Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Quand nos chers sénateurs se gavaient de 8.000 euros d'étrennes à Noël

Publié par vierzonitude sur 18 Juin 2015, 19:00pm

Quand nos chers sénateurs se gavaient de 8.000 euros d'étrennes à Noël

Finalement, le dindon de la farce, reste bien le citoyen. En tout cas, chez les sénateurs, la dinde devait être grasse. Le site d'informations Mediapart a révélé mercredi que les sénateurs UMP ont touché de généreuses étrennes de 8.000 euros, chaque année, de 2003 à 2014. Ce n'est pas touchant, ça, nos sénateurs (nous en avons deux dans le Cher et de droite en plus), qui repartaient avec leur petite trésorerie. Comme quoi, les biftons, ça doit quand même déformer les poches, non ? En plus de leurs indemnités qui leur font s'accrocher à leurs sièges comme la file d'attente s'accroche aux agences de Pôle emploi, nos chers sénateurs osent se distribuer l'argent du con-tribuable. Ils ont raison ! Ils sont les rois du pétrole.

"Ainsi, en douze ans, ce sont près de 15 millions d'euros qui ont été directement prélevés des caisses du groupe politique, pour être versés individuellement. Bruno Retailleau, actuel chef de file du groupe Les Républicains au Sénat, a mis fin à cette "tradition" à son arrivée à ce poste, en septembre dernier. "Le groupe devait se constituer une trésorerie", a indiqué un membre du groupe, pour expliquer cette pratique. "Pour cela, les sénateurs versaient 720 euros par mois. Cette somme était rendue à la fin de l'année". "Cette façon de faire permettait d'éviter des frais bancaires".

On se demande quand même si les parlementaires, sénateurs et députés réunis, ne prendraient pas les électeurs pour des truffes. Remarquez, avec ce qu'ils touchent, des truffes, ils peuvent s'en offrir mais ce qui est gênant, c'est ce mépris, épais, envers les citoyens, même si les sénateurs se foutent des citoyens comme de leurs premières chemises car ce sont les grands électeurs qui les élisent.

Il est grand temps de mettre fin à ces pratiques d'usuriers, ces pratiques monarchiques de quelques grassouillets avides de pouvoir et d'argent. Et après, nos politiques s' étonnent du désamour des citoyens envers la politique et ses pratiques. Les sénateurs et les députés font partie des 10% de français les mieux rémunérés. Comment s'étonner qu'ils soient incapables de défendre ceuix qui touchent moins qu'eux... Allez, traitez nous de populistes, chers sénateurs, on attend cela avec impatience. Et faites nous pleurer aussi. Car c'est tout de même avec notre argent que vous jouez.

Déjà, vos réserves parlementaire servent à arroser vos prochains scrutins, autre pratique féodale qui consiste à vous baiser les pieds pour avoir quelques émoluments. Virez le Sénat avec ses sénateurs et qu'ils retournent bosser un peu. Remarquez, quand on voit l'âge et les catégories socio-professionnelles du Sénat, on se dit aussi que travailler, au sens noble du terme, ce n'est pas non plus leur tasse de thé. Permettez que nous changions de trottoirs si nous vous croisons. Nous ne voudrions pas salir vos chaussures par le déplacement d'air intempestif de notre petite monnaie.

Les sénateurs UMP avaient droit, eux aussi, à leurs étrennes. Selon le site d'informations Mediapart, les membres du groupe UMP (aujourd'hui devenu "Les Républicains") au Sénat ont reçu, chaque Noël entre 2003 et 2014, un chèque d'environ 8.000 euros, en guise d'étrennes, ou de "treizième mois". La coutume était jusqu'ici restée secrète, et permettait, selon le groupe politique, la constitution d'une "trésorerie".

15 millions d'euros en 12 ans

Ainsi, en douze ans, ce sont près de 15 millions d'euros qui ont été directement prélevés des caisses du groupe politique, pour être versés individuellement. Bruno Retailleau, actuel chef de file du groupe Les Républicains au Sénat, a mis fin à cette "tradition" à son arrivée à ce poste, en septembre dernier.

"Le groupe devait se constituer une trésorerie", a indiqué un membre du groupe, pour expliquer cette pratique. "Pour cela, les sénateurs versaient 720 euros par mois. Cette somme était rendue à la fin de l'année". "Cette façon de faire permettait d'éviter des frais bancaires", a-t-on par ailleurs ajouté.

Le site d'informations Mediapart a révélé mercredi que les sénateurs UMP ont touché de généreuses étrennes de 8.000 euros, chaque année, de 2003 à 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 19/06/2015 02:33

La grosse dinde bien grace aux truffes aux frais de la princesse sur le dos du populot , qu'elle est belle et généreuse, avec ces serviteurs zélés. Mais ccchhhuuuutttt ne le dite à personne, pauvre de nous, il y a vraiment quelque chose de pourri dans ce royaume.

Archives

Articles récents