Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le refus d'accueillir des réfugiés à Vierzon est un déni d'humanité

Publié par vierzonitude sur 6 Septembre 2015, 17:59pm

« Lille peut accueillir dès aujourd’hui une centaine de réfugiés, voire un peu plus », déclare la maire socialiste, Martine Aubry. "A cette fin, la ville a suspendu la mise en vente de locaux en vue de loger « des familles ou des personnes isolées ». Deux résidences ainsi que sept autres logements ont été retenus dans des quartiers dont les noms n’ont pas été révélés."

Bon, là il y a un problème : Lille avec ses 228.000 habitants est prête à accueillir une centaine de réfugiés quand Vierzon, 27.000 habitants souhaiterait en accueillir, selon le Parti socialiste de Vierzon, 100. On entend rugir les rasés du front : "mais 100 pour Vierzon, c'est beaucoup trop, déjà qu'on n'a pas de boulot, que les commerces ferment et que le chômage explose !" Mais quand on confond immigration classique et réfugiés politiques, évidemment, le cerveau chauffe, les cours-circuits font des dégâts.

Sinon, les grognons, même de gauche, surtout de gauche d'ailleurs, n'hésiteront pas à se ranger derrière la bannière du maire de Troyes, également président de l'association des maire de France qui, lui, refuse d'accueillir plus de réfugiés dans sa commune, estimant que ""Je ne le ferai pas à Troyes pour la simple et bonne raison que je suis en surcapacité à l'échelle régionale des centres d'accueil des demandeurs d'asile, qui sont aujourd'hui suroccupés depuis des mois et des mois", a affirmé M. Baroin, interviewé sur ITélé alors que le PS a appelé à la constitution d'un réseau de villes solidaires pour accueillir les réfugiés." Concours de quéquettes : puisque c'est le P.S qui lance l'idée, la droite la refuse. Politique de bas étage...

Mais surtout François Barouin met ses pas dans ceux du Front national, ce qui n'est pas étonnant : "De manière générale, M. Baroin estime que la France n'est pas en mesure d'accueillir les réfugiés syriens dans de bonnes conditions.
"La situation française n'est pas bonne. Elle n'est pas bonne économiquement, elle n'est pas bonne socialement. Est-on en situation d'accueillir ces gens durablement ? (...) Non. Il y a des pays qui le peuvent, l'Allemagne (...), la Suède (...), l'Autriche", a-t-il jugé" dans le magazine Le Point.

Reste que Vierzon peut accueillir des réfugiés que certains confondent, non pas avec une ignorance crasse, mais un déni parfaitement assumé, avec e'autres problèmes à résoudre. Refusant de comprendre qu'actuellement, l'Europe est en situation d'urgence. Vite fermons portes et volets et regardons Michel Drucker dimanche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandre 07/09/2015 17:17

Commencer par les accueillir chez vous, faîtes en l'expérience et le bilan avec vos sous seulement... et après vous jouirez d'une légitimité pour demander aux français de faire de même. En attendant, depuis quand défendre sa frontière est "déni d'humanité"... y'a aucune humanité à se laisser envahir, même par des pauvres.

chat noir 07/09/2015 21:01

Alexandre je ne vous vois pas grandis avec vos explications. L'histoire de l'émigration en France ? XVII ème au début XIX ème des bretons traité comme des merde à paris, des auvergnat dit les bougnats dit les bougnoules toujours à paris. Ensuite les polonais dit les polacs, les russes dit les rusckoff, les italiens dit les ritals, les espagnols dit les spaingoin, les alsaquo, les youpins ... pourquoi ne parle ton pas des normens, les teutons, des euskadi, des celtes, les francs eux aussi émigrants à leurs époque, et les plantagenets de la terre d'angle dynastie hexagonal, ... La délinquance, Paris du XII siècle au XIX était un coupe gorge mais la coquille était française bien de chez nous, les brigands du XVIII aussi, cartouche aussi, François villion aussi, les chauffeurs du nord aussi, capitaine moneuse aussi, salembier aussi, vidocq aussi .........
Alors que veut dire tout cela, quel est le sens de l'histoire, oui je vous parle d'un temps que les moins de 200 ans ne peuvent pas connaître, oui je vous parle d'un temps où l'instruction obligatoire n'existait pas, ou les enfants de 5 ans travaillaient dans les mines et les champs.... Nous voulons ça, pour les autres, français qui éclairent les lumières du monde ? Quelle sont donc vos références historique pour parler de la sorte ? Où bien voulons nous la barbarie tout autour de nous, relisez socrate bon sang, revoyez la fin de l'empire romain, lisez lisez lisez... et lisez encore comme erasme.

vierzonitude 07/09/2015 19:48

Et le FN il vous fait pas peur ?

chat noir 07/09/2015 19:25

Il y a bien quelque chose que vous avez ratez , loupé peut-être saccagé ou anéantis en vous Alexandre, est-ce une réflexion, des réflexions, votre égos, un ckromosome, votre intelligence, votre apprentissage, votre travail, votre amour, vos enfants, une fêlure X, votre vie, ou tout ça en même temps ?

Ça fait mal, je sais, mais si vous êtes encore un peu humain, la possibilité de votre évolution est encore possible, vous pouvez aussi vous faire aider, ne restez pas ainsi, autrement le canal est disponible à toutes heures du jour et de la nuit.

Alexandre 07/09/2015 19:13

Et j'ajoute cher Vierzonitude, vous savez que je suis Niçois et j'habite un quartier normalement pacifié... on a ce WE avec des voisins et la police, fait arrêter 4 voleurs en pleine nuit après plusieurs cambriolages dans notre résidence... que des clandestins. Il y'a quelques mois, on a fini par arrêté un récidivistes qui agressaient les vieilles dames pour leur collier... un immigré tunisien, logé en HLM aux frais de la princesse.
Je me suis fait agressé à 6h du matin en novembre dernier par trois roumains, ecchymoses et une côté fêlée (classée sans suite par la juge)... je pourrais comme ça vous en compter des heures.

Ma ville entière est devenue une zone de non droit où la police n'assure que "le gros de la sécurité'"... elle commence à ressembler de plus en plus à ce que je vois des îles grecques envahies.

En accueillant ces migrants, vous décrétez pour tous, de force, par des méthodes fascistes... oui, vous êtes les fascistes dans cette histoire. Car normalement, il faudra que chaque régularisation soit soumise à un référendum d'étendre ou non, le capital France.

Alexandre 07/09/2015 19:03

Mon cher, quand vous n'entendrez plus parler français à Vierzon, que votre gosse rasera les murs à cause de sa couleur de peau, qu'alors vous scanderez "humanité", ils répondront "communauté"... vous verrez que le terme "envahir" est à propos, même si les envahisseurs sont pauvres. Faut vraiment lire le "Camp de Saints" de Jean Raspail et la fin de l'Occident par sa compassion.

C'est la gauche la première qui devrait fermer les frontières tant cet afflux va constituer un dumping social à échelle massive.

vierzonitude 07/09/2015 17:20

Vous me faites mal à utiliser des mots comme "envahir" comme s'ils étaient des ennemis.

micromegas 07/09/2015 12:40

l'allemagne accueillera des migrants selon la richesse et la population de chaque lander... mais vierzon bien sûr avec ses déclarations matamoresques de querelle de clocher a un parti socialiste qui offre d'en accueillir 10 000! vierzon peut elle accueillir selon sa richesse et sa population ?
sachant que le président hollande vient de dire que la france accueillera 24000 migrants ... allez hop la moitié à vierzon! n'importe quoi!!! on joue sur les bonnes consciences pour se donner une pseudo légitimité et faire le buzz... on se moque de nous... on fait joujou sur le dos de l'actu et puis voilà... allons danser!

vierzonitude 07/09/2015 13:06

C'est stupide ce que vous racontez. le Parti socialiste de Vierzon a propos d'en accueillir 100, pas 10.000 ! Alors, oui, allez danser !

micromegas 06/09/2015 00:50

hébergeons des réfugiés par une centaine à vierzon car notre petite grenouille est plus costaude que le boeuf lillois...
hébergeons hébergeons mais que des bons réfugiés, des cultivés, des délicats, des discrets...

Léon DUFFOURRE 05/09/2015 17:41

Ne rien dire et ne pas s'opposer au départ d'avions français partant bombarder des territoires étrangers tels que la Lybie et le Mali, n'était-ce pas là le vrai déni d'humanité ? A votre avis, les bombes embarquées, c'était juste pour faire un petit câlin mignon à des êtres non humains ? Et une bombe de 250 kg, avec les explosifs actuels, ce n'est pas capable de déchiqueter et de broyer les humains visés ? On dirait que certains se prennent pour une sorte de dieu, même s'ils n'y croient pas, une sorte de dieu triant son linge sale avant lessivage à la machine et qui déciderait que tel quidam est digne d'humanité et cet autre non et qu'il doit être anéanti ! Un certain Adolphe avait eu un raisonnement similaire. Avant de crier au déni d'humanité, il serait plus humain de s'opposer à toute forme de guerre, surtout quand elle émane de notre propre pays, de notre propre technologie et de nos propres dirigeants. D'autant que ceux qui étaient visés par cette démonstration de force avaient prévenu, ils avaient dit: Ok, avec vos mirages, vos rafales et vos bombes à guidage laser, vous êtes militairement mille fois plus forts que nous. Mais si vous intervenez, nous allons faire parvenir sur vos cotes un flux ininterrompu de réfugiés, ce qui déstabilisera votre civilisation. Promesse tenue pour le flux ininterrompu. Et pour ce qui est de la déstabilisation de notre civilisation, la photo anglaise du petit garçon mort sur la plage turque est du pain béni pour ceux qui étaient visés par ces frappes. Les médias occidentaux leur servent sur un plateau ce qu'ils n'osaient espérer: un début de fracture profonde est en train de s'opérer dans la société.
Je lis ci-dessus que l'Europe est en situation d'urgence. C'est vrai. Mais avant, on l'a vu où l'urgence ? La première fois, dans la précipitation déployée par le Président Français pour aller bombarder la Lybie à tel point que les Américains en ont été pris de court et mis devant le fait accompli. La seconde fois, dans la précipitation de l'autre Président Français qui, tel un Goldorak, s'est transformé en chef de guerre pour intervenir au Mali. Devant cette célérité présidentielle française, qu'on dit les Américains ? Ces Français, de droite ou de gauche, qu'ils sont prompts de la gâchette ! Pire que nos cow-boys ! Eh bien, laissons-les se débrouiller tout seuls.

Par contre, ce déni d'humanité dans les frappes militaires ne s'est par traduit par un déni de dividendes pour les actionnaires des industries de la Défense. Voilà de bons comptes en banque dans lesquels il faudrait piocher pour venir en aide aux migrants ! Eux, au moins, ces bénéficiaires financiers des frappes militaires, ils n'oseraient pas faire un déni d'humanité, parce qu'une bonne bombe, bien sophistiquée, bien lourde, bien puissante, ça ne peut faire que du bien à l'Humanité, surtout à ceux auxquels elle est destinée. Ah, j'oubliais. Ces derniers, les destinataires de bombes, sont-ils humains ? Méritent-ils un déni d'humanité ou non ?

Et les autres atrocités, les enfants enterrés vivants dans les sables caniculaires des déserts de Syrie, ceux qui sont crucifiés vivants, les bébés bourrés d'explosifs que l'on fait éclater, les femmes livrées en multi patûres sexuelles, on en fait quoi ? On se ferme les yeux et on aura bonne conscience parce qu'on aura crié au loup après qu'un média anglais eut diffusé une photo choquante. Le vrai déni d'humanité, c'est de faire tout ce tapage médiatique sans avoir les couilles de s'occuper de tous les autres qui restent dans les territoires concernés et n'ont pas eu la chance de pouvoir migrer jusqu'à nos rivages. Mais ces couilles ne doivent pas être militaires.

Et les vraies couilles humanitaires seraient que les encartés des partis auxquels appartiennent les deux Présidents suggérés ci-dessus rendent leur carte et quittent définitivement ces partis. Ce serait un signal fort pour que la population commence un travail d'acceptation humanitaire envers les migrants.

visiteur 05/09/2015 17:18

Plusieurs associations commencent à proposer aux particuliers d’héberger des réfugiés, de quelques semaines à plusieurs mois. Cela se met en place. Pourquoi pas à Vierzon, en évitant si possible la récupération politique.

Léon DUFFOURRE 09/09/2015 09:19

Je reconnais le style de ce commentaire. Il s'agit d'une visiteuse et non d'un visiteur, visiteuse qui n'a pas tant abandonné que cela, malgré le niveau. Un style d'écriture et la façon de s'exprimer, c'est comme une empreinte digitale.

Archives

Articles récents