Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


1er mai : à Vierzon, quand les parapluies défilent, on comptent les baleines !

Publié par vierzonitude sur 2 Mai 2015, 18:00pm

210 : c'est le nombre de personnes qui ont défilé le 1er mai à Vierzon. Mais, il y avait 2000 baleines de parapluies, quand même...

1er mai : à Vierzon, quand les parapluies défilent, on comptent les baleines !

La capacité de mobilisation sociale à Vierzon est un critère de qualité. Si le guide Michelin des manifs existait, Vierzon pourrait concourir pour trois ou quatre étoiles. Du coup, il y a un rang à tenir, à Vierzon. On n'est pas lopettes, bordel ! Plus de trente piges de communisme dans la vue, un syndicalisme cégétiste imprégné jusque dans le goudron, c'est pas pour se faire ratatiner la revendication par quatre gouttes de pluie.

A Vierzon, on manifeste, point barre ! Alors, à chaque défilé, à chaque manifestation, à chaque cortège, c'est le même cirque sémantique. On ne donne plus de chiffres parce que pas assez, c'est ridicule; trop l'est encore plus. Alors, on contorsionne le langage. On n'ose plus compter. On pratique le doigt mouillé, surtout pour le dernier défilé du premier mai. Quoiqu'il arrive, de toute façon, à Vierzon, on se trouve nombreux, beaucoup, mobilisé, motivé... Bref, toute une salade de mots tout faits pour cacher le vide social. Car les défilés, les manifs, ça ne fait plus recette. Hurler des slogans rassis dans un hygiaphone, ça n'a jamais fait avancer le bidule. Mais ça rassure. Alors, on joue du trémolo. Par exemple, dans la presse locale, le défilé du premier mai a donné ça : "les manifestants vierzonnais étaient plutôt nombreux". Alors, pour se donner du courage, les instigateurs des manifs, pour ne pas perdre la face, ont des techniques d'enfer. Quand il pleut, comme le dernier 1er mai, c'est simple : on ne compte pas les parapluies mais les baleines de parapluies. Ça fait quand plus nombreux... Et vu la flotte, comptez des baleines, a reste rationnel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents