Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Rue Armand Brunet, rue des Ponts, rue Joffre, Forum république : paix à leurs cendres

Publié par vierzonitude sur 21 Octobre 2015, 13:30pm

Rue Armand Brunet, rue des Ponts, rue Joffre, Forum république : paix à leurs cendres

Le commerce de Vierzon crève et la ville avec, et personne, personne ne réagit ! Deux boulangeries, l'une rue Armand Brunet, l'autre rue des Ponts, ferment et pas un cil ne bouge ! Rue Armand Brunet, le magasin de robes de mariées déménage, bientôt ce sera au tour de Rayons Verts de partir de cette rue pour un autre endroit de la ville, autant dire que la rue Armand Brunet est morte et enterrée. Ne restront que les deux bistrots après la disparition du magasin Plus qui a induit une baisse de la clientèle de la boulangerie que le tribunal de commerce de Bourges a crucifié mardi 20 octobre ! Rue des Ponts, il n'y aura plus de boulangerie. Fini. Le salon de coiffure va se sentir bien seul dans cette rue condamnée depuis déjà de nombreuses années. Qu'y voit-on ? Une enfilade de vitrines vides moches. N'y-a-t-il pas d'aides exceptionnelles pour aider les proprios à améliorer le sort de cette rue ? Regardez l'état des commerces vides, des vitrines en bois, des locaux dégueulasses... Rue Armand-Brunet, même chose. L'ancien Gifi est une verrue immonde. Au Forum république, rue Joffre, même refrain ! Locaux vides sales, pas entretenus. Surtout, il ne faut pas dire qu'il y a un problème, des fois que les gens ne viendraient plus ! Mais ils ne viennent DEJA plus ! Mais où cette soi-disante conscience de gauche qui fait que les élus sont de proximité comme le commerce ? Qui aura le déclic, dans cette ville moribonde, pour arrêter de masquer la réalité avec des pansements sur une jambe de bois ? Oui, les citoyens en ont ras la casquette mais il ne faut aps le dire, des fois que cela ébranlerait le socle des élus... Qui oserait aujourd'hui dire qu'il n'y a pas de problème quand la seule activité qui vaille se résume à un jeu de chaises musicales. Y compris la Sem-Territoria qui devrait partir de la rue Voltaire pour la rue Joffre. Alors, on fait quoi ? On se croise les doigts ? On se dit que ce n'est pas un problème vierzonnais ? Mais pendant ce temps-à, on CREVE bordel ! On fait la danse du ventre autour du bowling tout-puissant ? Mais MERDE, regardez l'état des rues, l'état des vitrines, est-ce digne d'une ville de 27.000 habitants qui se respecte ? A-t-on perdu toute dignité dans cette vilel pour fermer les yeux devant ce désastre ? Apparemment, ça ne choque personne. Aucune réaction politique, aucune réaction citoyenne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 25/10/2015 11:10

Ils arpentaient les rues et campaient sur les places
Chargés d´objets obscurs, de graines ou bien de vent
Proposant tout ou rien et de bien peu vivant
Leurs grands cris appâtant la vaine populace
Ils arpentaient les rues et campaient sur les places

Oh, combien je regrette leurs voix et leurs musiques
Leurs mains escamotant les piécettes d´argent
Pour service rendu à quelque bonne gens
Et leur air de se foutre de la chose publique
Oh, combien je regrette leurs voix et leurs musiques!

Que sont donc devenus
La remmailleuse de bas
Le crieur de journaux
Et la loueuse de chaises?
Où donc se sont perdus
La cardeuse de matelas
L´aiguiseur de couteaux
Et le sucreur de fraises?
Qui donc les a revus
Le vendeur de mouron
La porteuse de pain
Et le montreur de vues?
Ils ont bien disparu
Le grilleur de marrons
L´écorcheur de lapins
Et le chanteur des rues

On n´achetait pas que terrestres nourritures
Autrefois dans nos rues, on y trouvait aussi
Des colporteurs d´histoires et des marchands d´oubli
Et il y avait du rêve plein les petites voitures
On n´achetait pas que terrestres nourritures

Que sont donc devenus
La faiseuse d´embarras
L´accordeur de violons
Et la teneuse de jambe?


Où donc se sont perdus
La liseuse de draps
L´ensommeilleur de plomb
Et le violeur de gambe?
Qui donc les a revus
L´écriveur de tartines
L´avorteuse de choux
Et le fouteur de guignon?
Ils ont bien disparu
Le lécheur de vitrines
La bourreuse de mou
Et l´encaisseur de gnons

Certains étaient tenus à l´écart de la foule
Exerçant un négoce un peu plus inquiétant
Facteurs de basses œuvres et vendeurs d´orviétans
Artisans du frisson, experts en chair-de-poule
Certains étaient tenus à l´écart de la foule

Que sont donc devenus
La toucheuse de bœufs
L´enjoliveur d´obus
Et le pinceur de louches?
Où donc se sont perdus
Le dénoueur de nœuds
La torcheuse de culs
Et l´enculeur de mouches?
Qui donc les a revus
Le dépendeur d´andouilles
La mangeuse de santé
Et l´étouffeur de vents?
Ils ont bien disparu
La gonfleuse de couilles
Le démorveur de nez
Et l´étrilleuse de glands
La tripoteuse d´acné
Le faiseur d´mauvais sang
La fileuse de diarrhée
- Aaaaaaaaah!
Juliette

Raoul du Berry 21/10/2015 15:44

Etre de gauche en France au 21ème siècle c'est une manière psychologiquement et moralement acceptable d'être de droite...

chat noir 21/10/2015 23:16

Ça Raoul c'est très bien vue, tout est dans tout, et inversement.

Archives

Articles récents