Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Regardons dans le portefeuille de la ville de Vierzon (détail du budget de 2014 !)

Publié par vierzonitude sur 24 Juin 2015, 15:00pm

Voici, ci-dessous, le détail des comptes du budget de la ville de Vierzon en 2014, c'est-à-dire qu'on plonge directement dans le portefeuille des investissements, c'est-à-dire les trottoirs pas rénovés mais autre chose te dans le porte-monnaie du fonctionnement, c'est-à-dire, le paiement par exemple des fonctionnaires, le chauffage et tout le toutim ! Regardez les chiffres, ce n'est pas compliqué. Et ce budget, on vous le doit chers citoyens, car c'est l'argent de vos impôts qui y est, entre autre injecté. Un juste retour des choses !

Budget hors théâtre Mac-Nab, foires et salons, éclairage public et signalisation, service public d'assainissement non collectif, et bien sûr Réavie, le service de l'eau et de l'assainissement. Tous ces postes ont des budgets à part, nous y reviendrons dans le détail.

Regardons dans le portefeuille de la ville de Vierzon (détail du budget de 2014 !)
Regardons dans le portefeuille de la ville de Vierzon (détail du budget de 2014 !)

En investissement, 4.171.561,04 € des dépenses d’équipement ont été réalisées auxquelles se
rajoutent 76.471,13 € de travaux en régie, soit 56 % de réalisation, parmi lesquelles :


1,43 million d'euros ont financé des aménagements urbains, tels que des opérations du
programme de rénovation urbaine des quartiers Nord ou du centre ville.


 Les aménagements ont résidé en :
- l'achèvement de la voirie et des espaces verts pour les secteurs de Jules Verne et
Stalingrad,
- la sécurisation des abords du groupe scolaire de Puits Berteau, notamment avec
l'installation d'un plateau surélevé,
- la voirie et les réseaux route de Puits Berteau,
- le giratoire avenue du 8 mai 1945,
- le renforcement de la canalisation d'eau potable au carrefour de la route de Puits
Berteau.


En outre, parmi les réalisations en terme d'urbanisme figurent l'acquisition du site Entrepose dans le cadre du soutien de la ville au tissu associatif, ainsi que la rénovation du centre ville avec la concession d'aménagement, au travers d'acquisitions rue Rollinat et Armand Brunet, afin de démolir l'habitat insalubre et indigne, puis de réaménager cet îlot.


652 727 euros ont été consacrés à des travaux de voirie, de réseaux d'eaux pluviales, de
développement durable et espaces verts, parmi ceux-ci :


- les aménagements de voirie ont concerné les rues de la Bidauderie, Gustave
Flourens, des Écoles, ainsi que les parkings rue de Wittelsheim, impasse Antonin
Lérault, ou des emprises de stationnement entre la place Gabriel Péri et la gare
- les réfections de trottoirs : chemin du Briou et rue Antonin Lérault,
- des travaux de sécurité et de ralentissement de la vitesse automobile avec la
création de passages surélevés rue Mirabeau et avenue du Colonel Manhès, au
regard du lycée Henri Brisson avec un plateau, rue Eugène Pottier avec des écluses,
- les travaux au niveau des réseaux d'eaux pluviales se situent avenue Édouard
Vaillant, rues des Longueraies et Barbès,
- des mises en sécurité ont été effectuées sur les ouvrages d'art notamment avec la
pose de nouvelles vannes levantes à la Noue de Jérusalem,
- du matériel de prévention contre les inondations a été acquis, il s'agit de passerelles
amovibles ou de batardeaux,

- la poursuite de l'Agenda 21 de la Ville de Vierzon, l'aire de jeux au jardin de
l'Abbaye, les aménagements d'espaces verts avenue Édouard Vaillant, du mobilier urbain, des
subventions aux particuliers dans le cadre de l'acquisition de chaudières favorisant les économies d'énergie.

1,53 million d'euros pour des interventions dans les domaines culturel, scolaire, enfance
et jeunesse, sportif


En 2014, les travaux de l'auditorium du futur conservatoire de musique sont quasiment
arrivés à leur terme. Les acquisitions d'instruments de musique, l'enrichissement du fonds
documentaire de CD et DVD se sont poursuivis.


En outre, la ville de Vierzon a continué d'apporter son soutien au cinéma local, comme l'y
autorise la loi Sueur, en participant au financement des écrans numériq
ues. Cette
contribution échelonnée prend fin en 2017. En outre, la mise en sécurité du site des fours à
globe, avec la démolition de la cheminée industrielle a été réalisée.


Les travaux dans les écoles, concernent :
- la réfection de la toiture de l'élémentaire Joliot Curie,
- le remplacement des menuiseries de la maternelle Puits Berteau,
- l'isolation, la ventilation et la rénovation d'une classe à l'élémentaire Fay B,
- des travaux de rénovation de l'élémentaire Bourgneuf,
- l'extension d'un accueil avant et après classe à l'école Turpin,
- la pose de stores d'occultation au niveau des maternelles de Chaillot et Puits
Berteau,
- un abri de jardin à la maternelle Jean Zay et un local vélos au groupe scolaire Joliot
Curie.


Comme chaque année, du mobilier, matériel scolaire et informatique, des interventions de
sécurité aux abords des écoles, avec l'acquisition de panneaux à led, sont venus compléter
ces interventions.


Le point information jeunesse a été doté de mobilier.


Dans le domaine sportif, les travaux de restructuration de l'accueil de la piscine ont été
achevés. Du matériel sportif a été acquis et remplacé à la piscine, aux gymnases Sellier et
Camus, ainsi qu'au city stade du Clos du Roy.


325 338 euros de travaux ont été effectués dans divers bâtiments municipaux, accessibilité, mise en conformité, démolition partielle de la salle polyvalente Henri Sellier suivie de la rénovation des sanitaires, la réfection des bâtiments modulaires du stade Brouhot et du centre technique municipal,


252 828 euros ont permis d'acquérir du matériel pour le fonctionnement des différents services : informatique, de logiciels, du matériel technique tels qu'un camion multi-benne, deux véhicules électriques, une sauteuse électrique pour la cuisine centrale,

le terrain d'accueil des gens du voyage a bénéficié de nouveaux sanitaires,
le cimetière Bourgneuf a été engazonné,

la numérisation des actes d'état civil s'est poursuivie avec les mariages, il ne restera plus que les actes de décès, qui seront effectués en 2015.

La section d'investissement enregistre également le remboursement du capital de la dette à hauteur de 2.730.715,30 €.


Les grands postes de financement de la section d'investissement sont :


- les subventions du Conseil départemental : 526.066,01 € au titre du Contrat
d'opérations relatif au financement partenarial du programme de rénovation urbaine,
de l'auditorium et de l'aménagement du centre ville, ainsi que l'acquisition
d'instruments de musique. Le solde du contrat 2014 de 500.000,00 € figure en reste
à réaliser, cette somme a été perçue dans le courant du premier semestre 2015,


- les subventions du Conseil régional : 666.050,00 € au travers du Contrat de pays et
du pôle de centralité, pour ce qui concerne la participation à la rénovation urbaine. À
cela se rajoutent 19.120,92 € constitués par un acompte au titre du projet
informatique du point information jeunesse et une aide à l'acquisition de véhicules
électriques,


- les subventions et participations de l'État : 180.640,17 € pour ce qui concerne le
PRU au travers de l'ANRU et de la Caisse des Dépôts et Consignations en matière
d'études et de coordination, le solde de la subvention du ministère de l'économie et
des finances pour l'aménagement de la place Vaillant Couturier, une participation du
fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP)
dans le cadre d'acquisition de mobilier spécifique et adapté, la prise en charge d'une
partie du coût des terminaux de procès-verbaux électroniques et de nouvelles urnes
électorales, ainsi que le bonus écologique pour les deux véhicules électriques acquis,


- le premier versement de 75.000,00 € de participation du programme européen
LEADER en faveur du conservatoire de musique et de l'auditorium,


- le fonds de compensation de la TVA : 747.961,61 €,
- les amortissements : 1.445.573,81 €,
- la taxe d'aménagement et les amendes de police : 178.894,47 €,
- l'emprunt 2014 à hauteur de 1.542.114 € pour le budget principal, qui sera
consolidé en 2015, au lieu des 2 millions inscrits inscrits aux budgets primitifs ville et
éclairage public. Il représente 50 % de celui de 2013,
- le remboursement des emprunts par la communauté de communes afférents aux
compétences transférées : 162.932,00 €.


En fonctionnement, les dépenses réelles de fonctionnement ont été réalisées à 95,76 % par rapport aux prévisions et les recettes réelles à 100,26 %.


La plus grande part des dépenses réelles de fonctionnement se répartit comme suit :


15,51 %, avec 5.531.216,23 € représentent les charges à caractère général: matériel et
prestations pour les activités de services en direction de la population, telles que :
- fournitures et vacations de transports pour les élèves scolarisés dans le premier
degré du secteur public,
- accueil avant et après la classe,
- nouvelles activités périscolaires,
- interventions dans le cadre du programme de réussite éducative,
- activités des centres de loisirs,
- accueil en crèche,
- formation des élèves du conservatoire,
- animation de la ville,
- entretien des bâtiments et de la voirie,
- assurances,
- énergies et carburant pour un coût annuel de 1,568 million d'euros contre 1,780
million en 2013, soit 28,35% des charges générales et 4,4 % des dépenses réelles de
fonctionnement.


57,49 % concernent les charges de personnel avec 20,499 millions d'euros. Ce ratio est
en deçà de celui des villes moyennes de même strate démographique (58,96%).


20,88 % constituent les charges de gestion courante et plus particulièrement :


- les subventions versées aux budgets annexes pour la mise en oeuvre de ces
services publics, qui avec 1,294 million d'euros constituent 17,38 % de ce poste,
- la subvention au CCAS de 1,714 million d'euros, soit 23,02 % de ce poste, est
identique à celle de 2013,
- la contribution de la ville aux transports publics, qui avec 2 millions d'euros hors,
taxes sur les salaires (65.096 €), représente 26,87 % des charges de gestion, et
5,79 % des dépenses réelles de fonctionnement, versement transport non déduit,
- le contingent incendie : 1.102.615 euros soit 14,81 % de ce poste,
- les subventions directes au tissu associatif local 883.947 euros, pour 1,035 million
d'eu
ros l'année précédente, soit 11,87 % de ce poste.


1,92 %, avec 685.018 €, pour 752.240 € en 2013, concernent les intérêts de la
dette, toujours très bas pour les emprunts à taux variables dont le livret A.


Les principales recettes réelles de fonctionnement se répartissent comme suit :


60,53 % constituent les contributions directes avec un produit de 20,88 millions
d'euros : fiscalité, reversement de l'attribution de compensation par la communauté de
communes, fonds de péréquation des ressources communales et intercommunales (FPIC),
versement transport, taxes sur l'électricité et la publicité extérieure, droits de mutation,


22,41 % , pour 8,47 millions d'euros représentent les dotations (dotation globale de
fonctionnement, dotation de solidarité urbaine, dotation nationale de péréquation), les
allocations compensatrices de taxes foncières et d'habitation, correspondant à des
allègements dont bénéficient les vierzonnais et compensées, en partie, par l'État, aux taux
de 1991, à la commune,


4,22%, soit 1,59 million d'euros, correspondent aux participations de l'État (emplois
d'insertion), de la Caisse d'allocations familiale (accueil des enfants au sein des structures
périscolaires), du conseil départemental du Cher (rétrocession RD 2076, classes de neige...),


3,69 % et 1,39 million d'euros proviennent des prestations municipales facturées aux
usagers, dont les tarifs, essentiellement déterminés en fonction du quotient familial, sont
figés depuis plusieurs années (centres de loisirs, accueil pré et post scolaire, classes de
neige, droits de scolarité du conservatoire et d'entrée à la piscine),


2,67 % et 1,01 million d'euros concernent les remboursements de prestations techniques
et administratives effectuées pour le compte de la communauté de communes « Vierzon-
Sologne-Berry » et les flux de remboursement de personnel et / ou de prestations des
budgets annexes au budget principal, afin de déterminer précisément les coûts de chacune
des activités.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents