Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants

Publié par vierzonitude sur 22 Décembre 2016, 20:47pm

Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants

Les Vierzonnais ont les élus qu'ils méritent. Et inversement. Les Vierzonnais sont des veaux, la mairie conduit le troupeau. Un commerce qui ferme, la belle affaire. Rue Joffre, ce jeudi soir, une poignée de citoyens est quand même venue, soutenir Véronique qui ferme son magasin de vêtements le samedi 31 décembre. Bah, c'est quoi un commerce qui plie boutique rue Joffre ? Une bonne affaire pour la suite.

Ce jeudi soir, au rassemblement de soutien il n'y avait :

pas d'élus en général, pourtant France 3 qui assurait un direct (annoncé à midi) les a contactés pour qu'ils s'expriment. Mais s'exprimer dans un rassemblement que ces mêmes élus n'ont ni organisé, et qu'ils ne peuvent pas contrôler, c'était donner du crédit au problème qui mine cette rue et Vierzon tout entier. On les remercie vivement.

pas le député qui se représente, trop petit la rue Joffre pour une ambition nationale, même si ce qui se passe à Vierzon se multiplie dans les villes françaises.

pas François Dumon, pourtant conseiller délégué au commerce à la ville de Vierzon qui n'a pas montré son costume rue Joffre, des fois qu'il aurait vu des commerces fermés, en vrai. On le remercie cordialement.

pas d'élus socialistes qui ne lisent pas le journal, qui ne regardent pas Facebook, qui ne lisent pas Vierzonitude, qui ne parlent pas entre eux, qui ne vont jamais rue Joffre, qui font de la politique alimentaire, qui ne veulent pas soutenir le commerce parce que ce n'est pas électoralement valorisant. On les remercie vraiment.

pas d'élus de l'opposition, normal, le rassemblement était organisé en dehors des heures du conseil municipal pendant lequel les élus de l'opposition s'expriment, et uniquement pendant ce temps-là. C'est à dire comme des horaires de bureau mais une fois par mois. On les remercie chaleureusement.

pas de représentant de l'office du commerce et de l'artisanat pourtant subventionné à hauteur de 22.000 euros, avec l'argent du contribuable. L'office du commerce ne défend que les commerces qui ouvrent, pas les commerces qui ferment et comme cet organisme reçoit ses subsides de la communauté de communes de Vierzon dont le président est aussi le délégué au commerce qui n'est pas venu, vous nous aurez compris... On les remercie étonnamment. 

pas de représentant d'association de commerçants qui de toute façon, ont été avalées par l'office du commerce et de l'artisanat qui ne régente que les bonnes nouvelles et met sous le tapis les mauvaises. Et puis, il ne faut pas se montrer dans des rassemblements contre, des fois qu'on croirait qu'ils ne vont pas dans le sens du vent...

pas de solidarité commerçante de la rue Joffre. Il n'y avait qu'une seule commerçante qui est venue, les autres non, il faut dire qu'il n'y a plus beaucoup. Au prochain commerce qui ferme, au lieu d'aller soutenir le commerçant, on allumera un feu de joie pour célébrer une fermeture de plus.

pas d'intérêt des Vierzonnais. Ils étaient tous avenue de la République, et la rue Joffre est désormais pestiférée. L'hyper-centre se résume à une seule avenue, celle de la République. Le reste n'est bon qu'à tomber en poussière, ça fera moins d'entretien, on pourra se payer un second bowling.

pas de prise de conscience, mais comment pourrait-il en être autrement ? Même plus de cinq millions d'euros gaspillés à travers la Sem-Territoria ne suffisent pas à mettre en colère les Vierzonnais et les commerçants, cinq millions d'euros gaspillés et on continue comme si de rien n'était...

pas d'espoir en vue puisque tout le monde s'en fout. Et en janvier, quand chacun aura retrouvé ses esprits, quand un commerce de plus sera fermé rue Joffre, pas de question de geindre. Depuis des années, la ville perd sa substance et les Vierzonnais continuent de s'en moquer. Qu'ils continuent ainsi.

Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Un grand merci de ne pas être venu, les élus de Vierzon reconnaissants
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mobal 23/12/2016 10:48

Je comprends ce coup de blues ...Mais si vous n'êtes plus ce contre pouvoir dont la ville a besoin , que la future campagne électorale va être morne , dirigée , sans poil à gratter ! Les costumes 3 pièces peuvent alors sortir le mousseux et ne manqueront pas de faire de grandes phrases sur la démocratie , le vivre ensemble etc...bref des indignés officiels .

Anne Onyme 22/12/2016 23:17

Je comprends votre déception mais l'insécurité ambiante a certainement découragé beaucoup de monde. C'est dans les urnes que les Vierzonais doivent manifester leur mécontentement à présent et haut et fort.

Jag 22/12/2016 21:43

Je comprend et partage votre déception et je suis convaincu depuis bien longtemps que les Vierzonnais sont des veaux car ils n'auraient élu et réélu depuis 50 ans une clique communiste qui ruine la ville. Désespéré, je préfère penser que non, mais c'est une ville difficile qui avance dans le monde à reculons.
Il faudrait qu'ils soit acteurs de leur ville et non spectateurs anesthésiés depuis un demi siècle.
Ne baissez pas les bras, vous êtes le seul à être suffisamment éveillé pour voir cette misère vierzonnaise.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents