Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les associations sportives de Vierzon captent entre 65 et 70% du total des subventions allouées en 2015

Publié par vierzonitude sur 19 Septembre 2016, 11:23am

En 2015, le montant total des subventions versées aux associations, toutes confondues, s'élève à 876.660 euros. S'ajoutent 522.9621 euros d'avantages en nature, c'est à dire la mise à disposition de biens mobiliers, immobiliers et d'agents publics (voir le tableau complet ci-dessous)

Les associations sportives de Vierzon captent entre 65 et 70% du total des subventions allouées en 2015

Trois associations, uniquement sportives, engloutissent presque un tiers des subventions versées :

l'Eglantine (section hand-ball et football ) : 116.364 euros
Les SAV rubgy : 107.700 euros
Vierzon Football Club : 112.720 euros

soit un total de 336.784 euos

Les associations sportives captent les plus grosses subventions comprises entre 10.000 et 100.000 euros, pour un total de 497.583 euros, soit beaucoup plus que la moitié du total des subventions. Au total, la contribution municipale aux associations sportives de la ville se situe entre 65 et 70% du total des 876.660 euros attribués à l'ensemble des associations. Hors sport, la ville ne finance, sur son enveloppe de subventions qu'entre 35 et 30% d'associations non sportives.

Les subventions municipales au-delà de 20.000 euros profitent surtout, là encore, aux associations sportives avec 391.202 euros tandis que les autres associations ne captent que 120.700 euros des subventions supérieures à 20.000 euros.

Vierzon natation : 26.489 euros
Vierzon football club : 42.720 euos
Eglantine section hand-ball : 46.064 euros
Vierzon football club : 70.000 euros
Eglantine section football : 70.300
SAV rugby : 107.700 euros
Méreau roller hockey : 27.929 euros

Sem-Vie : 27.500 euros
Les jeunes créateurs vierzonnais : 38.200 euros
Le comité des oeuvres sociales (COS) : 55.000 euros

Surprise : la ville de Vierzon octroie une subvention à la société d'économie mixte de Vierzon...

On le voit nettement, ce sont les associations sportives qui captent le plus de subventions comprises entre 10.000 et 20.000 euros, soit un total de 106.481 euros de tandis que les autres associations ne captent que 46.000 euros.

le Cajo basket : 14.880
le club cycliste vierzonnais : 16.020
Le glof de la Picardière : 15.920 euros
La société hippique de Vierzon : 14.000 euros
La Vierzonnaise : 18.430 euros
Les SAV Tennis : 13.335 euros
USV Basket : 13.796 euros

La maison de l'Oasis : 14.000 euros
La mémoire industrielle : 10.000 euros
Trans en danse : 12.000 euros
Université de Tours : 10.000 euros

La subvention à l'université de Tours sert à la création du site internet. n'en déplaise à certains, l ville est belle et bien un donneur d'ordre.

subventions versées aux associations de droit français et aux fondations reconnues d'utilité publique. Année 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carton Rouge 19/09/2016 20:01

Tout s'explique, tout devient limpide. une fois que cette somme faramineuse a été versée pour les baballes, il ne reste plus rien pour les bubus. Et encore moins pour la propreté de la ville et la réfection de la voirie. Fallait le dire. Et en plus, ces radins de Socialistes aux poches bourrées de cactus qui s'amusent à diminuer les dotations de l'état, c'est inhumain, c'est une honte. On aurait pu offrir encore un peu plus aux baballes. Vierzon qui ne perfuserait plus ses baballes à coups de deniers publics serait une ville électoralement perdue pour Sansu. Mais les humains sont si ingrats !

Caramba 19/09/2016 15:32

Le sport associatif, le sport du bowling, le sport de l'église, que des investissements qui n'apportent rien au bien-être familial. Ce bien-être familial contribue pourtant à la diminution d'apparition des accrocs de santé et à combattre la violence familiale ou sociétale. Et pour l'obtenir, il faut déjà commencer par ramener de l'emploi et pas du bidon, mais de l'emploi de production. C'est ce type d'emploi qui sied à Vierzon.
Pour redonner un avenir à Vierzon, il n'existe pas d'autre choix que de faire barrage à Sansu.
Vierzon sans Sansu, c'est Vierzon qui renaît.

Cereus Maximus 19/09/2016 15:10

Vivement que la soit disant crise (financière) s'accentue afin que cette prédation sociale devienne insupportable à tous. Tout au moins à ceux qui paient des impôts. La prédation institutionnelle a des limites et ces dernières sont dépassées depuis longtemps. Une humanité digne ne devrait avoir que deux règles fondamentales :
1) Tu veux de l'argent, alors tu bosses et si tu n'en est pas capable, tu te contentes de ce que te donnent ceux qui veulent bien te donner quelque chose en apprenant à te passer de ce que tu ne peux pas gagner par toi-même.
2) Les autres ne sont ni tes larbins ni tes esclaves et vivre à leurs crochets constitue bien une forme aggravée de délinquance sociale.

vierzonitude 19/09/2016 15:15

C'est expéditif comme pensée.

Archives

Articles récents