Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Des citoyens solidaires des salariés de Plus qui se retrouvent au chômage

Publié par vierzonitude sur 7 Juillet 2015, 21:49pm

Des citoyens solidaires des salariés de Plus qui se retrouvent au chômage

Quelque chose déconne au pays du bon sens. A moins que la politique n'ait rien à voir avec le bon sens. Un magasin ouvert depuis 1993 ferme ses portes, demain, 8 juillet, face à la mairie de Vierzon.
Face à la mairie de Vierzon, cinq salariés se retrouvent sans emploi, quatre à temps plein, un à mi-temps.
Face à la mairie de Vierzon cinq vierzonnaises, ce sont des emplois strictement féminins, n'ont plus de travail pour certaines, elles étaient salariées du magasin depuis 22 ans.
Face à la mairie de Vierzon, un commerce ferme et aucun élu, pas même le conseiller municipal au commerce, n'a traversé la route, passé les portes vitrées pour un mot de réconfort, de soutien, un mot de désolation même, un mot simplement, même d'impuissance, peu importe mais un mot. Il n'y en a pas eu.

Rassemblement de citoyens en soutien aux salariés de Plus

Rassemblement de citoyens en soutien aux salariés de Plus

Face à la mairie de Vierzon, un commerce ferme avec ses cinq salariés, dans une indifférence politique qui frise l'impolitesse. La semaine passée, pourtant, les élus de cette même mairie de Vierzon, organise un rassemblement au pont de l'Europe pour soutenir le peuple grec. Mais pour soutenir les commerçants vierzonnais, rien. Pas un geste, pas un communiqué, pas un petit doigt levé, rien. Pas une parole de compassion. Les commerces crèvent et leurs salariés avec, mais la mairie de Vierzon reste impassible, arc-boutée sur ses petits principes de politique bassement politicienne. La semaine précédente, une entreprise de deux salariés s'installent sur le domaine de la communauté de communes de Vierzon et une conférence de presse est convoquée. Le peuple grec s'apprête à voter un référendum, la mairie de Vierzon s'agite comme si son sort en dépendait. Cinq salariés se retrouvent sur le carreau, pas en Grèce, ni le long de la rocade nord, non, juste en face de la mairie de Vierzon, et les élus ne disent rien. Il est vrai qu'il est plus rare à Vierzon qu'une entreprise même de deux salariés s'installent qu'un commerce ne ferme.

Alors, les citoyens du collectif T'es de Vierzon si t'es pas un mouton ont décidé, mardi 7 à 19 heure, de venir soutenir les salariés de Plus. Trois sont venue,s touchées de la démarche. Trois, écœurées que le magasin ferme et qu'elles n'aient aucune solution de repli. C'est plus facile d'hurler contre les créanciers qui mettent les Grecs à genou que de s'indigner de cinq pauvres salariés qui partent au chômage face à la mairie de Vierzon. Une quinzaine de citoyens, trop peu bien sûr, des commerçants aussi, une élue de l'opposition, Nadia Essayan (qui était là aussi pour accueillir la marche de la CFDT pour les emplois du groupe Vivarte, la Halle...)

Trois des cinq salariés de Plus qui le 8 juillet au soir n'auront plus de travail

Trois des cinq salariés de Plus qui le 8 juillet au soir n'auront plus de travail

En se curant les dents, les élus pourront toujours dire que ce rassemblement était placée sous le sceau de l'opposition. Eh non, il s('agissait d'une initiative citoyenne à laquelle les élus peuvent participer. Mais leur orgueil communautaire, leur petit nombril, ne les fait se mélanger qu'entre eux. Alors, il vaut mieux se rassembler entre gauche radicale, entretenir ses petits travers et rejeter d'un revers de main, les initiatives qui n'émanent pas de leur sainteté politique. Mais nous l'avons fait et nous en sommes fiers car, au moins, en sortant de leur magasin condamné, mardi soir, trois salariées désormais sans travail ont pu comprendre qu'une poignée de citoyens venus des quatre coins de Vierzon partageaient bien plus leur sort qu'une poignée d'oligarques gavés à l'orgueil postés juste en face, dans la mairie de Vierzon. Là où règne le silence politicien, rugira le bruit citoyen. C'est sans doute prétentieux, mais pas plus qu'une poignée d'encartés hypnotisés par une agitation politicienne, qu'elle soit de soutien aux Grecs, anti-capitaliste ou anti-Macron. Cinq salariés au chômage, ça ébranle donc moins la conscience des nos élus. Qui sont pourtant, répétons-le à l'envi, juste en face...

Catherine s'entretient avec la presse locale

Catherine s'entretient avec la presse locale

Là où règne le silence politicien, rugira le bruit citoyen

Les trois Mousquetaires de la lutte citoyenne !

Les trois Mousquetaires de la lutte citoyenne !

Solidarité commerçante aussi, dommage que les commerçants n'aient pas été plus nombreux.

Solidarité commerçante aussi, dommage que les commerçants n'aient pas été plus nombreux.

Cinq salariés au chômage juste en face de la mairie, et pas un mot !

Cinq salariés au chômage juste en face de la mairie, et pas un mot !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 08/07/2015 15:55

Que c'est triste Vierzon aux temps des commerces morts

catherine huet 08/07/2015 08:45

Bonjour. Que ce soit à titre personnel ou collectif dans le cadre du collectif des non-moutons, je vous confirme que je, nous n'avons pas la pauvreté d'esprit ni l'inintelligence d'opposer les commerces de centre ville à ceux de périphérie. Je fréquente les commerces de centre ville comme ceux de l'Orée de Sologne qui sont complémentaires. Les magasins Plus et la Halle sont de grandes enseignes qui méprisent l'humain au nom du profit. Personnellement, mon problème de santé ne me permettait pas dans la chaleur de dimanche d'être présente à la Halle et là, je ne vous vends pas une excuse à 2 balles...Notre déplacement d'hier soir n'avait pas pouvoir à enrayer la broyeuse d'emplois puisque malheureusement, elle avait déja oeuvré. Notre présence était symbolique vis à vis des politiques en place qui, mis à part Mme ESSAYAN (qui elle consomme, vit et réagit à Vierzon aussi en tant que citoyenne) , ont brillé par leur absence. Mais surtout, notre présence était spontanée, amicale et solidaire de ces femmes qui nous ont servi depuis 22 ans . Si notre présence leur a fait chaud au coeur et bien c'était simplement notre but, le soir de la fermeture, lorsque pour la dernière fois, on met la clé dans la serrure en se disant que le lendemain tout sera fini, qu'une partie de leur vie, comme une partie de la nôtre sera terminée, bouclée, envolée sans que personne ne s'en soucie. Notre présence était simplement humaine. Notre collectif n'a pas la prétention ni le pouvoir de faire inverser la courbe des fermetures , juste de réagir par notre présence sur place pour leur dire de vive voix un au revoir. La Halle a été médiatisée et les vierzonnais en ont eu écho dans la presse, libre à chacun de se déplacer. Le magasin Plus est fermé dans une totale indifférence des politiques, des citoyens, des syndicats. Les non-moutons étaient chez Plus et la CFDT à la Halle. Il y avait bien une représentation pour ces 2 enseignes et je tiens à vous préciser qu'aucun sectarisme ne fait l'objet d'un sujet ou d'un autre pour les non-moutons : c'est spontané, épidermique sans arrière pensée inavouable...nous ne pratiquons pas de politique de partis, d'échéances...juste des coups de gueules de citoyens et c'est déja pas mal d'avoir encore, pour certains, la volonté de dire "t'es pas tout seul" "ça c'est bien" mais "ça par contre, c'est pas bien" . J'espère que vous aurez compris l'idée de ce petit groupe d'hier soir juste pour l'HUMAIN. Merci.

LE MOUEL 07/07/2015 23:12

Puis-je poser une question? : celle qui consiste à m’interroger sur le fait que l'on plaide toutes et tous pour la sauvegarde des commerces de VIERZON mais QUE lors de la mobilisation pour les magasins la HALL non seulement il n'y avait personne de la Majorité Municipale qui visiblement en avait rien à foutre mais il n'y avait également aucuns VIERZONNAIS en soutiens de ce groupe ...(et c'est leurs droit) mais derrière l'on appel à se mobilier pour le magasin PLUS en centre ville de VIERZON .(ou là on à du monde) ! très bien d'on acte mais à mon avis il faut re-baptiser vos groupe en..."POUR LA SAUVEGARDE EXCLUSIVE DES COMMERCES EN CENTRE VILLE". de façons très personnel je ne suis pas certains que mettre en opposition les commerces du centre ville avec le reste des commerces de VIERZON soient une bonne idée...OUI un grand OUI pour un combat sur le maintient de TOUT les commerces de VIERZON...Non à une politique discriminatoire favorisant le combat d'un secteur commerciale au détriment d'un autre car cela génère forcément des tensions qui à mon sens sont dans le contexte actuel inutiles...

vierzonitude 07/07/2015 23:18

Il ne faut pas raisonner ainsi. Le rassemblement devant le magasin Plus est né lundi 6 juillet, sur une idée lancée par un des membres. Et surtout, pour répondre au silence assourdissant des élus. N'opposez pas, avec de grands mots, les commerces. Parce que celui de l'Orée de Sologne est dans la même galère que celui du centre-ville. A ceci près que Plus existe depuis 23 ans, qu'une habitude s'est créée, que ce magasin est situé face à la mairie qui n'a pas daigné dire un mot sur cette fermeture. On peut toujours critiquer les actions, mais visez plutôt les élus de la majorité qui sont payés pour ça, pas les citoyens qui, dans un geste spontané, ont tenu à être solidaire d'un commerce de proximité. Pour l'instant, le magasin La Halle de Vierzon n'est pas officiellement condamné. C'est une réflexion à avoir sur l'ensemble des commerces. mais estimez vous heureux que d'une part, un syndicat, la CFDT se mobilise pour la Halle et que des citoyens le fassent pour Plus. Quant à l'Orée de Sologne, demandez-vous pourquoi les demandes d'extension sont refusées; pourquoi le promoteur a retiré son dossier au dernier moment. Pourquoi il n'existe pas de complémentarité entre la périphérie et le centre-ville. Les citoyens auraient pu rester chez eux, qu'auriez-vous écrit alors ?

Archives

Articles récents