Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Essayez de trouver une boulangerie en centre-ville, vous...

Publié par vierzonitude sur 12 Novembre 2016, 15:00pm

C'est une gageure : trouvez un boulanger dans le centre ville de Vierzon. On parle de boulanger, pas de centrale de cuisson et de pâte congelée. Et bien, c'est impossible. Il n'y en a plus. Rue Armand-Brunet, elle a fermé en octobre 2015. Avec celle de la rue des Ponts qui lui appartenait. La boulangerie de la place Foc a fermé aussi, en octobre 2016. Pour trouver une baguette, il faut grimper place du Marché au blé où* il reste une boulangerie ouverte sur les deux de la place. Ou rejoindre le quartier de Bourgneuf avec ses deux boulangeries. Ou bien crapahuter avenue Edouard-Vaillant, à côté du Narval. Ou se transporter à Villages. C'est ce q'on appelle, en centre-ville, la diagonale du vide boulanger. A moins de courir jusqu'à Chaillot où un jeune homme de 24 ans va reprendre la boulangerie du quartier. Mais en centre-ville de Vierzon, il ne reste plus que la pâtisserie-chocolaterie Bernard qui cède d'ailleurs son commerce pour cause de retraite. Et conseille à son successeur de fabriquer du pain sur place, étant donné le nombre de demandes faites à la pâtisserie. 

Commenter cet article

Michelon 12/11/2016 18:53

le meilleur pâtissier aux alentours se trouve à Aubigny sur nère ! la pâtisserie Baron! oui, ça fait un peu loin..

Herbert 12/11/2016 18:47

« La diagonale du vide boulanger » : si George Bush était passé par Vierzon, il aurait parlé de l’axe du mal du vide commercial et, en bon Républicain étanusien, il l’aurait fait passer par le parti politique actuellement au pouvoir municipal. Cet axe pourrait-il être une diagonale. Peut-être. En le prolongeant jusqu’au parti socialiste aux ordres de son cousin communiste, puis en le pivotant de quelques degrés vers la minorité centriste dont la représentation graphique se situe dans le domaine de l’incolore pour les pauvres yeux des Vierzonnais.
Si Maurice Taylor, PDG du fabricant américain des pneus TITAN, venait s’égarer à Vierzon, il dirait : « Vos soi-disant dirigeants municipaux, ils discutent pendant trois heures et ne travaillent que trois heures ».
Et si Trump se trouvait déporté à Vierzon par ses opposants, qu’affirmerait-il ? « Et vous savez quoi ? C’est votre faute. Parce que vous avez laissé entrer ces personnes à la Mairie ».

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents