Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Y-a-t-il vraiment 38% de Robert Ménard à Vierzon ?

Publié par vierzonitude sur 6 Mai 2015, 18:52pm

Ca fait mal de penser ça mais y-a-t-il vraiment 38% de Robert Ménard à Vierzon ? Le genre de votants qui, en glissant un bulletin Front national dans l'urne, espère avec un optimisme extrême que le F.N soit élu ou pire, enfin pire... que le F.N ne soit pas élu mais on vote quand même pour embêter les autres ? Oh bien sûr, on va nous objecter que Robert Ménard, maire de Béziers, n'est pas au front national, non, mais il est soutenu par le F.N.

Est-ce que dans cette bonne ville de Vierzon, biberonnée à gauche depuis des temps reculés, il y a vraiment 38% de Robert Ménard pure souche, pure confession d'abruti qui adhère comme une mouche au pot de miel, aux thèses boueuses d'un parti mariniste qui patauge toujours avec le diable raciste et xénophobe ? Est-ce qu'à Vierzon, comme on l'a vu aux dernières élections départementales, il y a vraiment des centaines de Robert Ménard en liberté, prêts à croire n'importe quoi, y compris qu'une religion se devine dans un prénom ? Est-ce que tous les Robert sont des abrutis ? Est-ce tous les Ménard de France ont des cerveaux atrophiés ?

Après Robert Ménard, Reporters sans frontières, voici Robert Ménard, raciste sans limite. Dire que ce mec-là a défendu la liberté de la presse pour finir, l'âme dans le caniveau, à ficher des gosses qui portent des prénoms que le F.N n'aime pas. Est-ce qu'à Vierzon, les 38% de Ménard qui ont ânonné avec le troupeau sont des fachos de circonstance ou des fachos de souche ? Vous savez "de souche" comme les Français devraient l'être aux yeux du F.N alors qu'un 1/4 des bons hexagonaux ont des parents étrangers dans leurs ascendances. Est-ce que les 38% de Ménard vierzonnais adhèrent vraiment à ces comportements puants ou votent-ils F.N. parce que le choix, à Vierzon est rétréci (extrême gauche ou extrême gauche) ?

Oui, c'est vrai, nous avons le profil d'Hénin-Beaumont. En grattant un peu, on va y arriver. Une gauche extrême totalement déconnecté du terrain qui préfère se frotter le costume sur des sièges parisiens, orléanais ou berruyers. Des élus qui ne voient que leur propre réalité mais oublient celle de leurs électeurs. Et voilà comment, en quelques années, Vierzon bascule dans un bipartisme effrayant : le rouge ou le noir ! Stendhal doit avoir des frissons. D'autant que nous sommes toujours face à un mur, ici à Vierzon : on leur dit aux 38% de Ménard, farci aux thèses marinistes, envoûté par un parti noirci par ses propres démons racistes, négationnistes et haineux. On leur dit, quoi, hein, pour les convaincre de voter autrement ? De retrouver le chemin lumineux de la démocratie, à condition que la démocratie ne soit pas fourvoyé par une bande d'apparatchiks qui s'accaparent le pouvoir pour manger avec.

D'ailleurs, il ne faut pas laisser la priorité dub discours aux politiques pour persuader les Ménard, qu'ils soient vierzonnais ou autres. IL faut une relève citoyenne, des gens qui parlent aux gens comme en d'autres temps, les français parlaient aux français à la radio... Les politiques ont des discours de posture pas des arguments. Que le citoyen, lui, il doit bien en fréquenter des Ménard de bistrots, des Ménard à la pizzéria, ou sur le marché. IL n'a pas forcément de la bave à la commissure des lèvres, certains savent encore se tenir, quoique ce sont les plus dangereux. Il faut convaincre, parler, raisonner, débattre, argumenter, faire une offre citoyenne. Parce que, Vierzonitude peine à croire que 38% de Ménard se baladent dans les rues vierzonnaises. Avec la haine au bout des doigts. Et la bêtise crasse en guise de connexions cérébrales. On peut être surpris. Mais face au vide intellectuel des élus en place, il est temps que les citoyens prennent en main ce qui leur semble leur avenir. Celui de leurs élus est assuré : la soupe est bonne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yokotsuno 23/05/2015 13:53

38% de Ménard à Vierzon ?

38% de fachos de circonstance ou de souche ?

La réalité est certainement plus complexe, et l’insulte n’a jusqu’à présent jamais fait baisser les
scores du FN.

Peut-on penser que, parmi ces électeurs, il se trouve des citoyens de tous milieux et de toutes
origines qui n’aspirent qu’à vivre en harmonie avec leur voisinage ?

A-t-on le droit de déplorer les trafics divers qui se déroulent sous nos yeux, et le manque de savoir-
vivre qui s’étend chaque jour un peu plus ?

On nous assomme à longueur d’année avec le « vivre ensemble », mais il faudrait d’abord que les
codes de la vie en société soient rappelés à une minorité qui semble imperméable à cette notion.

Je peux comprendre que certains soient lassés de se faire voler, de se faire cracher sur les pieds
quand ils se promènent en ville comme si c’était une preuve de virilité, de voir des types uriner sur la
voie publique, de supporter des musiques à tue-tête de jour comme de nuit, d’être témoins
d’échanges douteux (à ce propos, le reportage sur la 3 et notamment le passage sur les populations
qui sévissent dans la rue Joffre était à hurler de rire, ou à pleurer… ça dépend). La liste des incivilités
dont nous sommes témoins quotidiennement est fournie.

Tout cela, je peux le comprendre, et ne pas insulter les électeurs qui, las de ne pas trouver de
réponse se tournent maintenant vers les partis extrémistes. Essayons de les aider au lieu de les
traiter d’ignares et de nier la réalité.

Quand des solutions durables leur seront apportées, tout le monde pourra constater que les
Vierzonnais sont généreux et accueillants.

Sinon, rendez-vous aux prochaines élections…

Archives

Articles récents