Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


172.000 euros sur trois ans : à ce prix-là, la Semvie s'occupe du commerce !

Publié par vierzonitude sur 6 Décembre 2017, 10:30am

172.000 euros sur trois ans : à ce prix-là, la Semvie s'occupe du commerce !

La communauté de communes de Vierzon va déléguer sa compétence de politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales à la... Société d'économie mixte de Vierzon, "en vue de déployer une stratégie d’animation, de promotion et de dynamique commerciale collective au cœur de ses centres-villes et centres-bourgs considérant que "le commerce est un des éléments indispensables de l’existence dans les communes, qu’il apporte un lien social et qu’il répond aux attentes de toutes personnes." 

Du coup, la communauté de communes de Vierzon apportera son concours financier à la Semvie sous la forme d’une subvention d’un montant de 143 805 € Hors Taxe soit 172 566 € TTC (taux de TVA en vigueur 20%) pour la totalité de la durée de la convention repartie selon les années de la manière suivante 46 793 € HT pour 2018, 47 926 € HT pour 2019 et 49 086 € HT en 2020. C'est quand même beaucoup moins cher que ce qui fut versé à la Sem-Territoria (plus de 7,5 millions d'euros) pour les résultats qu'on sait.

Dans le cadre d'une convention, la Semvie s’engage à mettre en œuvre les actions visant à répondre aux objectifs suivants :

- Etudes de faisabilité, montage, animation et suivi de tous dispositifs en faveur du commerce

- Favoriser le maintien et le développement du commerce local en améliorant l’image et l’attractivité de leurs points de vente

- Encourager la mise en place d’une dynamique d’animation commerciale collective du commerce local

- Soutien, organisation et promotion d’événements et d’animations à vocation commerciale

En vue d’atteindre les objectifs visés, la Semvie devra réaliser ou déléguer sous sa responsabilité les missions suivantes :

- Fédérer les commerçants et artisans, et être l'interface entre les acteurs économiques publics et privés.

- Définir et mettre en œuvre, en lien avec l'ensemble des acteurs économiques (communauté de communes, communes, organismes consulaires, notamment) et commerçants et artisans, une stratégie d'animation et de développement du commerce et de l'artisanat de proximité.

- Mener une réflexion, et mettre en œuvre des opérations programmées, de développement et de structuration du commerce et de l'artisanat de proximité à l'échelle du territoire intercommunal.

- Accompagner les associations de commerçants existantes dans leurs actions d'animation commerciale et aider à la création d'associations dans les communes qui ne sont pas structurées.

- Mettre en place des outils d'observation du commerce et de l'artisanat, et participer au développement et à la qualification des dispositifs d’émergence de nouveaux commerces.

- Mobiliser, gérer et développer les partenariats financiers pour soutenir des actions d'animation notamment, créer et mettre en place une stratégie interne et externe de promotion du commerce et de l'artisanat du territoire.

- Élaborer une démarche de marketing en faveur du commerce et de l'artisanat.

- Mettre en place et instruire les outils d'évaluations des actions et des dispositifs. 

- Participer aux démarches de prospection d'investisseurs et d'enseignes.

Cette subvention ressemble surtout à des versements de salaires sur trois ans. Remarquez, il faut bien rémunérer la personne qui est chargée de mettre en oeuvre ce cahier des charges. En espérant qu'il fonctionne, cette fois-ci.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marre 17/12/2017 13:30

172.000 euros sur trois ans : à ce prix-là, la Semvie s'occupe du commerce !
Oui, oui, et surtout de la caisse principale pour leurs poires,le reste c'est pas leurs soucis pour ces personnes !!.

J 06/12/2017 17:59

C'est moins cher, mais s'il n'y a pas d'objectifs mesurables quant à l'action, les résultats de la SemVie ainsi que les éventuelles sanctions en cas de non atteinte de ces objectifs, ce sont nos impôts qui sont jetés par la fenêtre !

Jacques Brel 06/12/2017 11:28

Je vends des pommes, des poires,
Et des scoubidoubi-ou ah…
Pommes?… (pommes)
Poires?… (poires)
Et des Scoubidoubi-ou Ah
Scoubidoubi-ou.

Archives

Articles récents