Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon peut-elle envisager d'interdire les cirques avec animaux ?

Publié par vierzonitude sur 26 Mars 2016, 17:30pm

Un débat, de plus en plus vif, affronte les tenants d'un cirque avec animaux contre ceux d'un cirque sans animaux. A Vierzon, notamment, Stéphane Mousset, ancien conseiller municipal, avait déjà agité le débat en militant contre les cirques avec animaux, faisant signer une pétition dans ce sens et ehortant la ville de Vierzon à interdire, c'est son pouvoir, els cirques avec animaux. mais la ville de Vierzon avec sa tradition circassienne prendra-t-elle cette décision au risque de déplaire à la profession ? Elle qui organise chaque année une biennale du cirque avec parade d'animaux dans les rues peut-elle prendre cette décision ? Mais surtout, veut-elle la prendre ? La présence d'animaux dans les cirques gêne-t-elle ou pas les élus vierzonnais ? Ont-ils un avis qur la question ? Peut-on envisager un cirque sans animaux, oui, ça existe bien. Avec sa place du cirque Amédée, avec le cabaret du National Palacxe (pas d'animaux), avec l'héritage du cirque National, Vierzon aurai de quoi faire parler d'elle en prenant une telle décision. A condition qu'elle correponde à la philosophie du plus grand nombre. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Bagnolet

Novembre 2008, Bagnolet, 6ème ville pour des cirques sans animaux.

Le maire (PCF) de Bagnolet, Marc Everbecq, se prononce pour l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques : « Des chiens, des colombes peuvent trouver du bien-être dans un cirque. Ce n’est pas le cas des animaux dits sauvages, dont beaucoup d’associations disent qu’ils souffrent de troubles du comportement », explique un responsable. Pour appuyer son choix, la commune invoque… le Code rural, qui stipule que tout animal « doit être placé dans des conditions compatibles avec les impératifs de son espèce».

Source : Le Parisien, 01/11/2008 - 09/11/2008
Bessancourt

La ville de Bessancourt (Val d'Oise) dans une délibération en date du 31 mai 2007 "renonce à recevoir sur son territoire tout cirque détenant des animaux sauvages".

Chassieu

Vernaisson et Chassieu, villes du Grand Lyon, renoncent à recevoir les cirques avec animaux. Monsieur Alain Darlay, maire de Chassieu, nous a transmis la délibération de sa ville, le 13 juillet 2010. Cette résolution a été voté à l'unanimité sur la base notamment des propositions faites par Code Animal par le biais de sa résolution.

L'association Dignité Animale a multiplié les rencontres et démarches afin d'expliquer le bien fondé de cette décision.

Creil

Juillet 2009 : la ville de Creil dans l'Oise interdit les cirques présentant des animaux.

Fontenay-sous-Bois

À Fontenay-sous-bois (Val de Marne), un arrêté en date du 1er septembre signé par le sénateur-maire Jean-François Voguet stipule que "l’installation de cirques détenant des animaux sauvages et/ou domestiques (exceptés les chevaux, les chats, les chiens, les colombidés, les lapins), en vue de leur présentation au public, est interdite sur le territoire de la commune de Fontenay-sous-Bois".

Illkirch

La ville d'Illkirch (Bas-Rhin) a adopté à l'unanimité une motion sur le refus d'accepter des cirques détenant des animaux sauvages à compter du 9 octobre 2006.

La Ciotat

Troisième commune à agir en 2016 pour mettre fin aux spectacles avec animaux : La Ciotat. En mars, à l'initiative du maire, Patrick Boré, le conseil municipal a adopté une délibération interdisant la présence de cirques avec des animaux sauvages sur le territoire de la commune.

La Trinité

La mairie a pris un arrêté en 2012 interdisant l'installation de cirques avec ménagerie sur son territoire.

Lescar

Première commune en 2016 à prendre un arrêté pour interdire l'installation de cirques avec animaux : Lescar, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Lieusaint

En février 2016, la ville de Lieusaint, en Seine-et-Marne, a décidé de « renoncer à recevoir sur son territoire tout cirque détenant des animaux sauvages ».

Montreuil

Octobre 2008 - Montreuil, 4ème ville française décidant d'interdire les cirques avec animaux. La sénatrice-maire et ancienne ministre de l'environnement, Dominique Voynet vient de décider, suite à de nombreuses lettres de personnes indignées par la condition des animaux dans les cirques de restreindre les autorisations aux seuls cirques ne possédant aucun animal. « Je tiens à vous assurer que les conditions nécessaires ont été données aux services de la ville pour que les autorisations d’installation soient dorénavant délivrées uniquement aux cirques ne possédant pas d’animaux. »

Le syndicat national du cirque s'indigne bien entendu de cette décision, en affirmant une fois de plus qu'il n'y a pas de maltraitance, tentant de faire croire que nos propos porteraient sur la dénonciation de violences gratuites, alors que nous ne cessons de dénoncer des conditions de vie qui ne sont pas conformes aux besoins élémentaires des animaux. Nous avons remis notre rapport "Derrière les paillettes, le stress" aux différents directeurs de cirques afin de les aider à mieux comprendre notre position.

Orgelet

La commune d'Orgelet a décidé de bannir, en 2016, tous les cirques présentant des numéros avec animaux, qu'ils soient sauvages ou non. Une décision éthique, qu'elle est la première à prendre en Franche-Comté.

Porte-lès-Valence

Mars 2010 : Le maire de Portes-lès-Valence prend un arrêté stipulant que l'installation de cirque détenant des animaux sauvages tels que lion, jaguar, panthère, lynx, puma, éléphant en vue de leur présentation au public, est interdite sur le territoire de la commune de Porte-lès-Valence (26800)

Roncq

Dans le département du Nord-Pas-de-Calais, la municipalité de Roncq a interdit, en octobre 2015, la venue de cirques détenant des animaux sauvages sur son territoire.

Roquebrune-sur-Argens

Le 10 août 2015, par un arrêté, Luc Jousse, le maire de Roquebrune-sur-Argens (Var), a refusé les cirques avec animaux dans sa commune.

Saint-Cergues

Petite commune de Haute-Savoie, Saint-Cergues a pris à son tour, en 2016, une délibération interdisant l'installation de cirques présentant des animaux sur son territoire.

Servon

La ville de Servon, en Seine-et-Marne, a pris, en février 2016, une délibération interdisant l'installation de cirques avec animaux sauvages sur son territoire.

Vernaison

Vernaisson et Chassieu, villes du Grand Lyon, renoncent à recevoir les cirques avec animaux. Monsieur Alain Darlay, maire de Chassieu, nous a transmis la délibération de sa ville, le 13 juillet 2010. Cette résolution a été voté à l'unanimité sur la base notamment des propositions faites par Code Animal par le biais de sa résolution.

L'association Dignité Animale a multiplié les rencontres et démarches afin d'expliquer le bien fondé de cette décision.

Villeneuve-lez-Avignon

Octobre 2008, Villeneuve-lez-Avignon, suite à une action du CLAN, le député-maire de la ville UMP, Jean-Marc Roubaud s'est déclaré contre l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques : "Je n'ai pas pris d'arrêté parce que ce n'est pas nécessaire dans la mesure où les cirques doivent demander une autorisation, mais je suis tout à fait en phase avec cette association (le CLAN), c'est une décision en cohérence avec mes autres positions de défense de la cause animale. Et franchement, j'ai l'impression que ce genre de cirque n'est plus dans l'air du temps...".

Vourles

Août 2011 : selon le Progrès , "le conseil municipal vourlois a approuvé à l’unanimité une résolution visant à « renoncer à accueillir des cirques détenant des animaux sauvages », la semaine dernière. Au-delà des problèmes sanitaires que peut poser ce type de manifestations, en adoptant ce texte de loi, la mairie a véritablement tenu à s’inscrire dans les directives du ministère de l’Ecologie de mars 2011.

À l’origine de ce projet, Dignité Animale, une association qui « lutte pour la défense des droits des animaux ». L’organisation, dirigée par Brian Mordasini, tente de convaincre l’ensemble des communes de la région lyonnaise. Le militant a confié qu’il avait déjà réussi à rallier Vernaison et Chassieu à sa cause".

Yerres

Depuis 2010, le maire de la ville, Nicolas Dupont-Aignan, refuse l'installation de cirques avec animaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

incorrect 28/03/2016 00:36

vierzon est déjà isolée et s'amuserait à donner des leçons aux cirques pendant qu'elle-même laisse en son sein un bazar inextricable perdurer?

homer 27/03/2016 08:33

peut on egalement interdire le grand cirque municipal?
peut on d un cote penser au bien etre animal et d un autre vouloir tuer des sangliers?

?? 27/03/2016 00:13

heu... dubitatif!

Archives

Articles récents