Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Des dépressifs au parc technologique : franchement, vous ne voulez pas qu'ils guérissent ?

Publié par vierzonitude sur 15 Juin 2016, 12:30pm

Des dépressifs au parc technologique : franchement, vous ne voulez pas qu'ils guérissent ?

Franchement, on se demande pourquoi une Maison de Repos pour personnes souffrant de dépression choisit de s'installer sur le parc technologique de Sologne, route de Bonègue ? Du coup, c'en est déprimant d'aller installer un établissement pour des personnes à qui on doit remonter le moral dans une zone industrielle. Bon, faut dire que c'est le seul endroit de la ville où il y a des trottoirs praticables et une chaussée lisse. Mais tout de même. Vous vous imaginez en train de déprimer sur le parc technologique, entre des bâtiments administratifs qui abritent du vent et un centre routier ? C'est un coup à perdre ses clients, au sens propre. A la limite, à côté d'une usine de Prozac, pourquoi pas. Mais au parc technologique. Déjà que le National Palace n'a pas voulu s'y installer, un cirque qui refuse de s'implanter dans cette zone industrielle, c'est un signe. On sait bien que l'économie vierzonnaise est déprimante mais de là à y installer une maison de repos pour personnes souffrant de dépression. Pour les guérir, autant les loger à Méreau, au moins, là-bas, ls seront heureux comme les élus qui y habitent et les employés municipaux qui veulent bien bosser à Vierzon mais surtout pas à habiter. C'est un coup à devenir neurasthénique ! Pour la communauté de communes qui devrait empocher 65.000 euros de vente de terrain, la dépression est loin. Imaginez qu'un cirque est désormais remplacé par un institut pour dépressif. Et puis bonjour l'image : imaginez un chef d'entreprise qui veut s'installer; Remarquez, c'est un argument : "et dès que vous êtes en redressement judiciaire, vous avez droit à une place gratuite dans l'institut pour dépressif." "Ah oui quand même, je vais réfléchir !" Vous savez quoi : pas de doute, on est bien à Vierzon !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents