Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Quand Franz Olivier-Giesbert traite Yann Galut de bouffon !

Publié par vierzonitude sur 6 Janvier 2016, 20:50pm

Quand Franz Olivier-Giesbert traite Yann Galut de bouffon !

Hou, ça fait mal ! Franz-Olivier Gesbert, le patron du Point n'y va pas avec le dos de la cuillère. Dans son dernier édito, il revient sur la déchéance de nationalité pour les terroristes que Yann Galut, député du Cher, qualifié de "autre grande conscience de la gauche babachou", a décidé de ne pas voter dès lors qu'il le réclamait pour les exilés fiscaux. La fin de chronique se finit par ce mot sanglant : "le bouffon". Voilà qui est fait. on attend la réponse de Yann Galut, sans doute aux Grandes gueules sur RMC ?

Quand Franz Olivier-Giesbert traite Yann Galut de bouffon !

Sur ce chapitre, il en est un qui mérite le haut du podium : le député PS Yann Galut.

Dans un tweet martial, il vient de déclarer qu’il ne voterait pas la déchéance de nationalité. Mais en 2012, le même Galut demandait expressément cette déchéance pour les exilés fiscaux en général et Gérard Depardieu en particulier, qui manifestait son intention de s’exiler en Belgique. Comme quoi, selon notre cher représentant du peuple, il est beaucoup plus grave de sortir son argent que sa kalachnikov. Question de hiérarchie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léon DUFFOURRE 07/01/2016 09:33

Les Marseillais parlent de Gauche Babachou ? Nous, dans le Cher, on a mieux: la Gauche Gagalu. Et en plus, elle a au moins un adhérent à Vierzon.
Espérons que par respect envers les victimes, les estropiés, les morts trop jeunes du 7 janvier et du 13 novembre, les électeurs sauront dans quelques mois, aux prochaines législatives, se souvenir de ceux qui auront voté contre cette loi en les mitraillant de leur mépris par les urnes.
Il est clair que ce type de candidat n'est pas intellectuellement structuré pour défendre le citoyen et qu'il n'a donc pas sa place dans l'hémicycle.

Cirque Politique 06/01/2016 22:58

Dans la Rome antique, avant leur combat dans l'arène presque toujours non consenti, combat qui était en général le seul et le dernier pour eux, les gladiateurs devaient se présenter face à l'empereur en déclarant: "Ave Caesar, morituri te salutant", ce qui signifiait: "Bonjour César, ceux qui vont mourir te saluent".
Transposé à notre époque contemporaine, cela pourrait donner: "Ave terroriste, ceux qui vont mourir te Galuent". Mille demande de pardons pour la faute de frappe bien involontaire, mais il existe des cas désespérés qu'elle refuse de lâcher, cette faute. Ainsi va la Gauche babachou !

chat noir 06/01/2016 22:35

Franz-Olivier Gesbert a tout à fait raison, même si le mot est faible en la circonstance. Le bouffon rappelons le, est courageux, il est l'amuseur public, et du roi à qui les piques sont lancés. Non bouffon ne convient vraiment pas, abruti peut-être, lâche, pauvre type, mais bouffon c'est bien trop noble pour ce minable.

Archives

Articles récents