Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Un an plus tard, le Vierzonnais William Bonnet revient sur sa chute et ses graves blessures

Publié par vierzonitude sur 10 Juillet 2016, 12:39pm

Un an plus tard, le Vierzonnais William Bonnet revient sur sa chute et ses graves blessures

Il y a un an, jour pour jour, William Bonnet quittait le Tour de France après une violente chute sur la route de Huy. Un épisode qui a marqué sa vie de coureur mais qui ne l'empêche pas d'être aligné cette année encore par Marc Madiot au sein de la FDJ. Malgré une plaque en titane dans le cou…

Sur ce Tour 2016, si vous cherchez William Bonnet, furetez du côté du dossard 122. Un an après sa terrible chute survenue lors de la 3e étape entre Anvers et Huy, le Français de la FDJ est bel et bien présent sur les routes de la Grande Boucle. Un petit miracle pour celui qui est passé tout près d'une catastrophe. C'était assurément l'une des images fortes de la dernière édition. La tête et les jambes en sang. Le maillot déchiré. Le visage tuméfié et une minerve rouge. Cette chute d'une violence inouïe, William Bonnet en a été à l'origine, à son corps défendant. Victime d'une fracture à une vertèbre cervicale et d'un sévère traumatisme crânien, le coureur de 34 ans, qui avait été contraint à l'abandon, a évité d'un rien la paralysie. "Quand j'ai voulu me relever, j'ai senti que ma tête ne tenait plus, j'étais obligé de la soutenir avec ma main", rappelait-il un mois après son accident. Ont suivi des séjours à l'hôpital de Huy puis à la Pitié-Salpêtrière, une opération à Paris, un impressionnant corset et un repos forcé de quatre mois, avant de reprendre la compétition au Tour d'Algarve en février 2016. "Les premières courses, j'étais en retrait du peloton, je traînais derrière, je me mettais un peu plus en sécurité, mais quand tu es dedans, tu n'y penses plus. Quand tu es dans l'effort, tu t'oublies", avoue-t-il à l'AFP.

à suivre sur le lien ci-dessous

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents