Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Fermeture des mairies mardi et mercredi : la ville de Vierzon écoutera-t-elle la proposition d'un élu de droite ?

Publié par vierzonitude sur 22 Juin 2015, 21:55pm

Fermeture des mairies mardi et mercredi : la ville de Vierzon écoutera-t-elle la proposition d'un élu de droite ?

Rémy Pointereau, sénateur de droite et président de l'association des maires du Cher, appelle les mairies du Cher à fermer leurs portes, mardi 23 et mercredi 24 juin pour protester contre les baisses de dotations du gouvernement aux communes, lit-on sur le site internet de la presse locale. Voilà bien un sujet sur lequel sont d'accord le maire de Vierzon et le sénateur de droite.

Prompt à tous les combats sociaux, pourvu qu'ils portent préjudice au parti socialiste, le maire de Vierzon fermera-t-il sa mairie comme le demande un élu de droite ? On se souvient que Nicolas Sansu avait fait voter par son conseil municipal une somme que la ville ne possédait pas, espérant faire pression sur le gouvernement pour qu'il le lui donne. Du coup, après avoir rétabli son budget, c'est avec une pétition, faiblement suivie par les citoyens vierzonnais que le maire était allé faire de l’esbroufe à la Préfecture du Cher, réclamant plus de respect pour ses ouailles surtout celles qui l'ont réélues en 2014.

On se souvient aussi que, comme un seul homme, le maire Front de gauche et le sénateur de droite avaient posé leur signature sur un même document réclamant à l'Etat de ne pas sucrer la sous-préfecture de Vierzon. Question d'honneur sans doute !

Mais comme le député de Vierzon est habitué désormais à voter avec les députés de droite contre le gouvernement socialiste, il ne devrait pas se faire prier pour fermer sa mairie mardi et mercredi en guise de contestation pour baisse des dotations d'Etat à sa commune. On attend ce geste avec impatience à moins que la campagne des futures élections régionales, ou la dette grecque, à moins qu'un énième rapport à l'Assemblée nationale ne lui laisse pas assez de temps pour répondre aux sollicitations d'un sénateur LR (les Républicains). Dommage, parce que c'était tentant cette fermeture de mairie. Pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'y a-t-il pas pensé, bon sang ?

Un autre sujet chagrine le sénateur qui est également président de son intercommunalité en terre luroise : "la loi NOTRe vise à instaurer des intercommunalités de 20.000 habitants avec une élection des conseillers au suffrage universel." Fichtre ! La communauté de communes de Lury-sur-Arnon, qui compte Méreau dans ses rangs, et classée à droite, va devoir fusionner avec la communauté de communes de Vierzon. Ce n'est pas "des supra intercommunalités"qui, à terme, dépouilleraient les maires et les communes de tout pouvoir décisionnaire. " dont le sénateur a peur. Mais de perdre la communauté de communes de Lury, diluée avec celle de Vierzon et présidée par un élu communiste ! Des coups à fermer pour toujours les mairies (de droite) du canton de Lury-sur-Arnon !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents