Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Combien de commerces allons-nous perdre cette semaine ?

Publié par vierzonitude sur 17 Octobre 2016, 17:30pm

C'est dingue, Vierzonitude écrivait cela il y a un an exactement. Après la fermeture de deux boulangeries. Qu'est-ce qui a changé ? Devinez...

Combien de commerces allons-nous perdre cette semaine ?

Voici l'angoissante question vierzonnaise du dimanche soir : combien de commerces allons-nous perdre cette semaine et si tel est le cas, quel sera le degré d'indifférence des élus et des Vierzonnais ? Rappelons que la semaine passée, deux boulangeries ont mordu la poussière dans un jeanfoutisme général. pas un mot de la majorité, encore moins de l'opposition, pour s'émouvoir de la disparition de ces deux commerces de proximité, rue Armand-Brunet et rue des Ponts. Les commerces peuvent crever, à Vierzon, personne ne lève le petit doigt. Les rues se vident au fur et à mesure et qu'entend-on, de la part du maire : "Vierzon n'est pas une ville de commerces". C'est une ville de gauche, une ville communiste, une ville qui DOIT voter pour son député-maire, une ville qui a intérêt de maintenir des communistes au pouvoir pour leur garantir un emploi mais ce n'est pas une ville de commerces. Nos apparatchiks préférés nous font l'article pour qu'on déteste la droite, l'extrême droite et le socialiste mais ils ne sont pas foutus, dans leur bureaucratie politique, d'avoir un mot pour leur ville quand deux commerces se cassent la gueule. Alors, cette semaine, qui va disparaître ? Qui va fermer? Sur qui va s'abattre le couperet du tribunal de commerce de Bourges ou le couperet du dégoût ? Pendant que les Assises de la citoyenneté focalisent sur la réorganisation des bus, on parle peu du commerce. Et quand un citoyen s'y hasarde, on lui répond que c'est "une histoire privée". Par contre, quand on perfuse un bowling avec de l'argent public, quand on transfuse une entreprise privée avec de l'argent du contribuable, les élus n'ont pas assez de leur trombine pour figurer dans le journal local ! Est-ce que la rue Joffre va perdre un commerce ? A moins que ce ne soit l'avenue de la République ? Rue des Ponts, on ne voit pas trop ce qui pourrait encore fermer. Une boulangerie face à la mairie qui ferme en octobre et un magasin de fringues à côté de la mairie toujours qui ferme en juillet avec cion emplois en moins, ça n'émeut pas plus que ça nos apparatchiks locaux. Mais quand ils devront faire leurs valises et virer leurs dossiers parce que le Front national se sera installé à leur place, on en connaît qui, malgré la situation dramatique pour Vierzon, auront un petit sourire en coin. La maison de gauche fermera et personne non plus ne pleurera sur son sort.

Commenter cet article

ça suffit !!! 19/10/2016 12:57

Mais punaise de punaise, que voulez-vous vraiment que les politiques fassent ??????
Ok rendre le centre-ville plus joli ça ok ! c'est bien la seule chose sur laquelle ils peuvent intervenir et encore n'entendront-ils pas les commerçants hurler au loup : pendant les travaux on perd des clients.....

Alors bon sang de bon soir !!! comme on dit chez nous.
N'est-ce pas aux commerçants de se battre !!!

En s'adaptant déjà à la demande :
- en ne vendant pas à un prix beaucoup beaucoup plus élevé un produit à tout point identique à celui que vous trouvez 500 m plus loin au supermarché.
Et oui nous ne sommes pas dans une grande ville où en effet le commerce de centre-ville est bien un commerce de proximité ici nos supermarchés sont aussi à proximité donc il serait bien de s'adapter aussi, payer 10 à 20% plus cher n’est pas toujours justifiable.
- en vendant un produit de qualité :
- désolée de vous contrarier mais quand les boulangeries ne font plus du bon pain et bien pourquoi s’étonne-t-on que leurs clients font la queue dans une chaine nommée « Marie » où le pain sera un délice comparé au pain de certains commerces qui ont seulement écrit « boulangerie » sur leur enseigne et vous vendent du pain très très mauvais bien en dessous de celui du supermarché.
- désolée encore de vous contrarier : mais quand un restaurant ferme c’est aussi parfois parce qu’il ne servait pas de bons plats et pas parce qu’un autre restaurant ouvre à côté…. une femme comblée ne trompe pas son mari et vice versa…..
- En étant aimable : j’ai vu bon nombre de commerçant se plaindre du manque de client mais quand on ne vous décroche pas un sourire ni un bonjour, ou que vous avez des écritaux qui vous disent « on touche pas » plutôt que « n’hésitez pas à nous demander conseille » : je n’appelle pas ça du commerce de proximité….
- En vendant des produits dont les clients ont besoins dans des lieux où les clients iront facilement : Encore désolée mais un magasin qui n’a pas fait une vrai étude de marché sur les besoins réelles de ces futurs clients je ne vois comment il peut espérer vendre ce dont personne n’a besoin, ou pas au prix recherché ou encore dans un lieu pas vraiment accessible pour ce genre de produit.
- Et en se battant eux même pour se faire connaître, faire connaître leur produit, leur boutique : pourquoi les grands groupes continuent de mettre des millions dans des spots publicitaires de quelques minutes voir secondes si la publicité ne servait à rien ???
Vous parlez de commerce qui se meurt mais qui connait ces commerces ? mis à part les personnes s’étant déplacées exprès ?


N’est-ce pas aux habitants de la ville de se battre !
En faisant l’effort d’aller voir ce qui se passe dans leur ville, faire connaissance avec leur commerçant et acheter chez eux (si les conditions ci-dessous sont remplies bien sûr)… et se donner la peine de savoir si ils peuvent trouver ce dont ils ont besoin près de chez eux avant d’acheter sur internet ….

Car n’oublions pas que le monde à changé il est peut-être temps d’arrêter de regarder comment était Vierzon avant et de s’adapter au monde d’aujourd’hui : ses besoins, ses envies…..

Comme disait Coluche : "Depuis que je suis môme, j'entends dire "Oh, c'est fini, c'est plus comme avant ..." Ben tant mieux que c'est plus comme avant parce qu'avant c'était tarte !"

Alors continuez de hurler à la mort de personnes qui n’ont pas décidé d’aller chez le medecin !!!!

Dgust 18/10/2016 13:02

A cette vitesse, on ira bientôt acheter son pain à Bourges, faire sont Loto à Romorantin,et son plein d'essence à Sancerre!!.
De plus, on devra faire égalent , l'école aux enfants, nettoyer les routes , refaire les travaux des ponts et chaussées, et cerise sur le gâteaux,préparer les salles de votes , pour encore élire des bras cassés, toutes classes confondues(Gauche, droite centre) , pas mal le progrès en France, non!!.

Jag 17/10/2016 23:55

Bientôt plus de commerces, plus de médecins, ....
On va pouvoir se jumeler avec une oasis du sahara...
et puis, vu que c'est le désert à Vierzon, on pourrait appeler à l'aide, la croix rouge, Médecins sans frontières
il nous reste encore un espoir de survivre au communisme local

Yann 17/10/2016 21:40

Une question de protocole: lors de la passation de pouvoir entre le maire sortant et le nouveau maire, vous savez, en 2020, le maire FN fraîchement élu va-t-il descendre du perron de l'hôtel de ville pour raccompagner Sansu à sa voiture ? Pas sûr. Ce serait une belle enquête à réaliser: QUI EST POUR ? QUI EST CONTRE. Il faut mettre ce questionnaire en ligne sur le site de la ville, comme une sorte de pétition. Techniquement, ce n'est pas difficile à faire. Il suffit de reprendre la dernière pétition et de changer les mots. Sauf que l'enquête aura beaucoup plus de succès que la pétition.
Et puis, le petit sourire en coin de certains, je n'y crois pas. Ce pourrait bien être une explosion de joie et un concert de klaxons, vue la colère accumulée chez beaucoup.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents