Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Sem-Territoria : la montagne a accouché d’une souris, selon l'opposition

Publié par vierzonitude sur 1 Octobre 2016, 06:00am

"Nicolas Sansu et Marie-Hélène Bodin s’étaient rendus à Tulle, pour voir comment la ville dirigée par François Hollande avait rénové son centre-ville."

"Nicolas Sansu et Marie-Hélène Bodin s’étaient rendus à Tulle, pour voir comment la ville dirigée par François Hollande avait rénové son centre-ville."

L'opposition passe à l'offensive avant le conseil municipal de jeudi 6 octobre et dégaine, à propos de la rupture de la concession avec la Sem-Territoria. Pour l'opposition, "la montagne a accouché d’une souris". Et rappelle les bons souvenirs d'après 2008 : "Lors de la campagne des municipales, l’une des principales propositions de la majorité actuelle portait sur la rénovation du centre-ville."

Dès lors, "Nicolas Sansu et Marie-Hélène Bodin s’étaient rendus à Tulle, pour voir comment la ville dirigée par François Hollande avait rénové son centre-ville. Et à Vierzon, avec Nicolas Sansu et Marie-Hélène Bodin, on allait voir ce qu’on allait voir !" (voir la photo ci-dessus).

"En 2010, la Ville signe avec la Sem Territoria une concession d’aménagement du Centre-Ville, sur 10 ans. Les chiffres sont impressionnants : plus de 69 millions d’euros pour notre centre-ville, dont 10 millions provenant de vos impôts."

Voici, pour l'opposition, le bilan de cette opération !

"L’aide aux travaux de ravalement de façades et le programme de lutte contre l’habitat insalubre sont arrêtés depuis 2015.

Aucune acquisition nouvelle en vue d’une réhabilitation n’a eu lieu depuis l’année dernière, que ce soit au niveau du logement ou bien du commerce.

La maison des projets de la rue Voltaire ferme ses portes définitivement à la fin de cette semaine. Il faut recaser le personnel restant et trouver un nouveau local à l’Office du Commerce et de l’Artisanat vierzonnais.

Qu’aura gagné Vierzon, à la fin anticipée de la concession, le 31 décembre 2018 ?

La propriété d’un patrimoine immobilier vétuste, acheté à grands frais par Territoria, et que la Ville aura du mal à entretenir ou à vendre.

Et près de 5,5 millions d’euros dépensés par la Ville de Vierzon. Pour quel résultat ?"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents