Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


A Vierzon, certains élèves disent aussi : “on n’a pas le droit de caricaturer le Prophète, Madame, on n’a pas le droit !”

Publié par vierzonitude sur 12 Janvier 2016, 17:30pm

Une prof de Vierzon est interrogée par l'hebdo l'obs à propos de la réaction des élèves après les attentats de novembre notamment : "En janvier, un prof de Châteauroux n’en revenait pas : ses élèves rusaient pour se brancher sur les réseaux sociaux dans la journée. "Ils revenaient de la pause de midi avec des infos, souvent données sous réserve, mais, dans leurs récits, le conditionnel disparaissait." "En novembre, on a nettement vu monter l’influence de Twitter, complète Karen Prévost Sorbe, prof à Vierzon (Cher). Les adolescents ont suivi assidûment les opérations de recherche des victimes et de #portesouvertes, fiers d’en avoir relayé certaines."

Et d'ajouter : "La couleur – différente suivant les photos – des rétroviseurs de la C3 utilisée par les frères Kouachi a jeté le trouble. "Madame, s’est entendu demander Karen Prévost Sorbe, vous avez vu les rétroviseurs ? C’est pas les mêmes ! Vous en pensez quoi ? On nous trompe ? C’est des bêtises ?"
En réalité, le chrome variait selon l’exposition à la lumière. Plus facile à démonter que les doutes nés de l’absence de sang autour du policier Ahmed Merabet, abattu par les Kouachi : "Il n’y a pas de sang, c’est truqué, quand on tire, ça fait pas comme ça, il devrait y avoir du sang" ; "Un coup monté pour faire accuser les musulmans." Et ne parlons pas de la carte d’identité oubliée dans la voiture par les frères Kouachi : "C’est des policiers qui l’ont mise."

.../... “Si les terroristes entrent chez moi et voient ça...”" La peur a largement gagné la province. Certains, à Vierzon, ont fait le calcul : "On est à 1 heure 40 en train de Paris. " " Oui, dit leur enseignante, ils ont eu très peur et derrière la question de l’état d’urgence – dont ils ont saisi le caractère exceptionnel – est venue très vite celle-ci : est-ce que ça va nous protéger ?"

.../... "A Vierzon, raconte Karen Prévost Sorbe, mes élèves trouvaient la tuerie effroyable et, en même temps, ils répétaient : “on n’a pas le droit de caricaturer le Prophète, Madame, on n’a pas le droit !”



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 12/01/2016 23:35

L'idiotie d'une société débile sans aucun sens, une école éducative qui transmet un tas d'âneries en détournant subtilement notre histoire , des religions monothéistes voulant le pouvoir, et des enfants manipulés et intoxiqués idéologiquement , puisque c'est tellement facile.

Après on s'étonnera des bombes et des morts, mais les cadavres de demain sont déjà là, dans vos propres mots, dans vos verbes, dans vos propres concepts de civilisation à la noix, dans vos Etats, paternaliste, offensive, monétariste, absolutiste, messianique, autoritaires, ... c'est la fabrication des futures génocides. C'est maintenant qu'il faut sortir de l'ornière, demain il sera trop tard et les pleurs ne serviront plus à rien.

Coucou Cemoi 12/01/2016 19:02

vierzon, la CONVERTIE !....... leur lâcheté habituelle !

Archives

Articles récents