Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Des superlatifs pour une super débauche d'argent public

Publié par vierzonitude sur 20 Septembre 2015, 15:00pm

Des superlatifs pour une super débauche d'argent public

On s'émeut, on se pousse du col, on s'émerveille, on s'extasie, on se tape sur le torse, on se redresse un peu plus que d'habitude, on s'épate, on s'étonne, on n'en croit pas ses yeux, on s'autosatisfait, on s'enjoie pour l'Enjoy, on se dit "c'est pas possible", bref, on use de superlatifs pour le bowling que cela en devient gênant.

En effet, il y a une forte corrélation entre la cause et l'effet : la cause, c'est un financement abondant, aveugle, une orgie de subventions publiques pour un projet privé. La cause, c'est un empressement tel à combler le vide de ce site que quiconque se serait pointé avec un projet plausible aurait eu autant d'argent ! La cause enfin, c'est une avidité singulière pour le loisir qui, désormais, à Vierzon, fait partie des activités aussi subventionnables qu'une usine d'eau potable, un auditorium, un dispensaire médical ou une zone industrielle. La ville de Vierzon et la communauté de communes, sa complice, vient de mettre au même rang, la création d'un bowling et la nécessité d'une nouvelle école de musique qui, soit dit en passant, n'est toujours pas construite faute de financement...

L'effet de cet amas d'argent tombé du ciel, de ces financement publics qui ont permis d'installer un faux plafond, une mezzanine, un système de chauffage et de climatisation, on en passe et des meilleurs, qui a permis d'offrir un écrin exceptionnel à des lanceurs de boules dans des quilles, l'effet c'est tout simplement un lieu dont la richesse de financement s'étale au premier coup d'oeil. Car si les promoteurs avaient du réaliser eux-mêmes les emprunts auprès des banques pour se payer et le contenu et le contenant, ils n'en seraient aujoud'hui qu'au stade de rêve. Car dans une ville de 27.000 habitants, rongée par le chômage, la misère sociale, la misère urbanistique et le vote Front national, il faut être sacrèement culotté, ou désespéré, ou sacrément subventionné pour oser monter un bowling qui doit avoisiner, tout compris près de 5 millions d'euros !

Désespérées oui, mais la ville de Vierzon et la communauté de communes qui, trop contentes de trouver un pigeon pour occuper une partie du site, a ouvert les coffres-forts et fait couler l'argent. Voilà où nous en sommes : ce n'est pas tant que Vierzon ne méritait pas son bowling, bien sûr que non, mais lorgnez du côté de l'Orée de Sologne, par exemple, et demandez aux commerçants, surtout ceux qui ont fermé, si la ville de Vierzon et la communauté de communes, ont eu autant d'égard envers les commerces qui ouvraient.

Pas de coup de main (mais un coup de pied de l'âne), une indifférence qui frise l'insulte. A Vierzon, on a l'habitude de soigner ceux qui, justement, sont capables de soigner l'image des élus : LFM acheté plus d'un million d'euros pour espérer garder les dizaines d'emplois en vain... Combronde flattée avec 1,2 million d'euros pour que le groupe concrétise le rêve de la gauche radicale d'un port sec qui serait inexistant sans l'infrastructure créée par la municipalité que les élus actuels ont toujours combattu.

Voilà à quoi rêve cette ville : un bowling ; Voilà l'aboutissement d'un long cheminement, un cassage de tirelire honteux pour satisfaire des consommateurs de loisirs qui, ils ne le savent peut-être pas encore, ne nourrissent pas assez de leurs entrées un cinéma autrement plus légitime qu'un bowling, secondaire. Alors, voilà, le bowling est ouvert et il ne peut qu'être fantastique et dans un cadre inouï étant donné le fric que l'on a balancé dans cette réalisation. On attend avec impatience, le jour où le conseil municipal va nous annoncer une augmentation des impôts locaux... En attendant, les riverains de la rue de la Société-Française ont découvert les joies d'avoir un bowling-discothèque sous leurs fenêtres. Ils sont enchantés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 22/09/2015 14:26

Ça fout les boules quand même

RAGNAR 21/09/2015 07:00

Quel rapport avec le FN, ca devient une obsession chez vous....

Consternant. 20/09/2015 20:30

Vierzonitude, prend du recul. Ces élus ne s'intéressent qu'aux divertissements et aux loisirs.
Cet argent "gaspillé" n'est pas le leur.
Politiques professionnels et fonctionnaires "à vie", payés par nos impôts, comment voudrais tu qu'ils comprennent. ?

Archives

Articles récents