Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


"Ils viennent de m'aider à prendre la décision de fermer la boutique"

Publié par vierzonitude sur 16 Avril 2016, 08:59am

"Ils viennent de m'aider à prendre la décision de fermer la boutique"

"Merci aux jeunes gens qui sont passés voler des colliers dans mon atelier en en casser plusieurs autres qui étaient sur le présentoir. Ils viennent de m'aider à prendre la décision de fermer la boutique. J'espère qu'ils se reconnaîtront s'ils passent par ici."
Ce cri de coeur en forme de cri de détresse, c'est Olivier qui l'écrit sur les réseaux sociaux. Parce qu'il en a ras le bol, parce qu'il espère un sursaut, une étincelle. Depuis une quinzaine d'années, il est ancré rue Gallerand, à Vierzon, et tient le cap de son atelier d'art, peinture et fabrication de bijoux.
Seulement voilà. En quinze ans, tout a changé. La rue est un désert, les gens n'y viennent plus, donc ils ne montent plus la rue. Le chiffre d'affaire peine à rentrer. A cela s'ajoutent des vols, des actes de vandalisme gratuits, le stationnement vertical de quelques bandes bien identifiées et voilà comment, un magasin d'art est obligé de se bunkériser pour survivre.
Cet exemple est flagrant car il illustre l'éloignement de la parole politique et des actes. Souvenez-vous de ce duo d'élus face à la caméra de France 3, lors d'un récent reportage. Ils sont debout face à l'ex-Gifi et annoncent un marché couvert à la place de l'ancien Gifi alors que lon savait qu'il était voué à la démolition et... des ateliers d'artiste rue Joffre ! Sauf que le suel artiste qui a pignon sur rue et qui tente de vivre de son métier est en train de lâcher prise. Et personne ne s'en soucie. AUjourdh'ui, samedi 16 avril, le marché place Foch, ce sont deux commerçants non sédentaires. Et on lit dans la presse locale que les commerçants sont contents. Mais les commerçants de quelle ville ? En tout cas cas, la boutique d'Olivier ne doit pas disparaître pour ces raisons-là. Et il est impératif de le soutenir, en allant le voir, en rélisant un achat chez lui plutôt que sur internet, en lui assurant que les Vierzonnais ne sont pas solidaires de la situation actuelle de la ville et que si le spolitiques sont impuissants et indifférents à résoudre les problèmes, peut-être que la chaleur humaine et la solidarité vierzonnaise feront le nécessaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

El Corniaud 17/04/2016 10:11

Forcément, depuis que Vierzon est Sans Sous, elle est devenue une ville pauvre et elle marche beaucoup moins bien.

Archives

Articles récents