Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Avec le prix du bowling, on aurait pu réhabiliter les 3/4 du site de la Française...

Publié par vierzonitude sur 20 Septembre 2015, 09:10am

Avec le prix du bowling, on aurait pu réhabiliter les 3/4 du site de la Française...

Le bowling aura coûté aux contribuables, quoi qu'en disent nos chers élus de Vierzon, environ 3,5 millions d'euros pour une activité privée. Aujourd'hui, la communauté de communes, via le ministère de la culture, commande une étude de faisabilité pour réhabiliter, certes à minima, l'ensemble du site de la Société-Française qui menace ruines pour... 5 millions d'euros !Ce qui signifie que les contribuables n'ont pas du tout payer, à minima, la réhabilitation des locaux qui renferment aujourd'hui le bowling. Normal, le cochon de payeur a raqué pour l'ascenseur, la mezzanine, le plafond acoustique, bref pour des choses qui n'auraient jamais du être payé par les impôts. Mais il faut bien attirer le client et deux joueurs professionnels qui décident de créer un bowling à Vierzon, les élus ont vu l'opportunité. Alors, ils ont payé... avec nos sous.

Mettre en parallèle aujourd'hui cette coûteuse et inadmissible réhabilitation avec celle que la communauté de communes de Vierzon veut réaliser pour 5 millions d'euros de l'ensemble du site amène un peu à réfléchir sur la façon dont nos élus gèrent notre argent. Ce qu'on aimerait beaucoup voir, c'est le détail des réhabilitations payées par le contribuable. Mais la transparence de nos chers élus ne va pas jusque là. IL est vrai que les réhabilitations, à minima, c'est à dire le clos et le couvert du bowling, auraient été beaucoup moins alléchantes pour les deux promoteurs que ce qui a été fait là. Un local, nu, aurait forcément fait grossir la note des... promoteurs. Mais Vierzonitude aurait approuvé.

Donc, on nous a pris pour des gogos. Aujourd'hui, on va nous servir la fameuse soupe comme quoi cette somme payée entièrement par les impôts car c'est de l'argent public, servira à créer des emplois (on veut voir), créer de l'activité (on veut voir). Comparé au 1,2 million d'euros d'argent public pour le groupe Combronde au Vieux-Domaine et ses 39 emplois promis, on se tape sur les cuisses.

Comme quoi, il y a bien deux poids, deux mesures, n'en déplaise aux oui-ouistes, et dans une ville dont le centre-ville fait partie des quartiers pauvres, cela devrait quand même heurter certaines sensibilités, surtout de gauche : le bowling est justement dans cette zone qui s'est appauvrie. Un équipement de riches au pays des pauvres. Cela ne heurte ni le P.S, et encore moins le P.C ! Et si la communauté de communes décide de réhabiliter le reste du B3 de la Société-Français,e c'est parce que le site fait partie du périmètre du Plan de rénovation urbaine.

A Vierzon et ses paradoxes. Quelle douce folie. 5 millions d'un côté, 3,5 millions de l'autre, cela fait 8,5 millions d'euros au total. Certains vont s'offusquer qu'on jette 5 millions d'euros par les fenêtres rien que pour retaper des murs et un toit. Alors qu'il faut s'offusquer que dans une ville comme Vierzon, devenue pauvre, avec des problèmes sociaux criants, les élus aient pu mettre de l'argent public au service d'un bowling, qui n'est même pas municipal. Rien n'est trop beau pour la façade. Il faut juste ne pas regarder derrière...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SWING 20/09/2015 13:28

Ce qui est rassurant, c'est d'entendre, au gré de rencontres dans la ville, des sympathisants et votants communistes râler très fort contre l'engloutissement de l'argent des contribuables dans ce bowling privé. Ils assurent également qu'ils n'y mettront jamais les pieds car ils n'éprouvent aucun intérêt et aucun attrait pour ce genre d'entreprise. Ils estiment qu'il y avait mille autres choses à faire avec leurs impôts. Vierzon bouge, Vierzon change. Vierzon se décolore. Ce ruineux monument qui place Vierzon en situation de déficit budgétaire et que Nicolas SANSU croyait élever à la gloire et à la postérité de ses deux sextennats sera finalement celui qui va provoquer sa chute aux législatives de 2017 et aux municipales de 2020. Ce n'est pas un rêve, c'est une évidence. WAIT AND SEE (Attendez et vous verrez) comme disent les Anglos-Saxons. Selon la phrase rituelle de la royauté lors d'un changement de souverain, on pourra alors annoncer: LE ROI EST MORT. VIVE LE ROI !

Archives

Articles récents