Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Et si, pour une fois, allez voter dimanche nous permettait de conserver la liberté de ne pas y aller une autre fois ?

Publié par vierzonitude sur 9 Décembre 2015, 08:30am

Et si, pour une fois, allez voter  dimanche nous permettait de conserver la liberté de ne pas y aller une autre fois ?

Donc la République est en danger, la démocratie a le couteau sous la gorge, nos libertés sentent le barbelé, nos fondamentaux sont en sursis, Liberté, égalité, fraternité vont muer en Famille, travail patrie, la femme à la maison, le planning familial à la poubelle, les migrants dans les bateaux, la culture dans le tombeau, et ce n'est qu'un aperçu des joyeusetés que le Front national nous promet. Les jeunes se mettent à voter massivement pour le F.N, c'est la preuve qu'ils sont décérébrés, une partie des abstentionnistes risquent de voter F.N, ce qui pourrait faire basculer le vote de dimanche dans le mauvais sens, en plus des attentats de novembre, il ne faudrait pas que les urnes éclatent dans un attentat électoral...

Du coup, la conscience en prend un coup et les convictions, même chevillées au corps, se tortillent comme des vers coupés. Voter, pas voter ? Aller au bout de la logique ? En faire baver à ceux qui nous en font baver ? Enrayer le système, du moins tenter. S'exonérer du système, du moins essayer. Ou moins s'en éloigner. Qu'est-ce qui restera, dimanche soir, de tout ce fatras, des unions, des mots, des déclarations, des titres choc dans la presse, des analyses, des chiffres, des courbes, des cartes de France avec des couleurs comme le marron pour le Front national, partout. Qu'est-ce qui se passera, dimanche soir, à 20 heures ? Que deviendrons-nous, abstentionnistes, électeurs, voteurs blancs ? Qui va prendre une rouste ?

Ce pays, même enfoncé jusqu'aux oreilles dans ses contradictions, dans ses élus qui disent toujours vouloir changer la politique des autres sans remettre en cause la leur, ce pays trop ceci, pas assez cela, avec ses débats échevelés, passionnés, avec ses gens de droite, de gauche, avec ces centristes aux mains pleines, ce pays mérite-t-il qu'on lui crache à la gueule de la sorte en laissant le Front national piétiner nos espaces verts de liberté ? Ce qui est malheureux, dans ce pays foutoir, c'est qu'il faut que le Front national s'invite à la fête pour que certains pensent à sortir donner l'alerte aux autres que lorsque le Front national sortira ivre des urnes, il sera dangereux, car c'est dangereux de fachiser en gouvernant. Il faut que ce p..... de Front national menace avec ses ombres brunes et sa tronche d'amidon pour secouer le fond de nos tripes au point de nous faire regretter de devoir se déplacer pour eux.

Car finalement, c'est pour eux qu'on se déplace, sinon, on n'irait pas. On laisserait la gauche et la droite entre eux, après tout, ont-ils besoin de nous une fois qu'ils sont élus ? Mais voilà, le Front national s'immisce, comme une mauvaise grippe, comme un virus, et il grimpe en nous jusqu'à nous faire sortir de nos putains de convictions, jusqu'à les tordre, jusqu'à se dire qu'on va peut-être y aller, dimanche, parce que ce n'est pas pour les beaux yeux de ceux qui nous gouvernent ou de ceux qui voudraient nous gouverner, non, c'est une question de conscience, une question de se dire, on ne va pas armer le bras qui nous menace tout de même.

Alors, l'abstentionniste du premier tour tourne en rond, réfléchit. Il doute. Et il maudit ce F.N de malheur parce qu'il va peut-être le faire sortir de sa tanière, il va lui faire ravaler cet inconditionnel principe qu'il s'était imprégné, celui de laisser les politiques entre eux, de sortir du jeu pour mieux s'en éloigner et les observer ainsi dans leur globalité. Mais basta. Se dire qu'avoir la liberté de tout, dans la limite du respect des autres, c'est fantastique. Mais que, si tout d'un coup, non content de se faire sucrer le droit de voter ou se faisait sucrer aussi le droit de ne pas voter ? C'est vache comme analyse mais c'est celle qui prévaut, aux lendemains qui déchantent du premier tour des régionales. Alors, si certains, peut-être pas, peut-être peu, peut-être beaucoup, font une croix sur leur principe, ce sera pour conserver cette digne liberté de faire la nique au système à condition que le système nous donne encore le droit de le conchier. Et si le F.N. imprègne encore un peu plus notre société, pas sûr du tout que la liberté de ne pas être d'accord, la liberté d'expression, la liberté d'aller à contre sens des idées qu'on veut nous infuser, pas sûr que tout ceci existent encore lundi. Et si, pour une fois, allez voter dimanche nous permettait de conserver la liberté de ne pas y aller une autre fois ? Toujours de doute à la c....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 09/12/2015 09:42

Pas de doutes, aucun doute je n'irai pas voter, je laisse le ps avec ses contradictions d'avoir fait monter le fn et se démerder maintenant tout seul avec, bien fait pour leurs gueules d'oligarques. Le coup de la démocratie en danger on nous l'a déjà fait, le foutage de gueule ça ne marche plus. Demerdez vous avec vos monstres ce n'est pas les miens.

Archives

Articles récents