Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


"Vierzon est à marée basse" : arrêtons de ramer, on est sur la terre glaise !

Publié par vierzonitude sur 3 Février 2016, 09:34am

"Vierzon est à marée basse" : arrêtons de ramer, on est sur la terre glaise !

L'expression de l'opposition centriste de Vierzon à propos de la ville est très drôle, en titre de la presse locale : "Vierzon est à marée basse". Cela résume parfaitement bien l'état phsychologique et physique de cette ville qui depuis huit ans maintenant fait du sur place, malgré l'agitation politicienne que nos élus déploient pour faire croire qu'ils sont efficaces.
Finalement, leur politique vient d'échouer comme une grosse baleine sur la place de Bellon qu'ils vont d'ailleurs reconstituer cet été pour amuser la galerie. A Vierzon, quand la force du politique est impuissante face à l'amélioration économique et commerciale de la ville, on balance des divertissements au bon peuple pour le faire se tenir tranquille.
Que reste-t-il de potable à Vierzon, à part l'eau qui va augmenter d'ailleurs ? Peu de choses, si ce n'est l'espoir de rebondir un jour prochain. Mais ce jour-là n'est pas pour demain quand même. Alors, que reste-t-il ? Des maisons invendables car le marché de l'immobilier vierzonnais est encore plus pourri que celui de Saint-Amand-Montrond qui parvient à vendre ses maisons plus chers que celles de Vierzon. Un centre-ville pauvre. Une population paupérisée. Des bus qui partent en sucettes parce que la ville de Vierzon a voulu économiser là-dessus pour ne pas avoir à le faire ailleurs.
Un prix de l'eau qui va augmenter annulant les bienfaits d'une municipalisation de toute façon biaisée. Un plan de rénovation urbaine qui prendra encore des années avant de donner ses fruits. Des investissements en berne qui manquent de courage politique pendant que nos élus accusent le gouvernement et l'Etat. En gros, à Vierzon, il faudrait placer la ville sous assistance financière, comme l'hôpital, cela évite d'avoir à trouver des idées géniales et des pistes d'autonomie. Mais il faut que cette ville serve à tout prix à pouvoir dénigrer les partis auxquels n'appartient pas son député-maire, il en va de sa carrière politique !
Quand on fait le tour, certains optimistes purs et durs s'accrochent aux bienfaits de coller des images sur les vitrines vides ou sur quelques initiatives sans lendemain, uniquement destinées à cacher la misère afin de voir venir. Les investissements 2016 sont à l'image de cette ville, sans ambition, sans souci pour l'avenir. On traite le tout-venant, on laisse venir et on laisser crever cette ville en gavant ses habitants d'une certitude : ce dont ne sont pas capables nos actuels élus ne vient pas de leur manque de capacité mais du manque de capacité des autres !
En revanche, pour se faire élire sur des projets bidons, les capacités reviennent. Comme quoi, l'instinct de survie est le plus fort. A Vierzon, c'est l'instinct du repli sur soi qui pour l'instant plombe cette ville. Sans qu'aucun sursaut citoyen ne vienne enrayer la machine. Les Vierzonnais sont des moutons qui croient encore à leur berger.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents