Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon pleure ses boulangeries

Publié par vierzonitude sur 9 Octobre 2016, 09:00am

Un lecteur de Vierzonitude écrit ceci : "Faites le compte des boulangeries restant dans le centre ville. En suivant l'axe Tours/Bourges vous pouvez maintenant aller de l'hôpital aux Forges en ne rencontrant aucune boulangerie." C'est vrai. En un an, Vierzon a perdu trois boulangeries : celle de la place Foch ferme lundi; celle de la rue Armand-Brunet et de la rue des Ponts ont fermé, en même temps (elles appartenaient au même couple de boulangers), en octobre 2015. Le champ des commerces de proximité se rétrécit dangereusement sans susciter aucune réaction politique forte.

C'est l'inverse ! La Sem-Territoria qui était censée "s'occuper" du commerce est remercié par la ville. Il ne reste plus qu'un vague Office du commerce machin-chose qui, alimenté par une subvention de 50.000 euros organise des braderies comme celle de samedi 8 octobre.
Vierzon pleure ses boulangeries et plus largement ses commerces. Regardez à Villages : sur quatre boulangeries, deux seulement tiennent le coup. Le centre-ville de Vierzon ne peut compter que sur... Pat'à pain et son pain industriel à la pâte congelé. Les Forges tirent leur épingle du jeu, Bourgneuf aussi qui a encore deux boulangeries dont une qui vient d'être refaite. La place du Marché au blé en compte encore deux et rue du Beffroi, une. Trois boulangeries sont concentrées dans un périmètre resserré alors que de vastes espaces urbains de cette ville sont sans boulangeries. Chaillot, l'avenue Edouard-Vaillant, à l'angle de la route de Puits-Berteau et de la route de Neuvy maillent encore Vierzon. Exit les boulangeries industrielles, (et si Vierzonitude a bien compté), il ne reste plus que douze boulangeries, onze à partir de lundi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Il y a peut-être une explication à ces fermetures : avez-vous vu le monde qui achète son pain (ou son lot de 4 baguettes) à la boulangerie de Grand Frais ? C'est halucinant de voir, à toute heure de la journée, le nombre de clients qui passent par cette boulangerie.
J'imagine que le marché de la baguette n'est pas extensible à l'infini et que tout ce qui est vendu à l'Orée de Sologne, ne l'est plus en centre ville.
Il serait bon, cher Vierzonitude, de voir dans vos archives s'il y a concomittence entre l'ouverture et les fermetures.
Répondre
C
Sur l'axe Tours/Bourges, en retrait de 5 mètres, PatàPain serait donc une quincaillerie ? Ou alors ce magasin devrait peut-être s'installer au milieu de la chaussée si les Vierzonnais à la vue basse sont majoritaires par ici...
Répondre
V
On parle d'artisans boulangers, pas de pates surgelées !

Archives

Articles récents