Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La conférence sur le Front national : des chaises vides et quelques obligés

Publié par vierzonitude sur 25 Juin 2015, 07:30am

La conférence sur le Front national : des chaises vides et quelques obligés

Un flop ! Voilà ce qui saute aux yeux quand on regarde la photo parue dans la presse locale du mercredi 24 juin sur la conférence-débat du sociologue communiste, spécialiste du Front national. Ce n'est pas parce qu'il est communiste que la conférence a fait un flop, ceci dit pour calmer les ardeurs des sempiternels paranoïaques de la gauche radicale. Mais c'est parce que le PCF et avec lui la petite gauche, fière sur ses pattes arrière, Front de gauche, Parti de gauche, NPA, Europe Ecologie et la suiveuse comme une ombre, la CGT, ont voulu s'approprier un débat qui les dépasse. Ils ont voulu jouer perso, ils ont voulu politiser un problème qui concerne surtout les citoyens, pas des micro-partis qui, pour faire semblant de lutter contre le FN, font venir de pseudos-spécialistes maisons, pour un entre-soi discret.

La gauche radicale a monopolisé le débat et coupé les ailes de toutes celles et ceux qui ne voulaient pas assister, comme d'habitude, à un raout communiste comme on va à la soupe. Formatage en règle. Les partis en question raisonnent comme si les autres n'existaient pas, comme si leur faible pouvoir leur octroyait la magie d'un élixir qui les ferait grandir d'un coup parce qu'ils s'arrogent la propriété d'un problème universel : le Front national. Et on entend, normal, c'est le Parti qui se nourrit du Parti, que non, l'ouvrier ne vote pas F.N, que l'ouvrier ne vote pas d'ailleurs. Que non, ce ne sont pas les moutons noirs de la gauche radicale qui vont voter F.N, surtout pas. C'est une ineptie de bourgeois, ça ! Lamentable ! Comment expliquer que le quartier de Chaillot, fief du P.C, a offert le meilleur score au F.N sur la ville ?

La conférence de mardi soir est à l'image de ces partis aux abois qui veulent tout contrôler. Ils diront, "ah mais nous, on a fait quelque chose pour le F.N, ce n'est pas comme le P.S qui n'est pas venu ou la droite..." En mettant en coupe réglé cette conférence sous le sceau de la faucille et du marteau, les partis en questions savaient ce qu'ils faisaient : parce qu'ils ne raisonnent qu'en terme de politicard inquiet des prochaines échéances. Regardez la photo, un bus de retraités et des chaises vides... Voilà comment on veut lutter contre le F.N, avec des petits papiers sur les murs ! On croit rêver. On dirait une séance de psychanalyse collective ! Voilà le discours du P.C et de ses obligés à Vierzon : aucune réflexion collective et citoyenne, aucun recours à l'intelligence des autres tellement ces partis sont sûrs de la leur.

Ce n'est pas une conférence une fois qu'on est élu qu'il faut organiser parce qu'avoir le F.N face à soi, ça arrange bien les choses électorales.. . Ca fait bomber le torse quand on gagne. Non, lutter contre le F.N c'est avoir une politique intelligente ou des politiques intelligentes, ce n'est pas flatter son propre électorat comme si on était seul sur terre ! Il n'y a aucune cohésion dans la politique vierzonnaise, c'est la manière à l'ancienne, le service des copains, des obligés, on les sert d'abord, puis les autres on verra. On se partage le gâteau, on se met à l'abri de la disette électorale car le vent va tourner. Il faut faire partie du cercle pour avoir droit à la gamelle. Et on se demande pourquoi le F.N pousse aussi vite que le chiendent et le lierre réunis sur les ruines d'une ville malade de son système politique. Nous sommes à Vierzon, 27.000 habitants. Il faut de la proximité, de l'usuel, du commun, du détail. Pas de l’esbroufe et du superficiel.

Cette conférence, c'est l'anti-thèse de la démocratie citoyenne, la marque de quelques élus ne veulent pas agir contre le F.N mais avec pour s'appuyer dessus, éliminer ses adversaires traditionnels et, à Vierzon, comme le F.N ne respire pas l'intelligence, c'est facile ! Se servir du F.N comme caution électorale, il faut oser mais ils osent tout. Des chaises vides et 60 personnes... Et pas un seul petit aveu d'échec. Rien. La tête droite. Et demain, nos édiles vont faire venir un spécialiste communiste du bowling pour nous bourrer le mou ? Ou un spécialiste communiste des églises en mal de réhabilitation ? Pathétique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bruno 25/06/2015 19:44

Bonjour
je suis allé suivre cette conférence pas en bus et pas encore retraité et non inscrit dans un parti il a eu des choses intéressante qui ont été dites notamment sur l'usure de nos élus leurs manques de réactivité la fonction qu'ils ont transformes en métier leurs inaptitude a laisse la place au nouvelle génération La politique un métier aujourd'hui qui permet de mieux vivre et de pouvoir se recasser en cas de défaite électoral ;voila ce que j'ai entendu . MAINTENANT QUI VOTE FN ? des déçu des promesses non tenu ! La non présence d'élus PS bah ils reviendront début décembre !

Archives

Articles récents