Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


A l'intention des crétins qui balancent leurs déchets avenue Henri-Brisson : c'est quoi une poubelle ?

Publié par vierzonitude sur 19 Décembre 2016, 12:25pm

A l'intention des crétins qui balancent leurs déchets avenue Henri-Brisson : c'est quoi une poubelle ?

Une poubelle est un récipient muni d'un couvercle destiné aux ordures ménagères (d'un immeuble, d'une maison). Bon, pas de bol, c'est vrai que les sept poubelles installées sur le trottoir le long du lycée Henri-Brisson n'ont pas de couvercles, ça peut prêter à confusion pour des esprits étroits.

Le terme poubelle voit le jour en 1884 et provient du nom de son inventeur éponyme, le préfet de la Seine, Eugène Poubelle. Le mot "poubelle" est entré dès 1890 dans le supplément du Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle. Le vide-ordures date de 1919, la poubelle Vipp à pédale a été inventée au Danemark en 1939, tandis que le sac poubelle a été créé par des Canadiens en 1950.

Avant 1870, à Paris, tous les résidus secs domestiques pouvaient être jetés dans la rue de 7 heures du soir à 7 heures du matin. Inutile de préciser que cette mesure donnait un aspect répugnant aux rues. Les déchets solides encombraient progressivement les cités par leurs quantités toujours croissantes. Les municipalités de l’époque ont dû faire des études pour régler ce problème. On s’est d’abord contenté de les recueillir sur des chariots rudimentaires tirés par des chevaux, qui ne passaient qu’une ou deux fois par semaine. Ensuite, il a fallu s’organiser par des collectes régulières.

Aujourd'hui, des employés municipaux sont obligés de passer tous les jours pour ramasser ce que les fainéants jettent par terre et ce que les imbéciles heureux abandonnent  au bitume en espérant que le trottoir a le pouvoir de dissoudre les déchets. On se dit qu'à Vierzon, puisqu'on est à Vierzon, on pourrait transformer l'avenue Henri-Brisson en immense poubelle que les crétins en attente d'une greffe de cerveau serait encore capables d'en mettre à coté.

Commenter cet article

andrée 19/12/2016 13:54

Pour qu'une greffe de cerveau prenne, il faut au moins quelques cellule de cerveau.
Tous les crétins , gros sales et autres énergumènes de la même espèce n'ont pas la plus infime cellule de cerveau.
Bon courage aux employés qui nettoient...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents