Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le patron du PCF sera à Vierzon le 25 avril, faut dire qu'il ne lui reste plus qu'ici où aller...

Publié par vierzonitude sur 17 Avril 2015, 12:30pm

Le patron du PCF sera à Vierzon le 25 avril, faut dire qu'il ne lui reste plus qu'ici où aller...

Pierre Laurent, le secrétaire national du parti communiste français sera à Vierzon et à Bourges le 25 avril prochain. A Vierzon, cette journée sera-t-elle fériée dans les services municipaux ? Le pape du P.C à Vierzon... Il va sans doute venir à Vierzon pour féliciter les habitants d'avoir voté pour les rares élus communistes restants et par la même occasion, féliciter les quatre élus départementaux d'être passés à travers le tamis. D'autres ont eu moins de chance, c'est quand même moins d'argent qui tombe dans les caisses du parti. C'est ça aussi la politique, faire élire le plus possible d'élus pour palper le plus possible d'argent. A Bourges, Pierre Laurent apportera une livraison de Kleenex (rouge) pour éponger les larmes des perdants et il y en a dans les rangs du P.C. Mais surtout, le patron du Parti communiste viendra à la rencontre des français pour "parler solutions" face "à l'urgence". Mais de quelle urgence s'agit-il ? L'effondrement du Front de gauche ? Promis, M. Laurent, la mairie de Vierzon fera passer une cagnotte dans les services pour financer votre déplacement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cereus Maximus 17/04/2015 15:22

Vierzonitude a ses millésimes. Ils ne doivent rien à l'ensoleillement, à la pluviométrie, ne sont pas affectés par la grêle ou par les colères d'Eole. Non, le terroir et la générosité de la conjoncture locale suffisent et permettent d'élaborer les plus fins nectars, de ceux que le reste du monde jalouse. L'amateur de crus classés vierzonnais se souvient avec émotion des meilleures années : celles des fermetures de sites industriels historiques, des flux migratoires massivement négatifs ou encore celles qui ont vu s'amorcer le déclin économique du centre-ville.
L'oenologue distingué sait à quoi s'en tenir. Il n'ignore pas que le vigneron qui exploite son arpent de pampres sur les rives du Cher ou de l'Yèvre ne s'en remet pas uniquement à la vigueur de ses ceps. Notre oenologue sait parfaitement que ce qui distingue la méthode du viticulteur vierzonnais de toutes les autres repose sur un ingrédient régional très particulier, nous pourrions même dire exclusif. En effet, nous ne trouvons pas trace de chaptalisation à Vierzon où seule l'adjonction d'extraits purifiés d'anti-communisme secondaire est autorisée. L'usage d'un anti-communisme primaire, qui ne produisait guère que de la piquette, est tombé en désuétude et ne se rencontre plus que dans la composition du vinaigre de Sainte Perpétue (AOP), très prisé pour l'assaisonnement de la salade de concombres, dite assiette vierzonnaise, qui se trouve fréquemment proposée dans toutes les antennes de restauration scolaire.
Mais, que faut-il attendre et espérer des années qui viennent nous demanderez-vous ? De grandes choses assurément. Quelques pionniers se tournent déjà vers une nouvelle génération d'anti-communisme, l'anti-communisme supérieur. Ils sont soutenus dans leur démarche par plusieurs associations cantonales de promotion des initiatives alternatives libérales, rurales et biologiques. Les premiers essais sont encourageants et laissent entrevoir l'aboutissement d'une nouvelle étape dans cette quête sans fin de l'excellence. Nous retiendrons également, peut-être même surtout, les efforts de la politique nationale qui visent à la suppression progressive des services publics. Il s'agit bien d'une novation sociale majeure, une prodigieuse avancée humaine que nous appelons de tous nos vœux et qui serait selon les experts consultés de nature à modifier en profondeur la physionomie et les pratiques viticoles de la communauté vierzonnaise. Nous entendons déjà les rumeurs qui circulent à propos d'éventuels changements de cépage et d'aucuns prétendent même que nous pourrions assister à la disparition pure et simple des Grands Rouges de Vierzon. Rien n'est impossible, nous avons tous en mémoire la dilution tragique des rosés communaux.
En attendant, les habitués peuvent se préparer à déguster les prochaines cuvées de vierzonitude. Les cavistes ou les bistrotiers de la ville ne s'en plaindront pas.

vierzonitude 17/04/2015 17:44

Ce qui est fulgurant, c'est que vous fustigez la critique en... critiquant ! Ce qui est noble, comme la pourriture finalement. Sitôt que l'on ose s'attaquer aux vieux os de nos communistes locaux avec lesquels nous pourrions ouvrir un parc d'attraction pour doper l'économie, Vierzonitude est taxé d'anti-communisme primaire. On ne touche pas au P.C, espèce en voie de disparition. Ah M. Cerus Maximum, quand vos amis du P.C, parce que ce sont vos amis pour les défendre avec autant de véhémence, critiquent à tour de bras le Parti socialiste, sont-ils anti-socialiste primaire ? Changez de disque. Et laissons nous critiquer sans nous taxer spécifiquement. ce blog est anti-cons. Mais nous vous en prions, restez...

Archives

Articles récents