Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


François Dumon fait la soudure à la tête de la communauté de communes !

Publié par vierzonitude sur 2 Juillet 2015, 19:21pm

François Dumon fait la soudure à la tête de la communauté de communes !

Quelle surprise ! Ça alors ! François Dumon, cinquième conseiller communautaire, vient d'être élu président de la communauté de communes de Vierzon, à la place de Jean-Claude Sandrier. Quel suspense ! On n'en pouvait plus. Après trois échecs aux municipales, un échec aux élections européennes, François Dumon, le soudeur de la majorité municipale, vient enfin d'être élu ! Tout seul ! sans être une liste aux régionales et tout et tout. Ça se fête. L'autre candidat, Franck Piffault, pour l'opposition a obtenu cinq voix. François Dumon 34. Cinq ont voté blanc. mais qui sont ces cinq ? Des socialistes sans doute qui en ont marre que le P.C se pavane devant leur nez sans leur donner un peu de pouvoir. Alors, cinq blancs quand même plus les cinq voix pour l'opposition ça fait dix, ajoutons deux absents, ça fait douze. Sur 46 conseillers, François Dumon a été élu avec 34 voix. Et pour le remplacer, en nombre, dans la ronde des vice-présidences, Karine Chêne fait son entrée, cela fera deux femmes vice-présidents pour sept hommes. Ce n'est pas la parité... Mais s'il n'y avait que ça !

Le discours de Franck Piffault, élu de l'opposition

Il me parait important de pouvoir vous exprimer à nouveau les raisons pour lesquelles je me porte candidat à la présidence de notre assemblée.
L’élection d’un nouveau président, un an à peine après l’élection précédente n’est pas une chose anodine.
En effet, cette élection ne peut pas être une simple désignation discrète sans que les citoyens soient informés des raisons de ce changement et des candidats potentiels. Il n’en n’a rien été et j’ai été le seul à m’exprimer dans la presse.
Les habitants de notre territoire se sentent méprisés par ces petits arrangements entre amis. Et cela, ils n’en veulent plus :
Ils veulent qu’on leur explique les choses.
Sinon ils vont continuer à s’éloigner encore plus de la vie citoyenne, en ne votant plus ou en votant pour les extrêmes.
Si j’ai décidé d’être candidat, c’est pour 4 raisons principales :
La première raison est liée au probable élargissement de notre territoire avec d’autres communautés de communes voisines. Ces dernières, étant sous le seuil des 20 000 habitants qui devrait devenir la référence après l’adoption de la loi NOTRe, devront « se marier » soit entre elles, soit avec nous !
Or, ici, dans cette assemblée, nous avons tous la volonté de voir naître une communauté d’agglomération autour de Vierzon, avec Vierzon.
Nous ne devons donc pas rater ce rendez-vous cette fois ! Car ce sera la dernière…
Peut-être de façon immodeste, je pense être en mesure de rassembler et fédérer l’ensemble des acteurs locaux. J’ai cette capacité à créer les conditions favorables à ce large rassemblement de la ville et de la campagne.
Je connais bien les inquiétudes du monde rural face à Vierzon – j’ai été élu 19 ans à Méreau - et je suis en mesure de pouvoir lever les blocages qu’ils soient liés à la taille démographique, à la gestion ou encore de nature plus partisane.
Mon engagement pour l’intercommunalité remonte à plus de 20 ans car en 1994 je publiais avec d’autres jeunes responsables des mouvements qui composaient l’UDF de l’époque, je publiais donc un livre blanc pour l’intercommunalité.
Je suis, et j’ai toujours été un fervent d’une intercommunalité forte dans le Pays de Vierzon. Je me suis toujours engagé et battu dans ce sens, malgré mes faibles responsabilités d’adjoint au maire de Méreau à l’époque.
Avec moi comme président de notre intercommunalité, toutes les chances pour que ce dessein d’une communauté d’agglomération voit le jour seront de notre côté.

Mais au-delà des problèmes institutionnels ou de gouvernance, je sais que ce qu’attendent le plus les habitants, c’est qu’enfin on réponde à leur attente première, à savoir l’emploi.
L’emploi, le retour à l’emploi, doit être déclaré priorité locale pour notre territoire.
Aujourd’hui, les habitants n’ont vraiment pas le sentiment que leurs élus locaux font assez, font plus ou font le plus pour l’emploi.
C’est cette seconde raison qui me conduit à être candidat car je pense être à même de pouvoir redonner confiance aux entrepreneurs, à animer une équipe, composée d’élus et d’agents de la communauté, qui sera tournée à 100% vers les artisans, les commerçants et les entrepreneurs locaux. Aujourd’hui ils ne se sentent pas suffisamment écoutés ni soutenus par les élus en place. Ils nous le disent à chaque rencontre.
Que fait la communauté de communes pour tous ces nouveaux travailleurs indépendants, autoentrepreneurs, microentreprises, créateurs de leur propre activité ? Où peuvent-ils se retrouver, se rencontrer ou échanger ?
Ici, on préfère déplacer Pôle Emploi !
Ce sentiment d’abandon doit être enrayé. Il faut être plus proche de toutes ces personnes !

Enfin et c’est la troisième raison qui me motive à être candidat. J’ai envie que notre assemblée devienne enfin un vrai lieu de débat, d’échanges et de discussion ou toutes et tous pourraient s’exprimer en toute liberté, sereinement, sans aucune crainte.
Aujourd’hui ce n’est pas le cas. J’en veux pour preuve que notre assemblée est plus une chambre d’enregistrement qu’un lieu où s’expriment les opinions différentes, un lieu où émergent les idées novatrices…
Il suffit de regarder les comptes rendus de nos réunions et en dehors de quelques-uns, combien de conseillers communautaires n’ont jamais pris la parole en un an ? Par crainte, par peur ou simplement mais c’est tout aussi grave parce que notre assemblée telle qu’elle fonctionne aujourd’hui ne le permet pas.
Regardez, à chaque réunion plus d’1/4 de conseillers absents. Pour beaucoup, ils savent que venir ou ne pas venir ne change rien. Tout est bouclé d’avance.
Et pas moyen de pouvoir débattre de sujets librement avant qu’il ne faille arracher la délibération incontournable pour respecter la loi.
Ce n’est pas la seule application de la loi qui doit animer le fonctionnement de notre assemblée. J'ai essayé à plusieurs reprises qu’on entame des échanges autour du futur schéma de mutualisation ou autour de la nécessité de mettre en place un pacte financier et fiscal. Rien, on n’en parle toujours pas et l’on va attendre les dates limites imposées pour la loi pour faire voter sans discussion.
Je veux redonner la parole aux conseillers communautaires.

Enfin, et c’est le quatrième point qui m’amène à être candidat, je veux que la communauté de communes devient un acteur identifié et reconnu des habitants. Elle doit faire partie de leur quotidien car qu’on le veuille ou non c’est dorénavant l’intercommunalité qui porte et qui va encore plus porter les projets de développement de notre territoire.
La communauté de communes doit aller vers les habitants, à leur rencontre, à leur écoute plutôt que de vouloir leur expliquer les choses.
« Il n’y a de richesse que d’hommes » disait Jean Bodin et à la communauté de communes de Vierzon Berry Sologne c’est encore plus vrai !
Alors écoutons-les, soyons proches des habitants et réconcilions les avec leurs élus.

Au terme de ce discours, je voudrai que vous considériez en conscience ma candidature en fonction de l’intérêt de notre territoire, de ses habitants et non en fonction d’intérêts partisans.
Je vous remercie

Franck Piffault
Conseiller municipal de Vierzon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 03/07/2015 12:17

Les soudures pour qu'elles tiennent doivent être faites sur un bon support, une bonne matière. Faut bien gratter, et le nettoyer correctement pour que la surface soit net. Mettre le produit caustique et pas comique, pour enlever la crasse profonde, le moisi imprégné, la rouille incrustée. Puis chauffer à très grande température localement, jusqu'à liquéfier tout les éléments présent.

Laissez refroidir et mater à grands coups de marteau la soudure pour la renforcer, dans certains cas, grater énergiquement pour une finition impeccable peut suffire. Sans le protocole si dessus la soudure ne tient pas ou casse très vite.

Bezant 03/07/2015 06:39

DUMON a-t-il été élu par les électeurs ou bien désigné par un parti à l'insu des premiers ?

Archives

Articles récents