Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


A Vierzon, le P.C est soutenu par le F.N et la droite, maintenant tout est clair !

Publié par vierzonitude sur 19 Septembre 2015, 19:20pm

A Vierzon, le P.C est soutenu par le F.N et la droite, maintenant tout est clair !

On s'y attendait, mais il fallait attendre pour y croire. Le grand cirque a fait son office : le conseil municipal extraordinaire que le maire de Vierzon et sa caravane communiste ont organisé en plein forum des associations, ce samedi 19 septembre, pour protester contre la baisse des dotations d'Etat, révèle une pure magouille idéologique que le P.S a très bien résumé et qu'on peut lire sur le site de la presse locale : "un coup politique et démogagoque".

On imagine que le chef de file du P.S à Vierzon parlait de François Barouin, président de droite de l'association des maires de France mais aussi à l'adresse d'un Parti communiste qui, à Vierzon, a osé voter comme le Front national et moins grave, mais tout aussi grotesque, comme la droite centriste qui, au passage, a aussi voté comme le Front national. Quelle pétaudière ! Et dire que ce même P.C, aux législatives de 2012, trouvait gros comme certaines têtes vides du P.S, le maintien de la candidature socialiste au prétexte qu'elle aurait été élue avec des voix de droite ! Mais quel culot !

Que le Front national patauge dans un populisme exacerbé et écervelé, c'est un fait avéré. Ce ne sont pas les neurones qui commandent le vote frontiste mais l'opportunisme que l'on retouve chez un autre Front mais de gauche celui-ci, c'est vrai en plein quetsionnement car en pein tatônement. C'est bien beau de vouloir faire la Révolution à la Tsipras mais il ne faut pas perdre son boulot non plus.

Quant à la droite centriste gnan gnan, elle n'a fait que bêtement anôné et appliqué une règle nationale sans comprendre qu'elle faisait justement ce qu'elle dénonce à propos du Parti communiste : faire de la politique nationale et non pas de la noble politique locale, au plus près du citoyen. Voilà, il a fallu un spectacle grandeur nature auquel d'ailleurs les élus ont voulu se prêter comme si l'on installait un zoo au beau milieu de Vierzon pour que les militants puissent voir de près leurs champions voter contre ce gouvernement socialiste que le P.C exècre, peu importe que ce soit avec le F.N, c'est le quartier de Chaillot qui doit être content. Une comédie grotesque qui, on l'espère, devrait ouvrir els yeux des électeurs : l'union P.S et P.C, à Vierzon est une farce, une guignolade, une trmperie uniquement destinée à garder son bouilot de politique, une rampe de lancement pour des envies nationales. Vierzon n'est qu'un laboratoire et nous sommes les petits souris et les gros rats.

Peu importe si ce conseil municipal sentait à plein nez la démogogie et le populisme. Comment éduquer les citoyens quand leurs élus montrent un spectacle aussi détestable ? Que croyait le P.C ? Que le P.S allait se coucher, allait se désavouer pour els beux yeux d'une tête de liste régionale qui, dans une presse explique qu'il ne veut pas être élu et dans une autre, la presse amie, epxlique que finalement, si l'occasion se présente, il se fera élire président de la région Centre ?

Le courage n'est pas chez ceux qui ont voté pour cette motion bidon destinée à flatter les bas instincts des électeurs à l'approche des élections régionales. Le vrai courage, c'est effectivement de dire qu'on peut faire autant mais autrement. et non pas mendier de l'argent qu'on jette par les fenêtres. P.C, Front national et dropite centriste même combat à Vierzon. Electeurs, réveillez-vous !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Essayan Nadia 20/09/2015 18:39

Voici à ce sujet l'intervention de mon groupe, qui est différente de celle des autres formations. A lire avant de juger, si Rémy Beurion ne la supprime pas.

Conseil municipal extraordinaire du 19 septembre 2015
Intervention de Nadia Essayan, « Pour les Vierzonnais ».


Je prends la parole au nom du groupe des élus « Pour les Vierzonnais » qui représente près de 40 % des voix aux élections municipales. Nous sommes sept élus, et c’est la confiance que les Vierzonnais nous ont accordée, il y a plus d’un an, que nous cherchons à servir en mettant en œuvre une opposition respectueuse, et néanmoins ferme et efficace. C’est dans cet esprit que nous nous positionnons aujourd’hui, pour ce conseil municipal extraordinaire qui a pour seul sujet l’adhésion, ou pas, à l’Appel du 19 septembre, appel adressé à l’Etat par l’AMF au sujet de la baisse considérable des dotations de l’Etat en direction des collectivités locales en général et des communes en particulier.

Il y a spontanément un intérêt majeur pour nous à signer cet Appel : c’est qu’il vient d’une initiative qui réunit gauche et droite dans l’intérêt des citoyens et du vivre ensemble. François Baroin, président de l’AMF, maire de droite, associé à André Laignel, vice-président de l’AMF, maire socialiste, signent ensemble cette lettre. Or, les citoyens devraient savoir que ces consensus sont plus fréquents qu’on ne le croit. Et que le show des batailles médiatiques, intéressant pour l’audimat, cache souvent un travail commun dont personne ne parle parce qu’il ne fait pas assez d’audience. Le consensus est moins vendable que le conflit. Et pourtant, dans les commissions parlementaires ou sur les grands projets de territoire, les élus de bords différents travaillent souvent ensemble.

Donc nous disons oui, oui à porter ensemble, droite, gauche, centre et sans étiquette, cette préoccupation de la baisse considérable et brutale des dotations aux communes. Travailler ensemble, c’est la philosophie de notre groupe, largement ouvert aux sensibilités politiques modérées. C’est cette philosophie que vous rejetez localement, vous, élus de la majorité, lorsque nous vous proposons d’agir ensemble sur tel ou tel sujet : les finances, le projet intercommunal, la lutte contre l’abstention, etc. C’est bien dommage, et nous espérons que cet exercice vous fera bouger sur vos bases idéologiques.

Nous nous joignons donc à cet Appel unanime et consensuel des maires. Nous voulons y voir un appel fort au gouvernement, aveugle face aux conséquences d'une baisse trop rapide et trop brutale des dotations aux communes.
En revanche, nous refusons la démagogie qui veut laisser croire que du jour au lendemain, les communes n’auraient plus rien. Ce n’est pas tout le budget des communes qui va baisser de 30 % en 10 ans, c’est la DGF qui représente 19% du budget de la collectivité, le reste venant des impôts et taxes, de la péréquation entre les communes riches et les communes pauvres, des services municipaux...

Nous souhaitons que notre signature à cet appel soit utilisée comme une recherche de dialogue avec le gouvernement et comme un acte de défense des collectivités et du travail des élus de proximité. Cependant nous ne sommes pas sûrs que ce soit le cas de chacune des autres formations. Globalement, sur le territoire, la droite et le Front de Gauche marchent la main dans la main, dans la perspective des élections régionales, chacun voyant son intérêt propre à enfoncer le gouvernement et les socialistes dans leur ensemble.

Dans cette assemblée, nos élus socialistes doivent être bien embarrassés : faut-il soutenir le gouvernement ? Faut-il s’abstenir, faut-il voter contre ? Nous verrons le choix qu’ils feront, mais dans tous les cas, leur position n’est pas simple à tenir dans un groupe majoritaire où leurs propres partenaires les combattent au niveau national. Qu’ils se souviennent, si ça les console, que notre maire communiste a reçu avec beaucoup de plaisir et d’attention la secrétaire d’Etat socialiste aujourd’hui ministre, Myriam El Khomri, à partir du moment où elle lui annonçait des subventions, certes moindres qu’espérées, mais tout de même… Vierzon a reçu des financements supplémentaires en cette période de vaches maigres !

Ce sujet du financement des communes est complexe, et difficilement lisible. Il y a donc aussi urgence à réformer notre système, à le simplifier et à le rendre moins coûteux. Il est nécessaire également de réduire la dette qui va peser sur nos enfants, par la maitrise de la dépense publique. Enfin, la lutte contre les paradis fiscaux et les primes excessives des grands patrons aideront à lutter contre le sentiment que les efforts ne sont pas partagés.
Sur tous ces sujets, nous aimerions aussi entendre ensemble les élus de bords différents, et de préférence en dehors des périodes électorales qui sont le temps de manipulations diverses, auxquelles nous ne souhaitons pas prendre part.

Vous aurez donc compris, chers élus et surtout chers concitoyens, que nous signons cet appel en espérant qu’il servira la politique dans son sens le plus noble, et que nous voulons rester à l’écart des intérêts politiciens qui l’accompagnent en vue des prochaines élections régionales.

Léon DUFFOURRE 20/09/2015 10:17

Une fois de plus, la preuve est faite que la politique vierzonnaise ne compte aucune opposition dans ses rangs. Elle héberge des élus minoritaires qui ne servent à rien et des élus majoritaires qui nous vident et qui nous coulent. Pour une fois, dans cette affaire, seul le PS apparaît honorable. Mais il n'avait guère le choix, il ne pouvait pas renier le gouvernement issu de ses rangs.
Conclusion, excepté le PS, ils ont tous voté pour voir nos prélèvements nationaux augmenter, nos retraites bloquées puis diminuées, l'accès de plus en plus difficile à nos soins de santé. N'OUBLIEZ PAS DE LES REMERCIER CHAUDEMENT AUX ELECTIONS DE DECEMBRE. UNE BONNE VESTE EN LAINE DE MAMMOUTH LEUR FERA LE PLUS GRAND BIEN. A Vierzon, ils ont tous fusionné en un parti unique, le parti J'AIME PAS VIERZON. Et puis l'hiver approche. Les petits minoritaires vont pouvoir retourner à leur hibernation habituelle. Peu importe, on ne verra pas la différence. Ce qui est positif la dedans, c'est qu'ils facilitent la tâche pour ceux qui arrivent pour 2020.

Evidence 20/09/2015 09:14

F Hollande estimait à juste raison, que M Le Pen s'exprimait comme un tract du Parti Communiste des années 1970.
A Vierzon, le Parti Communiste s'exprimant comme en 1970 et, comme l'a dit à juste titre un éditorialiste il y a quelques jours, les territoires qui votaient Jaurès ou Thorez, votent maintenant FN .

en passant 20/09/2015 01:33

quand on voit le cynisme de ces trois derniers jours... on fête les 3,5 millions dépensés pour le bowling en totale bonne humeur ...et ensuite on se plaint d'avoir un trou d' 1 million d'euros la main sur le coeur... et sur le portefeuille du naïf électeur...
la politique vierzonnaise dégoûte, désespère et écoeure...
même si on s'y intéresse, on finit par avoir juste envie de rester chez soi et essayer de vivre sa vie malgré tout cela... car le pouvoir et ses jeux sont verrouillés , vides , cyniques, iniques et morts

Archives

Articles récents