Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La pauvreté se concentre dans les « villes-centres » plus que dans les périphéries

Publié par vierzonitude sur 2 Juin 2015, 16:09pm

Evidemment, dans l'enquête de l'Insee sur la pauvreté, le Cher n'est pas le mieux placé et la ville de Vierzon non plus comme on peut le voir sur le graphique qui suit et dans l'analyse de l'Insee, en ce qui concerne la région Centre-Val de Loire. A suivre.

La pauvreté se concentre dans les « villes-centres » plus que dans les périphéries

C’est dans les villes-centres des grands pôles urbains que se concentre la pauvreté en France, bien plus que dans les banlieues et les couronnes périurbaines. L’Insee livre, dans une étude publiée mardi 2 juin, une image détaillée et actualisée de la pauvreté, déjà esquissée dans son « Portrait social de la France » en novembre 2014. Et confirme qu’à rebours des thèses défendues par le géographe Christophe Guilluy en septembre 2014 dans son ouvrage La France périphérique (Flammarion, 18 euros), « la pauvreté est dans l’ensemble la plus forte dans les villes-centres des grandes aires urbaines ».

Dans ces cœurs d’agglomération, 20 % des ménages en moyenne ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. Le taux de pauvreté dans les villes-centres « atteint parfois deux à trois fois celui des banlieues et plus de quatre fois celui des couronnes périurbaines », souligne l’Insee. Plus on s’éloigne du centre, plus ce taux recule : il est de 14 % dans les proches banlieues, de 10 % environ dans les grandes couronnes.

Le Centre-Val de Loire fait partie des cinq régions françaises les plus riches et la pauvreté monétaire y affecte moins la population qu’en moyenne métropolitaine. En 2012, un peu plus de 12 % de la population régionale vit en dessous du seuil de pauvreté. Les inégalités sont également moins marquées qu’en France métropolitaine. Cependant, au sein même de la région, les situations sont contrastées et diffèrent selon le type d’espace considéré. La pauvreté est plus importante dans le centre des grandes aires urbaines et dans les territoires isolés, éloignés de l’influence des villes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 19/06/2015 23:55

Enfermé dehors dans un grand camp, la concentration est peut-être la. Le concept est quand même génial. Même adophe n'y avait pas pensé. Ça a le goût de la liberté, ça sent et ça se goûte presque pareil , ça y ressemble, mais ça n'en est point. Trouvez l'erreur chers con citoyens, c'est le super jeu de l'année.

chat noir 15/06/2015 13:48

La torture continue,

Aux siècles passé penseurs, philosophes,... Pensaient que la machine emanciperait l'homme pour le sortir de sa condition d'esclave. C'était sans compter avec le monetarisme qui est la base de tout nos malheurs. Les plus grands non jamais compris la base réelle de nos déboires, Marx, deleuse, castoriadis, Montaigne,... Sauf peut-être au XV ème dans les révoltes germaines où on criait " à bas le travail, à l'oeuvre " et ce n'est pas jouer sur les mots que de dire cela.

Le travail viens du latin tribalium outil du maréchal ferant, devenu instruments de torture. Comme les alchimistes d'antan, notre "pierre philosophale " est à retrouver dans l'oeuvre, pas dans le travail.

Sous des aspects qui peuvent sembler complexe c'est au contraire la simplicité que nous devons retrouver en nous, sans ça, les choses risquent de finir très mal.

Archives

Articles récents