Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Silence : 1; compassion : 0

Publié par vierzonitude sur 30 Novembre 2016, 12:33pm

Silence : 1; compassion : 0

On s'en doutait mais il vaut mieux le voir de nos yeux vus : comme prévu, un silence assourdissant fait suite à l'agression d'un couple de personnes âgées rue Joffre, samedi après-midi. Ne parlons même pas de celle de lundi matin rue Victor-Hugo. Ce n'est pas faute de ne pas avoir eu de temps pour préparer un petit communiqué à la presse locale. Mais non. Elus de l'opposition comme de la majorité ont fait le choix du silence. Quelques mots de compassion auraient été les bienvenus, histoire de montrer que la parole publique peut être portée par les élus pour autre chose que du soutien à Mélenchon ou à Fillon, ou à la victoire d'une élection régionale. Une parole publique capable de se mettre à la portée des victimes, des commerçants eux aussi victimes des faits divers et des Vierzonnais. Mais non. Le fait divers est en soi un fait divers qui ne mérite pas que la parole publique s'y attarde. Que la majorité patine le silence pour en faire une vertu afin d'éluder les problèmes qui existent, on l'explique. On ne le comprend pas, mais on l'explique. Mais que l'opposition s'engouffre dans ce travers, c'est plus difficile à comprendre. Les uns ont été élus avec 52% des voix, les autres avec 48% des voix. Et pas un élu des deux camps ne se retourne vers son électorat pour lui confirmer que ce qui se passe est hors-norme, que c'est inacceptable. Le plus important, finalement, ce n'est pas les agressions, la rue Joffre ou le fait que les gens désormais refusent d'aller dans certains coins de Vierzon, c'est que le bureau de Poste des Forges soit rouvert et que le marché de Noël soit installé sur l'esplanade de la Française. On a connu des agressions, dans le département, qui ont donné lieu à des communiqués et des manifestations. Oui, mais la victime appartenait à un parti politique et elle était la cible d'un autre parti politique. C'est vrai que devant la politique, les victimes ne sont pas toutes égales.

Commenter cet article

J. 30/11/2016 17:34

D'ordinaire, il est bon de se taire, de contenir sa colère. D'ordinaire, il est demandé de vouloir attendre et comprendre. D'ordinaire, il faut accepter et respecter ce que les élus ont décidé. D'ordinaire, ceux qui ont commis des méfaits parfois sont présentés comme des victimes de la société. Car nous avons des valeurs et toujours plus d'humanité y compris envers les agresseurs. Pourtant, en certains instants, quand les plus fragiles ou les plus emplis de bonté se retrouvent visés au point d'avoir leur vie mise en danger, il devient intolérable d'accepter une telle impunité. Les calculs cyniques des politiques ou la lassitude face à l'impuissance publique ne peuvent porter qu'à EXIGER un plan d'urgence ... que l'on écoute les souffrances, que l'on réponde aux plaintes, que l'on communique , que l'on explique ce que l'on va faire ... pas seulement une mesure symbolique (les caméras) mais de vraies actions coordonnées en 10 points précis... cela se fait ailleurs, Vierzon et surtout ses vierzonnais ne méritent-ils pas de vivre , si ce n'est dans le bonheur,que ce soit au moins en paix? ( et que l'on ne nous dise pas que tout cela existe aussi ailleurs comme ici... car l'on pourra répondre que l'on agit ailleurs, alors pourquoi pas ici? )

Clairement 30/11/2016 17:22

Ne soyez pas étonnés, quand on se permet de comparer la ville dont on le est maire de "trou du c.. du monde", et que de surcroit on est réélu .
Pourquoi s'étonner de ce mépris.

Dgust 30/11/2016 15:28

Vis à vis de la loi ,le Maire est responsable de la sécurité et la protection de sa ville.Si rien est fait de sa part pour protéger sa population des agressions qu'elle subit , il devra subir les conséquences de sa politique de l'autruche et par la suite et peut être ,à des poursuites judiciaires , par manquement à ses devoirs d'élu.
Mais , cela est une autre histoire dans notre pays des droits de l'homme , malheureusement, mais qui sait les choses changent et j'espère ,dans une logique irréprochable !!.

Cereus Maximus 29/11/2016 15:00

Tout a déjà été dit en long et en large. Il ne reste plus qu'à passer aux actes puisque les discussions stériles ne servent que les intérêts de ceux qui en vivent (bien).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents