Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Deux députés du Cher ont tenté la motion de censure de gauche sans succès

Publié par vierzonitude sur 11 Mai 2016, 17:56pm

Deux députés du Cher ont tenté la motion de censure de gauche sans succès

Yann Galut, député socialiste et Nicolas Sansu, député communiste, font partie des 56 députés qui ont tenté une motion de censure de gauche. On s ait que la motion a échoué, à deux voix près, il en fallait 58. Du coup, les députés socialistes frondeurs ne voteront pas la motion de la droite. Mais le Front de gauche, la votera. Enfin, pas le député-maire de Vierzon, si l'on en croit ce qu'il a déclaré dans la presse locale, juste après la sortie du 49.3. Que faut-il donc en penser ?

A la niche les frondeurs ! S'ils ont de la dignité, qu'ils démissionnent du PS mais la soupe est trop bonne, slurp slurp ! Il faut bien profiter des avantages d'un parti pour assurer sa carrière.

Après les députés socialistes fondeurs et les députés frontistes de gauche, voici venu le temps des dépités de gauche.

Comme quoi, il n'y a pas tant de députés socialistes opposés au gouvernement ou alors ils veulent garder leur place coûte que coûte ! Et quand on dit que le gouvernement n'avait pas la majorité, faux ! La preuve : il impose le 49.3, met les frondeurs en minorité et oblige le Front de gauche à voter avec la droite. Jolis coups.

D'un autre côté, le Front de gauche explique qu'il ne voulait pas faire tomber le gouvernement. Non, juste le préparer pour Jean-Luc Mélenchon, ce qui fait peur. Ou le préparer pour le Front national, ce qui fait encore plus peur.

On verra donc le député-maire de Vierzon ne pas voter la motion censure de la droite. Comment ? Votera-t-il non ? Ou n'ira-t-il pas dans l'hémicycle ? Ca c'est déjà vu.

La cohabitation vierzonnaise entre le P.S et le P.C pose question ? Quelle est la légitimité de cette alliance boiteuse quand l'un des alliés fait tout pour déposer une motion de censure contre le gouvernement socialiste ? Remarquez, on n'a pas beaucoup entendu les socialistes vierzonnais sur la question de la loi travail. Savoir ce qu'ils pensent, c'est difficile.

C'est bien beau d'appeler les citoyens à la révolution. Mais les députés ne montrent pas l'exemple. Ils ont beau avaler des couleuvres, ils continuent de rester au P.S. On le répète, la soupe doit être délicieusement bonne pour qu'ils ne s'en privent pas. Les convictions politiques s'arrêtent où continuent la carrière...

Le Front de gauche reste l'éternelle opposition, que ce soit à la gauche ou à la droite. Le Front de gauche pourrait être élu qu'il s'opposerait à lui même pour ne pas perdre sa vieille habitude.

Ce qui est surprenant, c'est le manque d'intelligence politique des députés frondeurs. Ils n'ont pas vu arriver le gros camion du gouvernement ! C'est étonnant d'être représenté par des gens qui ont aussi peu de sens politique et de tactique. Franchement, ça fait peur.

La droite pendant ce temps-là, se lèche les babines.Et le Front national en bave de joie. A Vierzon, même si le député-maire de Vierzon refuse de voter la motion de la droite, les électeurs devront se dire, aux prochaines élections, qu'ils mettent un bulletin de vote pour un parti de la gauche de la gauche qui a voté avec la droite ! A Vierzon, le Front de gauche devrait faire alliance avec l'opposition centriste, ce ne serait pas pire qu'avec le Parti socialiste.

Maintenant, les syndicats promettent une mobilisation dans la rue. Le gouvernement s'en fout : il a joué, il a gagné.

Deux députés du Cher ont tenté la motion de censure de gauche sans succès

Le texte de la motion de la droite dénonce la "pression d'organisations syndicales plus ou moins représentatives" qui fait que le projet de loi Travail "n'est plus que l'ombre de lui-même". Il regrette que le projet "se limite à une simple réécriture à droit constant", que "les quelques mesures d'assouplissements de l'organisation du travail qu'il contenait ont été retirées avant même son dépôt", que "le monopole syndical en ressort verrouillé". "Alors qu'il devait sécuriser le licenciement économique, il se contente de le codifier", insiste également le texte de la motion.

Bref, l'exact contraire de toutes les positions défendues par le Front de gauche.

En février 2015, contrairement à ce qu'avait annoncé leur patron, André Chassaigne, quatre des dix députés Front de gauche ne devraient pas voter la motion de censure UMP contre le gouvernement ce jeudi après-midi 20 février, a-t-on appris de sources concordantes. Dont le député-maire de Vierzon.

Ces députés regrettent qu'il n'y ait pas eu de "motion de gauche", faute de la réunion de 58 députés minimum autour. "On aurait dû tendre la main aux écolos et aux frondeurs" du PS, a estimé Nicolas Sansu, qui veut cependant "prendre date" notamment en vue des prochains textes budgétaires. Leur position, soulignent ces députés, n'est en rien une réponse à Jean-Luc Mélenchon, cofondateur du Parti de gauche et ancien candidat Front de gauche à la présidentielle, qui a invité mercredi sur France Info les députés FG à ne pas "se fourrer avec la droite dans une aventure pareille". Etrange, Mélenchon pense exactement le contraire aujourd'hui...

Et en juin 2015, le Front de gauche se retourne contre la loi Macron ! Les députés du Front de Gauche voteront jeudi après-midi la motion de censure du gouvernement déposée par la droite et le centre après la décision de Manuel Valls de recourir à nouveau au 49-3, pour faire adopter le projet de loi Macron sans vote de l'Assemblée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

comme c'est bizarre! 12/05/2016 01:20

waaa la prise de risque maximale... retenez -moi ou je fais un malheur... et ho ... bah il en manque deux pour que la motion soit validée... comme par hasard! bref, des idiots utiles... de la comédie, de la perte de temps , du blabla télé , de la fausse bonne conscience. de la communication en forme de coquille vide!

Archives

Articles récents