Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Conseil extraordinaire du 19 septembre : le culte de la politique politicienne

Publié par vierzonitude sur 18 Septembre 2015, 09:00am

Conseil extraordinaire du 19 septembre : le culte de la politique politicienne

Si vous croyez, chers Vierzonnais, que vos chers élus, qu'ils soient P.C, P.S, opposition centriste ou Front national, vont voter pour vous, pour votre petit confort citoyen, vous vous mettez le doit dans l’œil jusqu'au coude. Le vote d'une motion dénonçant la baisse des dotations d'Etat aurait pu avoir un effet apaisant si la majorité avait concédé une critique objective de sa gestion. Et si l'opposition, au lieu de bêtement se ranger derrière la volonté de leurs partis respectifs, avait profité de cette tribune pour remettre les pendules à l'heure.

Malheureusement, le conseil extraordinaire du 19 septembre, en plein forum des associations, est dévoré non pas par un appétit de politique locale mais par une grosse fringale de politique nationale où chacun veut tirer son épingle du jeu. Le P.C veut faire reluire la candidature de son candidat anti-austérité, chantre de la politique grecque de Tsipras et tête de liste aux régionales. Le P.S va essayer de se sortir de ce bourbier en évitant de se tirer une balle dans le pied (en votant pour, ce serait voté contre le gouvernement donc contre lui-même).

Ne restait plus que l'opposition centriste pour être moins bête que tout le monde mais non, il faut répondre aux injonctions du national. Disons que l'opposition se contredit : on se souvient de ses cris d'orfraie lorsque la candidate socialiste s'était retirée au profit du candidat communiste pour les législatives de 2012, au nom d'un ordre national, et là, l'opposition s'apprête à faire le jeu du P.C sans analyser, dans la finesse, la portée d'un tel vote et surtout, sans critiquer, objectivement mais sûrement, la politique de la ville et de la communauté de communes qui consiste à brader des millions d'euros dans des projets divers et variés.

C'est bien joli de hurler que l'Etat doit donner du fric aux communes, mais pour en faire quoi ? Des bowlings ? Des centre non-routiers ? Pour acheter des murs de restaurant (Sem-Vie) ou des offices de tourisme démesurés ? Le oui-ouisme politique vierzonnais ne sert que le microcosme politique vierzonnais. Car les citoyens ne se reconnaissent pas dans ce jeu de dupes qui tire la ville vers le fond. Cette mascarade renforce l"idée que les politiques s'occupent de leur cuisine interne mais pas de celle des citoyens qu'ils doivent représenter.

Le conseil municipal extraordinaire est daubé, de toute façon. Au nom de celui qui a la plus grosse. Comme d'habitude. En décembre, un conseil, restez chez vous. Que les élus se débrouillent avec leur microcosme, leur nombril, leur consigne national. L'électeur n'est pas une chèvre. Du moins, celui qui a la capacité de réfléchir selon sa propre volonté, et non pas au nom de politiques qui considèrent le citoyen comme une variable d'ajustement de leur propre carrière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents