Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

Publié par vierzonitude sur 7 Juin 2019, 11:19am

France Brel, la fille de Jacques Brel, sera présente, samedi 8 juin, pour l'inauguration de la place Jacques Brel à Vierzon. Un hommage cinquante et un ans après la chanson Vesoul et quarante et un ans après la mort du grand Jacques. Pour Vierzonitude, elle nous explique ce qu'elle ressent, sans, et c'est dommage que l'on ne l'entend pas à la lecture des réponses, ce charmant accent belge qui fait chanter la langue française. 

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

Nous sommes arrivés au bout d'une grande étape  vierzonnaise. Vierzon va rendre hommage à votre père pour la seconde fois puisqu'il y a eu une rue dans les années 1980 et là nous avons une place centrale à Vierzon,  quel est votre sentiment face à ce baptême ?

France Brel : Il faut savoir qu’il y a beaucoup de places, de rues, d’écoles, de centres culturels qui s’appellent Jacques Brel en France. On en dénombre plus d’une soixantaine, un petit peu partout. Je ne suis pas une femme compliquée, je suis très contente, je trouve ça très très sympathique, c’est un petit peu quand l’enfant arrive, on va lui choisir un prénom, il va avoir une couleur, il y a des personnes qui pensent au nom de Jacques pour des lieux publics que des gens vont fréquenter bien plus tard, un jour on oubliera qui est Jacques Brel, voilà tout ça c’est une histoire, je trouve ça très sympathique, c’est très humain. On est dans des endroits qui portent le nom de personnes qui ont fait des choses. Là, on rend hommage à ce qu’il a fait, à l’homme, à l’artiste. Je trouve ça joyeux et sympathique.

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

Vierzon et Brel, on va parler d’intimité, est-ce que vous avez conscience que votre père est à l’origine de la notoriété de la ville de Vierzon à travers sa chanson ?

France Brel : Oui, absolument, c’est clair, je pense à Vierzon, je pense à Vesoul aussi, c’est vrai que ça l’est un peu moins concernant Honfleur qui est dans la même chanson. Alors, après on peut discuter pendant des heures des tas d’autre chose, c’est certain que dans la  chanson de Brel, avec Vierzon, il y a un lien qui est fort, une notoriété qui est là, une reconnaissance.

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

Pourquoi Vesoul s’est-elle emparée du nom de votre père, - il y a un collège, une place, un festival-,  et qu’à Vierzon, on a tant tardé, on est cinquante-et-un ans après la chanson et on vient juste de se rendre compte de la place de Brel à Vierzon. Comment expliquez-vous cela ?

France Brel : C’est très difficile d’expliquer ce genre de choses, une ville c’est un peu comme un être humain. De temps en temps, dans nos vies, il y a des enfants qui réalisent très vite qu’ils ont hérité de certaines choses de leurs parents et puis dans la fratrie, il va y avoir des frères et des sœurs qui vont s’en rendre compte beaucoup plus tard. 

Je ne pense pas qu’il y ait une explication, ça vient quand ça vient, c’est un petit peu comme lorsqu'on a planté des tulipes et puis une sorte de tulipes sort très très tardivement. Moi, je prends les choses avec énormément de recul. Je n’ai pas toujours d’explications et j’en suis ravie, et c’est vrai que Vesoul, tout de suite s’est emparée du nom, et puis Vierzon, c’est un peu plus tard.

C’est à Bourges que j’ai appris cela (NDLR : France Brel était venue pour un spectacle à la cathédrale de Bourges fin 2017), M. Sandrier (NDLR : conseiller municipal de Vierzon, ex-député) est venu vers moi, il m’a dit je vous donne ma carte de visite parce qu’on aimerait beaucoup faire quelque chose à Vierzon. Je trouve ça encore une fois joyeux, sympathique, humain, j’en étais très contente, je n’était pas triste que cela ne se soit pas fait avant, c’est comme ça, peut-être que dans les années qui viennent, à Amsterdam, ils vont décider de faire une place Jacques Brel, je n’en sais rien, ça vient quand ça vient. Je ne me pose pas de question.

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

Jacques Brel a-t-il vraiment vu Vierzon, mais, en fait, est-si important qu’il soit venu ou pas ?

France Brel : Pour moi, cela n’a aucune importance. Encore une fois, quand je parle de Jacques et de ses chansons, j’essaie toujours d’insister sur la sonorité des mots dans ses chansons, des allitérations, j’explique. Alors Vierzon, Vesoul, pour un chanteur qui doit interpréter un texte, pour Jacques en tout les cas, cela a énormément d’importance, et dans le choix de ses prénoms aussi. Que l’on ne vienne pas me raconter qu’on a rencontré LA Mathilde ou LA Madeleine, ou LA Frida.

Les idées de chansons naissent en lui, après il raconte une histoire. Mais dans les prénoms qu’il va utiliser, il n’y en a que deux qui sont totalement biographiques, c’est Isabelle et Jojo. Il ne faut pas oublier que c’est Jacques qui va devoir chanter le mot et Mathilde, c’est beaucoup plus facile, à chanter comme mot que Bernadette. C’est ça qu’il faut bien voir. Dans le Vesoul et Vierzon, Jacques s’est amusé à une allitération en V, alors maintenant est-ce qu’il est venu ou non, je pense effectivement que ce n’est pas très important.

Je reste convaincue qu’il y est passé parce qu’il a fait toutes les villes de France et de Navarre. Je pense que ce qui est important à mes yeux, encore une fois c’est que, quarante ans après son décès, des gens ont envie de faire quelque chose par rapport à lui. On a envie de dire merci. C’est toute l’histoire d’une vie. Il faut du temps, de temps en temps, pour que les choses éclosent, pour que les choses créent une évidence, pour qu’on se pose d’autres questions. A Vierzon, c’est maintenant et ce maintenant doit être une fête.

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

C’est le message que vous souhaitez délivrer aux Vierzonnais samedi ?

France Brel : Dans la vie, il faut dire deux mots, pardon et merci. Le restant, c’est beau, c’est joli. Si la ville de Vierzon a envie de faire ça, il faut respecter l’envie. Brel disait “le talent ça n’existe pas, le talent c’est d’avoir envie de faire quelque chose.” Et Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd’hui et c’est une fête. J’espère qu’il fera beau, les gens sont là, ils sont heureux, c’est ça qu’il faut mettre en évidence, c’est que Brel rassemble les êtres humains et ça continue.

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui

Nous avons mis treize ans pour que ce projet aboutisse et nous sommes super heureux que cela se passe en votre présence.

France Brel : Donc, je vais vous dire merci.

France Brel : Vierzon a eu le talent de baptiser une place Jacques Brel aujourd'hui
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents