Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Putain de Toussaint

Publié par vierzonitude sur 1 Novembre 2016, 09:00am

Putain de Toussaint

Bouffez vos chrysanthèmes jusqu'au bout des racines,
Ravalez vos mouchoirs, et remballez vos hymnes,
Détruisez les allées de votre cimetière
Et, de grâce, épongez vos pleureuses prières.

Allumez le soleil, et retenez les feuilles
Des arbres qui vomissent vos angoisses d'orgueil,
Arrêtez de gémir, stoppez vos couinements
Allez plus loin faire croire à tous vos boniments,

Faites péter les bulles et tendez-nous des verres,
Amidonnez la nappe, tendez-la sur nos pierres
Ne faites pas de voeux, nous ne reviendrons pas,
Il y a longtemps qu'on a détricoté nos pas.

Ne baissez pas la tête, ne joignez pas les mains,
Non, ne ratissez pas le sable dans les coins,
Remportez vos vieux pots, vos vases et vos plaques
Qui sentent trop ce que la vie contient d'arnaques.

Ne vous bousculez pas, c'est un jour comme un autre,
De ceux que l'on enfile en regardant les vôtres,
Dites aussi au gardien d'arrêtez de siffler
D'arrêter de chanter, surtout de nous parler,

Mouchez-vous, nom de Dieu, et dans vos yeux rougis,
Écartez le voile sombre de vos hypocrisies,
Ne croyez surtout pas que nous vous survivons,
La vie après la mort, c'est une idée bidon.

Il n'y a rien, ici, qui soit un brin vivant,
Ni air, ni eau, ni feu, ni aucun sentiment,
Nous ne sommes rien d'autres que des courants d'air
Que vous créez vous-mêmes au vent de vos prières.

Retraversez la grille avec votre tristesse,
Ce monde-ci est vide de la moindre tendresse.

Vous le savez, bien sûr, car depuis la naissance
Nous savons qu'un beau jour, dans un bain de silence
Il faudra s'habituer à vivre sans réponse,
A s'écorcher l'esprit dans de grands champs de ronces.

Ce n'est pas à la mort qu'il faut montrer les dents
Mais à ceux qui font croire qu'on est encore vivant.

Commenter cet article

Andrée 02/11/2016 09:13

A ceux qui sont contre la Toussaint et l'hommage aux morts : avez-vous travaillé ce jour là.
Puisque vous êtes contre la Toussaint, il ne faut pas accepter le jour férié et travailler ou faire du bénévolat !!!

vierzonitude 02/11/2016 18:31

La vache, ça c'est de la pensée !!

Michelon 01/11/2016 18:25

Putain de Toussaint ou plutôt d'Halloween?

chat noir 05/11/2015 23:05

Sénèque: "Post mortem nihil est, ipsaque mors nihil est "

Desprès 31/10/2015 18:25

Vous savez, les anthropologues et les archéologues nous disent que l'homme est homme lorsqu'il enterre ses morts et leur célèbre un culte. Avant cette étape décisive on n'a pas à faire à un homme mais à un animal. Voilà pourquoi votre texte si violent de ce matin est finalement déshumanisant car il va à l'encontre de ce principe fondateur de l'humanité.

chat noir 01/11/2015 12:35

Bonjour dépres, oui tout à fait juste, mais notre relation à la mort n'est pas celle par exemple des asiatiques. Chez eux, pas de larmes mais de la joie, des fêtes et du rire, l'humanité est aussi là .

C'est notre influence judo chrétienne qui a modifié notre appréhension d'un état à l'autre, et dans cette configuration indigène il est de bon ton de pleurer jusqu'à pour certains l'hypocrisie. Mais nous n'avons pas tous forcément le même postulat et les mêmes émotions sur cette question, cela ne veut pas dire que nous sommes obligatoirement des bêtes.

La poésie est une forme de par sa construction, son histoire en occident, très souvent violente, ce n'est pas pour autant un barbarisme, mais une forme qui permet de faire entrer l'émotion et la réflexion dans un même temps, chose rarissime que nous devons choyer. Mais la critique est bonne, et accentue le caractère subversive de la poésie, critiquez, critiquer, critiqué, il en restera toujours quelque chose.

Desprès 31/10/2015 07:12

Quelle violence et mépris pour ceux qui sont dans le deuil !

Desprès 31/10/2015 22:23

Non, Chat noir. Je parlais de la violence des expressions et des mots employés dans cette prose.

chat noir 31/10/2015 20:48

La vie avant la mort ? C'est de cette violence là dont vous parlez ?

mobal 30/10/2015 21:08

MAGNIFIQUE! Cela vient de très loin. A mettre pour moi au niveau du grand Bernard Dimey...
A quand le recueil de ces poèmes ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents