Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'influence du P.C aujourd'hui dans un mouchoir de poche

Publié par vierzonitude sur 8 Décembre 2015, 11:33am

L'influence du P.C aujourd'hui dans un mouchoir de poche

Le territoire du Parti communiste se rétrécit, ne parlons plus du Front de gauche, il est mort et enterré car les élections régionales en ont sonné le glas. A regarder la carte publiée par la presse locale sur les listes arrivées en tėte, il n'y a plus que deux points rouges dans le Cher : Vierzon et Saint Hilaire de Court. Le futur conseil régional du Centre Val de Loire se fera sans un seul élu communiste. Au département, les deux binômes qui restent sont fournis par les deux cantons de Vierzon et c'est tout. Le P.C s'accroche encore à la communauté de communes de Vierzon que dirige ďésormais l'ex vice-président du Conseil régional, François Dumon, recasé in extrémis pour éviter le chômage. Les postes de soudeur dans l'industrie vierzonnaise ne courent pas les rues, c'est vrai. Alors qu'elle est aujourd'hui dans le Cher et dans la région Cente Val de Loire l'influence du P.C ? Plus grand chose. Vierzon et c' est tout. La députation communiste le doit à un jeu de dupes. La zone d'influence du Parti est circonscrit à Vierzon et à quelques communes autour qui ont cédé aux sirènes du Front national. Même Foëçy l'imprenable forteresse rouge de Peponne a laissé le F.N filer en tête. Thénioux, Saint Georges sur la Prée, Dampierre en Graçay entre autre ont succombé au F.N. Alors, il est temps de rebattre les cartes et d'éviter que Vierzon ne devienne le dernier rempart de quelques politiques politiciens qui voudraient encore croire à leur influence sur une société qui vient d'être remuée et secouée. La base électorale a changé et il est impossible que Vierzon soit dirigée à l'ancienne. Il faut une ouverture d'esprit plus large de la politique vierzonnaise à la citoyenneté. On ne peut plus tolérer que Vierzon soit ainsi verrouillée pour complaire à des professionnels de la politique qui refusent de se poser les bonnes questions. On espėre aussi qu'en 2017, le jeu des législatives ne soit pas truqué comme en 2012. On espère surtout méme si c'est encore loin que l'influence politique des municipales ne se résumera pas à une poignée d'élus accrochés à leurs postes. Les cartes doivent être rebattues. Vierzon est seule, toute seule et son adversité avec le conseil départemental ne fait que renforcer son déterminisme politique. Qu'en sera-t-il aussi du Conseil régional s'il reste au P.S ? Avec sa stratégie du "c'est moi le plus fort" et de l'isolement, le député-maire n'a fait que renforcer sa solitude politique vis à vis du P.S. On ne peut pas vouloir s'éxonérer du P.S à la Région en faisant un bras d'honneur à l'union de la gauche, on ne peut pas en tant que député combattre le P.S à l'Assemblée nationale et, une fois à la maison, minauder pour garder une mairie plus rouge que rose. La stratégie du P.C l'a précipité dans le ravin. En plus des dégâts politiques, le P.C devra faire face aux dégâts financiers car comme la liste n a pas atteint les 5%, elle ne sera pas remboursée de ses frais de campagne. Sans compter un ou deux permanents qu'il faudra recaser en plus de ceux que Vierzon compte déjà. Mais ce que les Vierzonnais veulent, c'est une politique de proximité. Le Front de gauche talonné de 56 voix par le Front national a perdu. Qu'il n'entraîne pas Vierzon dans sa chute inéxorable. Ierzon est suffisamment au fond du trou.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lextudiant 08/12/2015 21:26

Et la Communauté de Communes pourrait passer dans des mains moins politicienne si Val de Cher Val d'Arnon rejoignaient la CC... mais les ruraux, avec les ruraux, et les urbains, avec les urbains... et surtout, que les communes les plus riches restent entre eux. De Sainte-Thorette à Méreau, entre banlieue riche, on se comprend...

Archives

Articles récents