Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Entre les riverains excédés de Villages et les grévistes du centre des impôts, le choix (politique) est fait !

Publié par vierzonitude sur 18 Février 2016, 15:29pm

Entre les riverains excédés de Villages et les grévistes du centre des impôts, le choix (politique) est fait !

L'actualité est parfois cruelle. Dans la même page de la presse locale, ce jeudi 18 février, ces deux titres, l'un concernant des riverains de Villages qui en ont plein le dos des cambriolages; l'autre les grévistes des finances publiques que le député-maire de Vierzon a accompagnés jusqu'à Bercy, mercredi 17 février, pour demander des emplois supplémentaires... La juxtaposition de ces deux titres est passionnante car elle montre comment, à Vierzon, les politiques traitent les sujets locaux.
D'un côté des riverains excédés qui demandent plus de patrouilles de police, de l'autre des grévistes des Finances publiques, appuyés par les syndicats qui veulent faire de la mobilisation vierzonnaise, un exemple national. Bien entendu, fendant son armure de chevalier social, notre député vole au secours de la veuve du service public et de l'orphelin des coupes budgétaires. Nous aurions aimé lire que notre député a accompagné des riverains excédés par des cambriolages place Beauveau, au ministère de l'Intérieur afin de réclamer plus de moyens pour la police nationale, par exemple, sachant que la mairie est parfaitement au courant du problème.
Mais non. Le choix est vite fait : mieux vaut accompagner une délégation de grévistes syndiqués qu'une délégation de citoyens ordinaires qui se font cambrioler tous les trois-quatre matins. Vierzonitude ne dit pas que le député-maire n'aurait pas dû accompagner les grévistes des finances publiques de Vierzon et que leur combat n'est pas légitime. Mais les salariés ont des instances pour les représenter. Les citoyens de Villages, eux, n'ont personne, sauf eux. Mais dans le même temps, on aurait aimé lire que les politiques se mobilisent aussi pour les riverains vierzonnais. Sur la future lettre du député, on verra une belle photo du parlementaire à Bercy, beaucoup plus parlante qu'une photo de lui à Vierzon-Villages. A Vierzon, les élus n'ont pas les priorités qu'ils peuvent mais les priorités qui leur plaisent et qui sont, électoralement, les plus payantes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

visiteur 19/02/2016 12:02

Pour Coucou Cemoi les élus ne font ça uniquement pour la gloriole mais aussi pour l'indemnité qui va avec soit 3 000€ net pour un maire d'une ville de 26 000 habitants et 1000€ pour un adjoint à la sécurité.

Filochard 19/02/2016 11:13

En 2006, Rousseau s’est montré incapable de résoudre ce type de problème. En 2008, la sanction électorale est tombée : il fut viré et remplacé par Sansu, les électeurs vierzonnais non encore confrontés à cette délinquance ayant trop peur de s’y retrouver un jour. Ce fut d’ailleurs un comble pour un instituteur de formation : éjecté au bout de 19 ans à cause d’analphabètes.

Actuellement, et on s’y attendait vu son degré d’efficacité dans notre pauvre ville, Sansu se montre tout aussi incompétent que son prédécesseur. La sanction tombera à nouveau : Sansu sera également viré par les électeurs. Et comme il ne faut pas compter sur le centre, ce sera au bénéfice du FN. Et ce sera à nouveau un comble : un communiste d’éducation, de stratégie et d’opportunité (mais pas de conviction) éjecté à cause de gens qui veulent mettre en commun les biens des autres avec les leurs.

C’est cela la politique qui s’offre aux Vierzonnais.

villages 19/02/2016 01:08

il est clair qu'à villages, il faudrait " démanteler " ces familles nuisibles et les disperser au loin ... le langage est violent certes mais la gangrène est pérenne et comme d'habitude, cela finira avec la logique suivante: les voyous prennent sciemment le risque de détruire la vie des autres mais refusent que leurs victimes ripostent ... et si l'une d'elles riposte, c'est cette victime qui sera condamnée

Samiteritoria 18/02/2016 22:01

Pourquoi vous embêtez toujours Mr Sansu sur les actions qui concernent vierzon,vous voyez bien que sa préoccupation est nationale,arrêtez de le taquiner avec des broutilles du bas peuple!!!!

Coucou Cemoi 18/02/2016 19:25

Ce qui les intéresse, Madame VIGIER, c'est ......LA GLORIOLE.... Pouvoir SE FAIRE MOUSSER !.... (sans risques.)

Annie VIGIER 18/02/2016 16:23

Pour un député, il est plus facile effectivement d'accompagner ses petits camarades, casquettes et drapeaux oranges, pour en mettre encore une fois un coup dans le nez des socialos, leurs pires ennemis à Paris et leurs meilleurs pourvoyeurs de voix à Vierzon, que de faire son travail de député, c'est à dire oser ouvrir un débat que personne ne veut aujourd'hui aborder : Que fait-on de ces populations marginales, comment sortir du cycle infernal fatalisme / impugnité / délinquance / répression / désocialisation... qui conduit les enfants à reproduire la seule image placée sous leurs yeux en référence, celle de la délinquance, comme s'il s'agissait d'une fonction "naturelle". Si nous voulons une société vraiment inclusive, il est indispensable de prendre ce problème à bras-le-corps et réfléchir globalement en réunissant tous les acteurs, et pas seulement le répressif. C'est regarder par le petit bout de la lorgnette que de demander seulement des rondes plus fréquentes (indispensables faute de mieux). Il faudrait regrouper services sociaux, éducateurs, ASE, police, l'ensemble de la collectivité pour apporter une réponse globale. Et comme Vierzon n'est pas la seule ville touchée, nous pourrions faire référence... Mais pour cela, il faut oser les critiques, les risques réels de stigmatisation. Affirmer la main sur le coeur que l'on ne sépare pas des enfants de leurs parents, c'est plus facile que de s'atteler au problème, de se doter des moyens humains et matériels pour toucher les parents en rééduquant les enfants, quitte à les sortir de leur milieu. Pour cela il faut du courage...

Archives

Articles récents