Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"

Publié par vierzonitude sur 24 Septembre 2015, 08:53am

Sa note dans l'Equipe

Sa note dans l'Equipe

"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"

Lu sur le site du Figaro :

"Auteur de deux essais, décisif en défense, l’ailier de Bègles-Bordeaux, qui brigue la place laissée vacante par Yoann Huget, s’est montré à son avantage contre la Roumanie.

«A moi de me montrer.» Avant ce France-Roumanie, Sofiane Guitoune connaissait l’enjeu de ce match pour lui. Faire oublier son match raté, le 15 août dernier à Twickenham, pour prétendre à une place de titulaire dans l’équipe-type de Philippe Saint-André. Une place à prendre depuis le forfait de Yoann Huget, Mondial terminé après sa rupture des ligaments du genou (l’ailier toulousain sera opéré ce jeudi).
Dans la zone mixte, après la victoire 38 à 11, il essayait de ne pas trop afficher sa satisfaction. Deux essais inscrits, un troisième manqué d’un rien sur une action individuelle spectaculaire, quelques interventions défensives remarquées, à l'image de ce retour décisif pour emporter en touche l’arrière, Fercu, qui filait dans l'en-but tricolore. Pas un match parfait non, mais pas loin. «Mon match a été à l’image de l’équipe, glisse l’ailier girondin. Un peu laborieux au début puis ça s’est mieux passé ensuite. J’avais une carte à jouer. Philippe m’avait prévenu depuis un bout de temps. Je suis donc entré avec une grosse envie de montrer un autre visage qu’à Twickenham. Mais, au début, j’ai eu un problème de rythme. Ce n’était que mon deuxième match en trois mois et demi…»

Lire la suite dans l'article ci-dessous.

"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"

Evidemment, on pense à la fierté du père de Sofiane Guitoune, là, au coeur de Vierzon, à la fierté de sa mère, à la fierté de son clan, de sa famille, à celle disons-le, d'une ville, Vierzon, qui a de quoi ce soir, battre au rythme du sport et du rugby. Comme quoi, sous le voile souvent gris des choses, se cache, et c'est tant mieux, une lumière inattendue, de quoi se rejoindre, le temps d'une sorte d'union sacrée entre l'espoir que vient de faire naître Sofiane Guitoune de sa présence pour de prochains matchs en équipe de France dans cette coupe du monde. Et c'est chose rendue à sa juste place car Vierzon a toujours vibré au nom du rugby. Et malgré le tunnel sombre qu'a traversé les SAV la saison dernière, on en connaît de nombreux qui n'ont jamais lâché la rampe. L'histoire même du rugby vierzonnais, sa naissance, son entrelacs de Vierz'arts et de cheminots, la pugnacité de ses pairs qui ont bâti des équipes, la passion des joueurs et d'un entraîneur, Gérard Lavrut, trop tôt disparu, tous ces piliers, au sens littéral ont aussi permis l'émergence d'un Sofiane Guitoune, là, ce soir, sur les écrans et avant tout sur le terrain anglais face aux Roumains. A lors, on ne sait pas ce que l'avenir réserve, ni à l'équipe de France, ni à Sofiane Guitoune, mais qu'il nous soit permis de rêver et d'espérer que sous les crampons du joueur, c'est avant tout Vierzon qui avance. Car il n'y a rien de tel que ce genre de spectacle sportif pour se dire "putain, deux essais ", et "bordel, qu'il rejoue vite !"

"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
"Il ne devait pas se rater et Guitoune a su saisir sa chance"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents