Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon, rideau de fer et vitrines en bois

Publié par vierzonitude sur 3 Juillet 2015, 13:00pm

Vierzon, rideau de fer et vitrines en bois

Cette ville est fascinante ! Quand les rideaux de fer ne condamnent pas les commerces, des pans de bois obstrutent des morceaux entiers de vitrines. Rue Joffre, rue des Ponts, rue Victor-Hugo... Sans compter les vitrines pourries et jamais entretenues qu'un arrêté de la communauté de communes de Vierzon doit mettre à mal mais sans résultat.

La solution d'une vitrine cassée, c'est une vitrine en bois. On dirait Détroit, un peu, la ville en faillite à cause de la liquidation de l'industrie automobile. Sauf que là, à Vierzon, c'est la faillite de l'industrie politique qui montre, chaque jour un peu plus, son impuissance. ce qui est frappant, c'est que l'auto-satisfaction de nos chers élus est sans fond : le commerce va mieux, Vierzon va mieux. De deux choses l'une : ou ils sont aveugles et sourds ou ils nous prennent pour des abrutis. Sachant que la première solution n'est pas la bonne, il nous reste la seconde.
Pendant que les commerces vierzonnais comptent les clients sur les dix doigts de leurs mains, nos oligarques professionnels s'organisent une arnaque démocratique entre amis : refiler les clefs du P.C à un "vrai" communiste, à un encarté, à un gars qui paye sa cotisation, qui finance avec ses émoluments d'élu, donc notre pognon. Jean-Marc Duguet rit jaune, malgré sa condescendance envers ses "amis", c'est lui qui aurait du hériter de la communauté de communes. Mais lui, il n'est pas de la maison et en plus, il travaille en vrai. Entre rideau de fer et vitines en bois, il n'y a donc que les Vierzonnais éclairés qui voient qu'un truc déconne dans cette ville.

Les autres suivent le troupeau bêlant de l'onanisme faussement intellectuel. Non, Vierzon ne va pas bien, et ne va pas mieux. Ouvrez vos yeux bordel ! Et dites nous si la fermeture du magasin Plus est un signe encourageant. Si les commerces vides avenue de la République , rue Joffre et un peu partout à Vierzon, est une source de satisfaction. Si l'extension de Pôle emploi est une bonne nouvelle. Il ne s'agit pas de gaver les uns et les autres de subventions et d'argent public pour crier victoire, c'est facile ça. Et comme l'humilité est la dernière chose dont font preuve nos élus, il y a plus à y gagner à défendre les Grecs qu'à défendre les Vierzonnais du désert qui les guette.

Dans la torpeur de la canicule, nos édiles parviennent encore à trouver le souffle nécessaire à s'auto-cogratuler. A maintenir sur cette ville la touffeur qui décourage, le non-dit qui masque la vérité. L'oligarchie vierzonnaise fait prendre des vessies pour des lanternes. Et la majorité du troupeau bêle d'aisance. Ne pas voir les problèmes, c'est croire qu'il n'existe pas. Pas de doute, Vierzon aime son rideau de fer et ses vitrines en bois. Aucune fierté. Peu importe. La fierté n'est pas une denrée électorale. Le misérabilisme si : il sert à glaner des subventions pour faire croire qu'on arrange les choses après les avoir dégrader.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents