Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Alors Guitoune ou pas Guitoune face à l'Irlande ?

Publié par vierzonitude sur 6 Octobre 2015, 20:43pm

C'est vendredi en fin de matinée que Philippe Saint-André doit dévoiler la composition du XV de France amené à défier l'Irlande pour son dernier match de poules à la Coupe du monde.

Alors Guitoune ou pas Guitoune face à l'Irlande ?

Sofiane Guitoune à l'envie

Le joueur de l'UBB a longtemps attendu sa chance. Titularisé face à la Roumanie, il a fait ce qu'on attendait de lui en marquant deux très beaux essais dans la plus pure tradition des ailiers. Il a montré énormément d'envie et s'est proposé quand il pouvait. Mais cela sera-t-il suffisant pour faire pencher la balance en sa faveur ? Rien n'est moins sûr. Dulin part avec l'avantage d'avoir un bon jeu au pied, quant à Nakaitaci, il a prouvé par le passé qu'il était également avide d'essais. La semaine d'entraînement sera décisive.

Sont concernés le pilier droit Uini Atonio, le flanker Fulgence Ouedraogo, le talonneur Dimitri Szarzewski, le demi de mêlée Rory Kockott, l’ailier Sofiane Guitoune, voire le deuxième ligne Alexandre Flanquart. Pour ce dernier, la polyvalence deuxième-troisième ligne de Bernard Le Roux risque de le condamner aux tribunes, comme ce fut le cas contre les Canadiens.


Avec deux essais, il est le meilleur réalisateur français de la Coupe du monde avec Sofiane Guitoune. Ce n'est pourtant pas ce qu'on demande à Rabah Slimani. Le pilier droit, 1,78 m pour 113 kg, est d'abord un maillon fort du paquet d'avants. À 25 ans, récent champion avec le Stade Français, il est le numéro 1 à un poste qui requiert pourtant beaucoup d'expérience. Du haut de ses 19 sélections, il semble parti pour un long bail.

Des solutions, justement. En décodant le jeu de l’Irlande, le staff du XV de France a relevé une ritournelle dans le schéma tactique de Joe Schmidt : après 3/4 temps de jeu, le demi d’ouverture Jonathan Sexton distille son jeu au pied vers les ailes. Une orientation souvent payante avec Rob Kearney, Tommy Bowe ou bien encore Simon Zebo à la retombée. Pour contrer le XV du Trèfle dans ce registre, Philippe Saint-André aurait donc arrêté le nom de Brice Dulin dont le timing et la précision sous les ballons hauts seraient un gage de garantie à la différence de Sofiane Guitoune.


L'Union Bègles-Bordeaux s'active pour prolonger le contrat de Sofiane Guitoune, en fin de contrat à l'été 2016. Mais l'ailier international français intéresserait de nombreux clubs, dont le Stade Toulousain, qui se serait déjà renseigné sur son cas. Après avoir évolué à Agen, Albi et Perpignan, la plus belle mèche du rugby français connaîtra t-elle un nouveau club ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents