Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les plus beaux gags vierzonnais de 2015 (2)

Publié par vierzonitude sur 28 Décembre 2015, 14:30pm

Les plus beaux gags vierzonnais de 2015 (2)
Ah les coquines ! Elles se font discrètes mais on les voit quand même. Ça y est, Vierzon vient de basculer dans le flicage de ses rues, sous une municipalité de gauche, qui aurait cru ça. Comme quoi, il n'y a pas que le gouvernement qui est soupçonné de pratiquer une politique de droite, la gauche extrême de Vierzon aussi pratique une politique sécuritaire de droite et d'extrême-droite. C'est la réponse envoyée aux Vierzonnais aux lendemains des élections départementales qui a vu le Front national se hisser à presque 39%, même si l'installation des caméras est une décision prise avant les départementales. C'est le fameux "mieux vivre ensemble" que la majorité a agité sous le nez des Vierzonnais lors des la campagne des dernières municipales. Allez, bing, prenez des caméras dans la tronche, 30.000 euros (au bas mot).

Ah les coquines ! Elles se font discrètes mais on les voit quand même. Ça y est, Vierzon vient de basculer dans le flicage de ses rues, sous une municipalité de gauche, qui aurait cru ça. Comme quoi, il n'y a pas que le gouvernement qui est soupçonné de pratiquer une politique de droite, la gauche extrême de Vierzon aussi pratique une politique sécuritaire de droite et d'extrême-droite. C'est la réponse envoyée aux Vierzonnais aux lendemains des élections départementales qui a vu le Front national se hisser à presque 39%, même si l'installation des caméras est une décision prise avant les départementales. C'est le fameux "mieux vivre ensemble" que la majorité a agité sous le nez des Vierzonnais lors des la campagne des dernières municipales. Allez, bing, prenez des caméras dans la tronche, 30.000 euros (au bas mot).

Le député-maire Nicolas Sansu est allé en Grèce parler de la dette.

Le député-maire Nicolas Sansu est allé en Grèce parler de la dette.

Tout change, rien ne change... Le départ de Jean-Claude Sandrier à la tête de la communauté de communes de Vierzon depuis 2008, ne changera rien. Même son successeur ne changera rien. Puisque le P.C qui veut absolument garder les clefs de l'intercommunalité change de tête pas de politique. Tout ça n'est qu'une vague histoire de pouvoir politique, et surtout mettre à l'abri les amis qui pourraient bien être sanctionnés durement aux prochaines élections régionales... En 2017, le maire de Vierzon et député devra aussi préparer sa succession à la tête de la ville ou à l'assemblée nationale selon ce qu'il choisira car frappé par la loi anti-cumul.

Tout change, rien ne change... Le départ de Jean-Claude Sandrier à la tête de la communauté de communes de Vierzon depuis 2008, ne changera rien. Même son successeur ne changera rien. Puisque le P.C qui veut absolument garder les clefs de l'intercommunalité change de tête pas de politique. Tout ça n'est qu'une vague histoire de pouvoir politique, et surtout mettre à l'abri les amis qui pourraient bien être sanctionnés durement aux prochaines élections régionales... En 2017, le maire de Vierzon et député devra aussi préparer sa succession à la tête de la ville ou à l'assemblée nationale selon ce qu'il choisira car frappé par la loi anti-cumul.

Dans le guide du routard : "8 lignes de présentation générale puis 10 lignes consacrées au seul Office de tourisme (il faut dire que la liste des choses à vendre tient de la place). Et 2 lignes et demi qui sonnent comme un coup de grâce : Vierzon n'incite pas vraiment au séjour ; pas de problème, campagne et forêt sont aux portes de la ville ! Hormis une excellente table, on vous encourage à prendre le large. (Fin de citation.)"

Dans le guide du routard : "8 lignes de présentation générale puis 10 lignes consacrées au seul Office de tourisme (il faut dire que la liste des choses à vendre tient de la place). Et 2 lignes et demi qui sonnent comme un coup de grâce : Vierzon n'incite pas vraiment au séjour ; pas de problème, campagne et forêt sont aux portes de la ville ! Hormis une excellente table, on vous encourage à prendre le large. (Fin de citation.)"

Mais qui a oublié sa poupée gonflable, en bas des escaliers aux marches rouillées de la passerelle qui mène à la gare de Vierzon ? Mystère...

Mais qui a oublié sa poupée gonflable, en bas des escaliers aux marches rouillées de la passerelle qui mène à la gare de Vierzon ? Mystère...

Les plus beaux gags vierzonnais de 2015 (2)
Les plus beaux gags vierzonnais de 2015 (2)
Les plus beaux gags vierzonnais de 2015 (2)
La ville de Vierzon n'est pas très regardante. Par jugement du 8 juin 2015, le tribunal de grande instance de Bourges prononce la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire à l'égard de l'association Initiatives culinaires culturelles des terroris pour le développement, sise 61 rue des Ponts, dans le local rose qui abritait jadis un salon de coiffure. Le 4 mai 2015, une nouvelle association est déclarée à la sous-préfecture de Vierzon appelée Cases des accès pour le développement (CAD), elle aussi sise au 61 rue des Ponts. Un hasard sans doute. Et bien, cinquante jours après sa naissance, la nouvelle association a l'immense privilège de recevoir une subvention de 5.000 euros de la ville de Vierzon dans le cadre de l'organisation de la Guinguette des Estivales, au cours de l'été 2015, au bord du canal. Fantastique ! Il y a des associations qui existent depuis plus longtemps que ça et qui n'ont pas droit aux mêmes égards. Une association meurt, une autre naît et la vie continue...

La ville de Vierzon n'est pas très regardante. Par jugement du 8 juin 2015, le tribunal de grande instance de Bourges prononce la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire à l'égard de l'association Initiatives culinaires culturelles des terroris pour le développement, sise 61 rue des Ponts, dans le local rose qui abritait jadis un salon de coiffure. Le 4 mai 2015, une nouvelle association est déclarée à la sous-préfecture de Vierzon appelée Cases des accès pour le développement (CAD), elle aussi sise au 61 rue des Ponts. Un hasard sans doute. Et bien, cinquante jours après sa naissance, la nouvelle association a l'immense privilège de recevoir une subvention de 5.000 euros de la ville de Vierzon dans le cadre de l'organisation de la Guinguette des Estivales, au cours de l'été 2015, au bord du canal. Fantastique ! Il y a des associations qui existent depuis plus longtemps que ça et qui n'ont pas droit aux mêmes égards. Une association meurt, une autre naît et la vie continue...

Question : faut-il un E à municipal. Est-ce le local qui est municipal (oui ça c'est sûr mais pourquoi le préciser...) ou l'opposition. Les deux mon capitaine : le local est municipal comme l'opposition. Alors E ou pas E ? Quant à l'intutilé pour les Vierzonnais, comme écrit sur la plaque, il manque une majuscxule à Pour, car Pour les Vierzon est le nom du groupe d'opposition municipalE. Ce n'est pa sun local municipal d'opposition pour les Vierzonnais, c'est-à-dire, pour tous les Vierzonnais, mais bien un local du groupe d'opposition municipale Pour les Vierzonnais. Allez, remettez tout ça en ordre !

Question : faut-il un E à municipal. Est-ce le local qui est municipal (oui ça c'est sûr mais pourquoi le préciser...) ou l'opposition. Les deux mon capitaine : le local est municipal comme l'opposition. Alors E ou pas E ? Quant à l'intutilé pour les Vierzonnais, comme écrit sur la plaque, il manque une majuscxule à Pour, car Pour les Vierzon est le nom du groupe d'opposition municipalE. Ce n'est pa sun local municipal d'opposition pour les Vierzonnais, c'est-à-dire, pour tous les Vierzonnais, mais bien un local du groupe d'opposition municipale Pour les Vierzonnais. Allez, remettez tout ça en ordre !

Pour la ville de Vierzon, les tracteurs, c'est désuet...

Pour la ville de Vierzon, les tracteurs, c'est désuet...

On se demandait si les murs du restaurant Le Champêtre appartenaient toujours à la Société d'économie mixte de Vierzon, reconvertit dans l'immobilier commercial. Et bien oui, dites donc. Alors que la Sem-Vie a cédé les murs des Petits plats de Célestin à la ville de Vierzon, elle est toujours (la Sem), propriétaire des murs du restaurant Le Champêtre, acheté en février 2013, 77.000 euros. La société d'économie mixte de Vierzon a décidé de revendre les murs 100.000 euros histoire de se faire une petite gratte au passage. Les temps sont durs !

On se demandait si les murs du restaurant Le Champêtre appartenaient toujours à la Société d'économie mixte de Vierzon, reconvertit dans l'immobilier commercial. Et bien oui, dites donc. Alors que la Sem-Vie a cédé les murs des Petits plats de Célestin à la ville de Vierzon, elle est toujours (la Sem), propriétaire des murs du restaurant Le Champêtre, acheté en février 2013, 77.000 euros. La société d'économie mixte de Vierzon a décidé de revendre les murs 100.000 euros histoire de se faire une petite gratte au passage. Les temps sont durs !

La jolie histoire qui devait faire oublier le fiasco de LFM se voile. L'entreprise Huard-Chatrain qui a son siège historique à Méreau avait en effet repris les locaux de LFM, rue Saint-Exupéry, un petit nid douillet que la Société d'économie mixte avait concocté à LFM après son départ de la route de Neuvy et le rachat du terrain et de l'immobilier pour plus d'un million d'euros. Plus d'un an plus tard, et d'après nos informations, la dizaine de salariés restants de l'unité de la rue Saint-Exupéry est sur le départ pour Amboise (Indre-et-Loire), un autre site de Huard. Le personnel, toujours selon nos informations, en aurait été informé par courrier et l'entreprise est en train de quitter les locaux appartenant à la Sem-Vie. Bye-bye les belles promesses !

La jolie histoire qui devait faire oublier le fiasco de LFM se voile. L'entreprise Huard-Chatrain qui a son siège historique à Méreau avait en effet repris les locaux de LFM, rue Saint-Exupéry, un petit nid douillet que la Société d'économie mixte avait concocté à LFM après son départ de la route de Neuvy et le rachat du terrain et de l'immobilier pour plus d'un million d'euros. Plus d'un an plus tard, et d'après nos informations, la dizaine de salariés restants de l'unité de la rue Saint-Exupéry est sur le départ pour Amboise (Indre-et-Loire), un autre site de Huard. Le personnel, toujours selon nos informations, en aurait été informé par courrier et l'entreprise est en train de quitter les locaux appartenant à la Sem-Vie. Bye-bye les belles promesses !

On ne sait pas trop à quoi rime ce truc des sourires du commerce, mais au moins, ça passe le temps ! Le palmarès 2015 est tombé à la mi-avril et le commerce de proximité de Vierzon garde ses deux souries. Plus le commerce de centre-ville se casse la gueule, et plus ça sourit ! C'est original. On aurait pu perdre un sourire, et là, c'eut été logique ! On aurait pu en gagner un aussi mais on aurait pris ça, à Vierzonitude, comme une pointe d'ironie, non ?   Mais l'honneur est sauf, Vierzon a ses deux sourires, le commerce marche donc comme sur des roulettes.

On ne sait pas trop à quoi rime ce truc des sourires du commerce, mais au moins, ça passe le temps ! Le palmarès 2015 est tombé à la mi-avril et le commerce de proximité de Vierzon garde ses deux souries. Plus le commerce de centre-ville se casse la gueule, et plus ça sourit ! C'est original. On aurait pu perdre un sourire, et là, c'eut été logique ! On aurait pu en gagner un aussi mais on aurait pris ça, à Vierzonitude, comme une pointe d'ironie, non ? Mais l'honneur est sauf, Vierzon a ses deux sourires, le commerce marche donc comme sur des roulettes.

A l'Orée de Sologne, même les giratoires ne tournent plus rond, c'est dire. Il faut préciser que celui-ci ne servait à rien... Du coup, il a été retiré et goudronné. On voit une pastille de goudron, comme un petit pansement sur cette vaste zone qui ne se porte pas très bien quand même...

A l'Orée de Sologne, même les giratoires ne tournent plus rond, c'est dire. Il faut préciser que celui-ci ne servait à rien... Du coup, il a été retiré et goudronné. On voit une pastille de goudron, comme un petit pansement sur cette vaste zone qui ne se porte pas très bien quand même...

Faute d'argent, la Sem Territoria ne peut pas acheter la maison à pans de bois de la rue Voltaire ! La fièvre acheteuse de la Sem-Territoria est à sec ! Faute d'argent, la Sem n'a pas pu acheter la maison à pains de bois de la rue Voltaire. Endettée, obligée d'emprunter pour acheter tout et n'importe quoi dans la ville, la société d'économie mixte du conseil départemental (qui va changer de président...) a le porte-monnaie à sec. Après son enquête parcellaire lancée par la Préfecture en vue d'acheter la maison, le projet est tombé à l'eau. En novembre, un compris de vente est signé mais uniquement par le vendeur... L'acheteur, la Sem Terrotiria n'avait plus un euro à mettre dans la maison. En janvier, même musique. Pas d'argent ! Donc les propriétaires ont décidé de mettre la maison en vente 50.000 euros (lire ci-dessous), c'est à dire avec les deux logements et le commerce. La maison est inhabitable et il faudra beaucoup, beaucoup d'argent pour la remettre en état. En plus, des squatteurs ont occupé la maison, arrachant les radiateurs et saccageant l'intérieur à tel point qu'il a fallu barricader les fenêtres. C'est marrant , la Sem Territoria ne s'en est pas vantée de cet épisode. C'est maintenant 50.000 euros le tout. Et les contribuables vierzonnais qui donnent à la Sem Territoria un million d'euros chaque année n'ont pas le droit de voir les comptes de 2013 et de 2014. Où va la Sem ? A quoi sert-elle ? Quels sont ces projets ? Qui y travaillent encore ? Autant de questions qui fâchent qui restent sans réponses...

Faute d'argent, la Sem Territoria ne peut pas acheter la maison à pans de bois de la rue Voltaire ! La fièvre acheteuse de la Sem-Territoria est à sec ! Faute d'argent, la Sem n'a pas pu acheter la maison à pains de bois de la rue Voltaire. Endettée, obligée d'emprunter pour acheter tout et n'importe quoi dans la ville, la société d'économie mixte du conseil départemental (qui va changer de président...) a le porte-monnaie à sec. Après son enquête parcellaire lancée par la Préfecture en vue d'acheter la maison, le projet est tombé à l'eau. En novembre, un compris de vente est signé mais uniquement par le vendeur... L'acheteur, la Sem Terrotiria n'avait plus un euro à mettre dans la maison. En janvier, même musique. Pas d'argent ! Donc les propriétaires ont décidé de mettre la maison en vente 50.000 euros (lire ci-dessous), c'est à dire avec les deux logements et le commerce. La maison est inhabitable et il faudra beaucoup, beaucoup d'argent pour la remettre en état. En plus, des squatteurs ont occupé la maison, arrachant les radiateurs et saccageant l'intérieur à tel point qu'il a fallu barricader les fenêtres. C'est marrant , la Sem Territoria ne s'en est pas vantée de cet épisode. C'est maintenant 50.000 euros le tout. Et les contribuables vierzonnais qui donnent à la Sem Territoria un million d'euros chaque année n'ont pas le droit de voir les comptes de 2013 et de 2014. Où va la Sem ? A quoi sert-elle ? Quels sont ces projets ? Qui y travaillent encore ? Autant de questions qui fâchent qui restent sans réponses...

Sans commentaire

Sans commentaire

Sans commentaire

Sans commentaire

"Sur la feuille d'émargement, on vous demande votre niveau en golf. Voilà qui a pu surprendre les chefs d'entreprises et les représentants des collectivités invités, jeudi 21 mai, à la première journée des investisseurs." A Vierzon, bien sûr...   Opération léchage de carrosserie de berline et hypnose de patrons par la communauté de communes. C'est ainsi qu'elle accueille les investisseurs, avec des clichés pleins les poches comme quoi tous les patrons jouent au golf. Écrin feutré pour une séduction hypocrite : pendant que le député-maire flingue la politique libérale du P.S, à Vierzon, le maire-député fait risette au capitalisme... Et le capitalisme, version vierzonnaise, c'est un déjeuner aux Petits plats de Célestin, du golf, le National palace et les meilleures usines du coin !

"Sur la feuille d'émargement, on vous demande votre niveau en golf. Voilà qui a pu surprendre les chefs d'entreprises et les représentants des collectivités invités, jeudi 21 mai, à la première journée des investisseurs." A Vierzon, bien sûr... Opération léchage de carrosserie de berline et hypnose de patrons par la communauté de communes. C'est ainsi qu'elle accueille les investisseurs, avec des clichés pleins les poches comme quoi tous les patrons jouent au golf. Écrin feutré pour une séduction hypocrite : pendant que le député-maire flingue la politique libérale du P.S, à Vierzon, le maire-député fait risette au capitalisme... Et le capitalisme, version vierzonnaise, c'est un déjeuner aux Petits plats de Célestin, du golf, le National palace et les meilleures usines du coin !

Le contribuable ne sera pas étonné d'apprendre que le parc technologique de Sologne est en ce moment sous haute surveillance. En plus des barrières interdisant le stationnement des gens du voyage qui ont pris ce parc technologique pour une aire de stationnement, il y a un arrêté municipal qui interdit la route à toutes personnes étrangères au parc technologique ainsi qu'un gardien qui est là pour empêcher tout stationnement intempestif de gens du voyage. Cette plaisanterie devrait durer jusqu'au 4 juin, à en croire l'arrêté municipal qui évoque des travaux et l'organisation d'une manifestation.

Le contribuable ne sera pas étonné d'apprendre que le parc technologique de Sologne est en ce moment sous haute surveillance. En plus des barrières interdisant le stationnement des gens du voyage qui ont pris ce parc technologique pour une aire de stationnement, il y a un arrêté municipal qui interdit la route à toutes personnes étrangères au parc technologique ainsi qu'un gardien qui est là pour empêcher tout stationnement intempestif de gens du voyage. Cette plaisanterie devrait durer jusqu'au 4 juin, à en croire l'arrêté municipal qui évoque des travaux et l'organisation d'une manifestation.

Depuis que nos chers élus ont annoncé que l'ancien Gifi va devenir un marché couvert et la rue Joffre un paradis pour artistes, plus personne ne moufte ! Tétanisés les Vierzonnais. Plus de coliques. Plus de problèmes. Rien. Nous n'avons plus qu'à attendre 2021 que les élus se fassent réélire pour ne pas tenir leurs promesses. Ça moutonne sec à Vierzon ! Entre les militants envoûtés, les sympathisants hypnotisés, les Socialistes anesthésiés, il ne reste plus grand monde pour affronter la triste réalité : des magasins ferment encore, que ce soit à l'Orée de Sologne et en centre-ville; Notre argent (un million d'euros) est dilapidé dans on en sait trop quelles actions obscures par la Sem-Territoria qui a déserté le sol vierzonnais.

Depuis que nos chers élus ont annoncé que l'ancien Gifi va devenir un marché couvert et la rue Joffre un paradis pour artistes, plus personne ne moufte ! Tétanisés les Vierzonnais. Plus de coliques. Plus de problèmes. Rien. Nous n'avons plus qu'à attendre 2021 que les élus se fassent réélire pour ne pas tenir leurs promesses. Ça moutonne sec à Vierzon ! Entre les militants envoûtés, les sympathisants hypnotisés, les Socialistes anesthésiés, il ne reste plus grand monde pour affronter la triste réalité : des magasins ferment encore, que ce soit à l'Orée de Sologne et en centre-ville; Notre argent (un million d'euros) est dilapidé dans on en sait trop quelles actions obscures par la Sem-Territoria qui a déserté le sol vierzonnais.

Mais où est donc la plate-forme d'accueil avec douches, restaurant et compagnie ? Est-ce vraiment un centre routier ou un centre routier de nom qui ne sert qu'à capter des subventions pour agrandir le parc technologique de Sologne ? Est-ce que des entrepôts servent à qualifier un lieu de centre routier ? Au fait, combien ça coûte cette construction ?  La communauté de communes commercialisera en 2015, via la SEM Patrimoniale du Cher, de nouveaux « bureaux-entrepôts » sur la phase 2 du Parc Technologique de Sologne. Ils permettront l’implantation d’entreprises sur Vierzon.

Mais où est donc la plate-forme d'accueil avec douches, restaurant et compagnie ? Est-ce vraiment un centre routier ou un centre routier de nom qui ne sert qu'à capter des subventions pour agrandir le parc technologique de Sologne ? Est-ce que des entrepôts servent à qualifier un lieu de centre routier ? Au fait, combien ça coûte cette construction ? La communauté de communes commercialisera en 2015, via la SEM Patrimoniale du Cher, de nouveaux « bureaux-entrepôts » sur la phase 2 du Parc Technologique de Sologne. Ils permettront l’implantation d’entreprises sur Vierzon.

Et c'est aussi une marque de bottes le Chameau portées par Kate Middleton.

Et c'est aussi une marque de bottes le Chameau portées par Kate Middleton.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents