Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Marché : celui de la place du marché au blé aussi est mort !

Publié par vierzonitude sur 19 Mars 2016, 20:14pm

Marché : celui de la place du marché au blé aussi est mort !

Il faudra organiser un enterrement de première classe ! Alors que le marché du samedi, place Foch, est mort et enterré, sans que personne n'en parle (ah si, le nouvel office machin-chose du commerce en a parlé cette semaine, quel exploit !), la presse locale explique, pudiquement, que "les marchés évoluent." On ne dit qu'ils meurent, on dit qu'ils évoluent; C'est mieux, ça évite de se fâcher; Le marché du Marché au blé n'aura pas survécu à la pourtant magnifique place concoctée par des bureaucrates en mal de dépenses d'argent public. Les quelques marchands qui s'y installaient ne viennent plus. Comme place Foch. Là, l'office machin-chose du commerce dit que Vierzon est victime des départs à la retraite des marchands non sédentaires. Sans compter les marchands qu'on à inciter a déménager près du Forum république comme on incitait les commerçants de la rue Joffre à rejoindre l'avenue de la République. Ce marché du jeudi matin, mis en place artificiellement, devait pallier la disparition du marché du samedi place du marché au blé. Quand la place a été réhabilitée en 2013, et mal, les commerçants ont été priés de partir. certains ne sont pas revenus. "Mais la ville espère en retrouver de nouveaux". Oh oui, faites-nous espérer la ville. Comme elle espère être réélue en 2020, comme elle espère que personne ne verra la situation dans laquelle se trouve, comme elle espère tant de choses pour celles et ceux qui la dirigent ! Mais un marché se développe aux Forges, parait-il. Celui du marché au blé et de la place Foch le samedi peut bien disparaître. A Vierzon, nos chers élus sont prompts à nous montrer ce qu'ils créent, jamais ce qu'ils ne réussissent pas à sauvegarder. Sauf leurs places. Une place du marché sans marché, c'est comme une gare sans trains. Mais ça, à Vierzon, tout le monde s'en fout. Les oui-ouistes semblent avoir gagné. Entre le Front national qui lance son offensive et les Vierzonnais bienheureux, incapables de reconnaître que leur ville file un mauvais coton, on va bientôt être obligé de fuir;.. à Méreau ! Ah non, on ne peut pas, un élu frontiste y édite des lettres qu'ils diffuse sur Vierzon !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean 20/03/2016 03:17

bon il faut innover ça suffit, trop c est trop.
créons la sem-simeterria.
sa mission: en finir pour toujours avec le commerce à vierzon.
on pourrait envoyer la milice de 1992 pour brûler les derniers commerces.
les maraichers? à la diette.
les vendeurs de vêtements? à poil.
les bars? à l eau.
le coût de l opération ? 0 ( les miliciens sont bénévoles)
voilà une bonne idée qui irait dans le sens de l actuelle municipalité, tout en la rapprochant des méthodes de l opposition.

l innovation est vecteur de consensus , votez niko bourdin !

Archives

Articles récents