Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La brigade anti-civilités créée à Paris aurait du boulot à Vierzon !

Publié par vierzonitude sur 13 Septembre 2016, 16:30pm

"Une brigade anti-incivilités arpentera désormais les rues de Vierzon pour lutter contre les nuisances du quotidien. Un moyen pour la mairie de dissuader les indélicats, en augmentant sa présence à travers la ville et en verbalisant si nécessaire. " h, ça en fait flipper certains... Ceux qui notamment prennent les trottoirs de la ville pour des poubelles et la voie publique pour le plancher d'une porcherie. Non, cette brigade-là n'existe pas à Vierzon mais à Paris. Pourtant, dans la seconde ville du Cher, elle aurait du boulot pour recadrer tous les gros dégueulasses qui se débarrassent de leurs ordures sur les trottoirs. Qui balancent leurs bouteilles vides n'importe où.

Sur le site BFM-TV, on lit ceci : "Dans leur collimateur, toutes ces indélicatesses qui gâchent la vie des Parisiens et ces dégradations de l'espace public qui choquent les touristes: fêtards trop bruyants, épanchement d'urine, mégots ou crottes de chien non ramassés... Les dépôts sauvages d'ordures et les ventes à la sauvette seront aussi traqués. Le tout avec des amendes à la clé: 68 euros par exemple pour un mégot ou un chewing-gum jeté à terre. De quoi pousser les coupables à changer leur habitudes." Et pour des canettes, des papiers gras et des emballages de kébab et d'hamburgers, c'est combien, en dehors d'un coup de pied au cul ?

Le parisien développe : "Attention, vous courrez désormais plus de risques de vous faire verbaliser. La mairie de Paris installe, à partir de ce lundi, son nouveau service de sécurité : la DPSP (direction prévention-sécurité-protection) plus simplement baptisée brigade de lutte contre les incivilités. Formée grâce au regroupement des agents verbalisateurs de différents services municipaux (les inspecteurs de sécurité, les surveillants des parcs et jardins, les contrôleurs du service propreté…), à une trentaine de recrutements extérieurs et à l’intégration de 110 ASP (les « pervenches ») débauchés de la préfecture de police, la nouvelle unité comptera à terme plus de 1 800 « brigadiers ».
Ils seront chargés de traquer — et de verbaliser — toutes les petites nuisances du quotidien : des installations sauvages sur la voie publique aux dégradations en passant par les ventes à la sauvette, les dépôts d’ordures, les jets de mégots ou les épanchements d’urine… En revanche, le nouveau service municipal de sécurité ne s’occupera pas du contrôle du stationnement ni des affaires liées à la petite délinquance. Armés de leur seul carnet à souche (voire de tonfas et de bombes lacrymogènes pour certaines missions), les brigadiers anti-incivilités patrouilleront désormais tous sous le même uniforme."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents