Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'Equipe magazine consacre deux pages à la famille de Sofiane Guitoune à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 15 Août 2015, 15:00pm

Illustration extraite du reportage de l'Equipe magazine du 15 aoûtt, pages 40 et 41.

Illustration extraite du reportage de l'Equipe magazine du 15 aoûtt, pages 40 et 41.

L'histoire est touchante, poignante mais belle. Page 41 du magazine de l'Equipe, une photo de Sofiane Guitoune, en noir et blanc. Au-dessus, cette phrase : "Mon père est droit comme un I. Il aime l'ordre, il est dur mais juste. Il a tout sacrifié car il ne voulait pas prendre de risques pour les siens." Sur deux pages, le mag de l'Equipe raconte l'histoire de la famille Guitoune.

Ca commence par une Marseillaise, le 16 novembre 2013. A cette date-là, Sofiane est sur le terrain. "Six minutes après le coup de sifflet, Sofinae inscrira son premier essai. Dans la joie et bien plus que ça..." écrit l'Equipe. Le petit Guitoune signe là sa première sélection en équipe de France de rugby.

Une autre photo attire le regard : c'est la cuisine familiale de la famille Guitoune, à Vierzon. Il y a un portait du père de Sofiane, alors policier à Alger. En juin 1991? la famille guitoune arrive à Vierzon, raconte encore l'Equipe.

"Dans le coeur d'Ouzna, les images s'entrechoquent. Et un souvenir s'impose : juin 1991 et son retour en pleine nuit à Vierzon, où elle est née en mars 1963. Il est 23h40, elle débarque de Paris. Le voyage a été long. Ouzna vient de fuir l'Algérie pour trouver refuge chez sa mère, Djoher. Elle traîne une valise et serre contre elle le petit Sofiane, deux ans. A ses côtés, ses deux ainés, Sid (10 ans) et Mahdia (9 ans), portent leurs petits sacs à dos. Quelques heures plus tpot, à l'aéroport Houari-Boumédiène d'Alger, Ouzna ne parvenait pas à détacher ses yeux de ceux d'Abdelkrim, son mari et le père de ses trois enfants. Malgré la peur de ne plus jamais le revoit, elle avait retenu ses larmes avec dignité. "Il faut quitter l'Algérie, ne cherche pas à comprendre", lui avait intimé Abdelkrim, policier à Alger, un soir de juin 1991."

Dans le récit de l'Equipe, le papa quitte l'Algérie et arrive à Vierzon rejoindre sa famille. La vie n'est pas facile mais c'est la vie malgré tout. Et elle passe. Et s'impose. Il faut absolument lire l'article de l'Equipe pour savoir ce qui s'est passé, un jour de 1991, à Vierzon, quand la famille Guitoune a mis ses pas dans ceux de Vierzon. La famille Guitoune a tout donné à ses enfants. "L'aîné Sid, est sergent chez les sapeurs-pompiers, à Avord. La fille de la famille, Mahdia, a intégré l'armée française. Elle est sous-officier dans un régiment de parachutistes. Quant aux deux plus jeunes, ils ont choisi une carrière d'athlètes de haut niveau. Sofiane est pro à Bègles-Bordeaux et Ianis vient de signer à Carcassonne en Pro D2" écrit l'Equipe. Quant aux parents, ils sont toujours à Vierzon et à la télé, le papa "ce discret ne peut réfréner ses frissons quand retentit La Marseillaise chaque fois que joue le fiston."

A

Mais aussi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents