Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


"Vierzon, Vierzon, mais ailleurs c'est pareil" , et alors !

Publié par vierzonitude sur 9 Juin 2015, 10:00am

"Vierzon, Vierzon, mais ailleurs c'est pareil" , et alors !

Il y a celles et ceux qui poussent à la roue pour que Vierzon bouge dans le bon sens; celles et ceux qui se retranchent derrière cette formule magique qui encourage l'immobilisme et la fainéantise politique, autant qu’intellectuelle : "mais ailleurs, allons, c'est pareil !"

Sous prétexte qu'ailleurs, qu'en dehors de Vierzon, dans d'autres villes, la situation est la même, cela donne donc le droit de se complaire dans une absence totale d'initiatives pour lutter contre nos démons afin d'alméliorer la vie des deux côtés du manche. D'abord, il n'est pas certain que ce soit pareil ailleurs étant donné que les incidents qui opposent deux communautés singulières ont une histoire, même récente, avec cette ville. Ensuite, est-ce que le fait que dans d'autres villes tout va mal nous obligent à considérer que parce que nous allons un peu mieux, nous sommes vernis ? Ou que nous appartenons, adhérent obligé, au grand club des villes où ça va mal ?

C'est un discours attentiste. Il y a une réelle volonté, c'est vrai, à défendre l'image de la ville. Mais ce n'est pas un fantasme, ni une rumeur, ni encore moins un procès injuste d'intention : c'est la REALITE. Et encore aujourd'hui, certaines et certains pensent que si nous ne parlons pas de la réalité, elle n'existe pas ! Elle se trouve reléguée à un rôle de fiction, tout juste bon à alimenter les ragots de quelques esprits pessimistes, anxiogènes et forcément opposés aux élus qui dirigent cette ville puisque toute critique est taxée d'anti-quelque chose.

Un raccourci qui concrétise aussi la paresse intellectuelle de leurs colporteurs. Donc, il y a du chômage partout, pourquoi s'en préoccuper à Vierzon ? Il y a des trottoirs pourris et des nids-de-poule ailleurs, pourquoi s'occuper de trouver une solution à Vierzon ? Fantastique ! Les donneurs de leçons qui sont forcément allés voir ailleurs comment ça se passe ne nous donnent généralement pas d'exemples où les choses vont mieux ! Et oser dire qu'à Marseille ce n'est pas mieux qu'à Vierzon, reflète une mauvaise foi... chronique !

Voilà un verrouillage idéologique parfait : considérer que Vierzon ne trouvera pas son salut dans une succession d'initiatives locales. Il faut donc s'en remettre à une divinité quelconque, à un fatalisme cru qui, dans quelques années, transformera cette ville en courroie de transmission d'un parti qui, sorti vainqueur de la joute électorale, n'aura plus qu'à faire fructifier son petit capital sur... rien. mais au moins il existera et fera vivre les élus dans son sillage. Si c'est comme ça que certains voient Vierzon, qu'ils retournent ailleurs, là où c'est pire. De nombreuses personnes ont déjà trouvé le chemin où c'est beaucoup mieux...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BARRACUS 07/09/2014 22:35

YES, WE CAN !

Quand on est communiste, il serait trop indécent de relancer Vierzon par un grand "Yes, we can !" (Oui, nous le pouvons !). Ce serait tellement anti-idéologique et tellement américanisé !

Nous n'avons plus qu'à attendre Angela (qui va peu-être annuler son déplacement à la fête de la bière de Münich pour venir à notre fête de la choucroute et de la bière à nous grâce aux relations minestèrielles de notre Premier Magistrat) qui nous lancera: "Ya, können wir das !". Reste à savoir si cette stimulation sera réellement en notre faveur.

COMPLETUS 07/09/2014 22:20

Mon cher Aureus, si vous le permettez, je vous propose une variante:

"Le silence est d'or, la parole est d'argent".

Avec de l'or à 15.000 carats mensuels cumulés, pourquoi s'appauvrir avec de l'argent.

D'autre part, je suis un fan de William Shakespeare qui a écrit "A Midsommer nights dreame" (selon le titre original en Anglais de l'époque - année 1600) et qui est traduit par: "Songe d'une nuit d'été".
Je me sens très motivé pour écrire: "Cauchemars de nuits d'été" et les faire publier par un éditeur Européen et les monter dans les plus grandes salles des plus grandes capitales du monde.

AUREUS 07/09/2014 20:56

Un proverbe:

"Le silence est d'or, ...". C'est vrai, un or à 15.000,00 € mensuels cumulés.

RUSSUS 07/09/2014 20:33

VOUS DITES: "VERROUILLAGE IDEOLOGIQUE" ?

Dans l'Europe du 19ème siècle, le rouge est devenu l'emblème du communisme.

Pour comprendre ce verrouillage idéologique, pourquoi n'auriez-vous pas l'idée d'enquêter sur le rôle de cette couleur ? Peut-être y trouveriez-vous d'étranges hasards :

- Russus est le mot latin de rouge en Français.
- Le rouge est le symbole de l'interdiction, comme sur les panneaux routiers de "Sens interdit" et de "Stop".
- Sur les avions et les bateaux, la lampe rouge indique bâbord, c'est à dire la gauche.
- Le rouge évoque le danger comme par exemple: "Une alerte rouge" OU le 3ème niveau d'alerte du "Plan Vigipirate".
- Il se rattache à l'incendie. Exemple, la couleur des extincteurs, des bornes à incendie, des camions de pompiers. On dit aussi des braises rougeoyantes.
- Il sanctionne, comme le "carton rouge" ou "le stylo rouge de correction et d'annotation du professeur".
- Dans les corridas, la muleta est rouge. Contrairement aux idées reçues, cette couleur n'excite pas le taureau qui ne la différencie pas des autres. L'utilisation de cette couleur permet de limiter, aux yeux des spectateurs, la vision du sang s'échappant des blessures de l'animal sacrifié. Il s'agit d'un cas d'enfumage du client.
- Le nez de clown est généralement rouge.
- Traditionnellement, les maisons closes étaient signalées par une lanterne rouge à l'entrée.
- Les vêtements du Père Noël (pour ceux qui y croient encore) sont rouges.
- Le rouge caractérise certains sentiments mal maîtrisés: "rouge de honte", "rouge de colère".
- Lanterne rouge: se dit du dernier d'une classe.
- En radiotélégraphie, les secteurs de couleur rouge déterminent des périodes de silence...

J'ai souvent entendu dire que les voies du Seigneur sont impénétrables. C'est pourquoi ce ne sont que des hasards. En fait, je n'ai fait que recopier des définitions et des exemples élaborées par d'autres dans un but éducatif littéraire.

SCEPTICUS 05/09/2014 16:33

Dans quelle époque vivons-nous ? J'ai l'impression qu'il n'y a plus de respect du Politique !
Mais qu'ont-ils fait pour mériter cela ? Justement, RIEN !
Ont-ils fait de l'enfumage ? Non.
Ont-ils abusé de mensonges ? Non.
Ont-ils servi du baratin à leurs électeurs ? Non.
Ont-ils offert la France à Dame Finance ? Non.
Ont-ils sacrifié la France sur l'autel de l'Allemagne ? Non, parce qu'ils ne sont pas Pétainistes et qu'Angela n'aurait jamais accepté de croquer un pays ami.
Pour mériter cela, il aurait fallut que le Chef de l'Etat, homme de gauche, homme rassembleur de la 4G et même de la 4G+ (le plus désignant le chevauchement sur la droite) sombre à 13 % d'opinions favorables.
Il aurait fallut que des Législatives élisent un candidat, seul en lice, sans plus aucun adversaire, avec moins de 24 % de tous les inscrits sur les listes électorales.
Mais je n'ai pas connaissance de tels faits.
Alors, pourquoi ? C'est injuste et inadmissible !
De mon temps, ce n'était pas comme cela. On respectait le Politique. Pour le saluer, on enlevait son chapeau et on se courbait très humblement. Mais maintenant, tout se délite. Non, il n'y a plus de respect pour le Politique. Ma pauvre dame, avec tout ces Sans-dents, on est mal partis.
Ah ! Si De Gaulle était là, il remettrait de l'ordre, lui, au moins.
Je vous laisse, ma pauvre amie, car je vais éplucher mes patates pour la soupe aux choux de ce soir. Une bonne soupe, bien liquide, bien claire, au moins, ça ne fait pas de mal aux dents. Et puis ça lave l'estomac et les intestins, avec tous ces Politiques qui ne veulent pas nous écouter. C'est vrai, leur silence, ça donne des crampes et des coliques. C'est pour ça qu'il faut manger une soupe aux choux bien claire, avec beaucoup d'eau du robinet de Vierzon (elle est si peu chère) et quelques patates, mais des petites. Les grosses, il faut les garder pour l'hiver et le printemps. C'est vrai, ma pauvre, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Bon, je vous laisse. Je vais éplucher mes petites patates, et s'il n'y en a pas assez, je mettrai les épluchures dans la soupe. Cela fera moins pauvre, et sans dentier, car trop cher, je pourrai quand même les avaler.

SCEPTICUS 05/09/2014 15:14

OUI Vierzonitude, mille fois oui, si Vierzon c'est pareil qu'ailleurs, alors on reste ailleurs ou on n'hésite pas à retourner à Ailleurs ! Oui, il est où leur Ailleurs ? Et à Ailleurs, qui dit qu'il n'y a pas des gens de bonne volonté qui se retroussent les manches pour que ce ne soit plus Ailleurs. D'ailleurs, à Ailleurs, les habitants disent-ils: "C'est fichu, on ne peut plus rien faire. De toute façon, il n'y a pas que chez nous. A Vierzon, c'est pareil, pour l'heure, ce n'est pas meilleur qu'à Ailleurs" ?

michel macron 05/09/2014 15:07

On peut trouver pire mais on peut trouver mieux.
Issoudun c est mieux a tout point de vue et c est pas parce que je dis ça que je dénigre vierzon

Archives

Articles récents