Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La CGT interroge : "de qui dépend l'avenir de notre hôpital ?"

Publié par vierzonitude sur 13 Décembre 2015, 08:20am

La CGT interroge : "de qui dépend l'avenir de notre hôpital ?"

La CGT met les pieds dans le plat, à propos des restrictions que le directeur de l'hôpital de Vierzon, a annoncé. Voilà qui va dans la droite ligne de l'implication du député-maire de Vierzon dans le débat, allant jusqu'à interpeller publiquement la ministre de la Santé, Marisol Touraine, en lui demandant ce qu'elle compte faire pour la fermeture de l'hôpital de Vierzon ? A l'unisson, le député-maire et la CGT agitent le chiffon rouge. "Au Centre Hospitalier de Vierzon, le déficit qui se creuse au fil des années conduit le directeur (nommé par le ministère de la santé) à appliquer une politique d’économie participant pleinement au projet de destruction massive de l’hôpital public." Et de poursuivre : "Ce système de tarification à l’activité (T2A) fonctionne plutôt bien dans le privé car le salaire du médecin est directement lié à son activité, tout comme un patron d’entreprise, plus il travaille, plus il a d’argent. A l’hôpital, ce lien n’existe pas et comme tout le personnel hospitalier, les médecins sont salariés. Conséquence,
une baisse de recettes de 7% de tarification à l’activité a été notée en 2015.
Les mesures mises en place impactent donc en particulier le corps médical, pour qui la direction appelle à leur responsabilité mais aussi à faire preuve de justesse dans le codage des actes. Malgré ces consignes, le directeur ne va pas se mettre en opposition systématique avec son corps médical et cède bien souvent à des exigences… (fondées ?)."

La lettre ouverte de la C.G.T

Dans un communiqué de presse, la C.G.T explique : "Malgré l’arrivée d’un nouveau directeur en août 2014, nous sommes forcés de constater que notre hôpital est toujours déficitaire cette année, probablement 2,5 millions d’euros d’ici la fin de l’année, alors que l’on nous avait laissé entendre, à haute voix, que celui-ci serait moindre.
Pour ce faire, un plan de retour à l’équilibre a été mis en place dès l’arrivée de Monsieur FOUCARD qui a déjà eu comme conséquence une suppression de 13 postes (soignants, administratifs et technique). C’est bien entendu toujours sur le « petit personnel » que l’on tape pour réaliser des économies. Même si la direction se targue de préciser que très peu d’agents ont été supprimés chez les soignants, nous nous accordons pour affirmer que nous avons besoin de tous les corps de métier pour faire fonctionner correctement notre hôpital."

Le communiqué de presse de la C.G.T

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents