Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Quand la place Péraudin abritait un ancien monastère

Publié par vierzonitude sur 27 Juillet 2017, 09:18am

Photo collection Alain Leclerc

Photo collection Alain Leclerc

Selon Alain Leclerc, historien vierzonnais : "Nous sommes à la Croix Blanche. En 1612, un couvent de capucins s'installe à la croisée des chemins de Tours et de Paris (le bâtiment photographié est l'église du monastère). Nous sommes sur l'actuelle place Péraudin, le monastère se superposant plus ou moins à l'ancienne clinique, et même au-delà... Lors de l'inauguration-consécration, l'entrée du monastère est signalé par... une croix blanche. D'où le nom du carrefour encore aujourd'hui. La rue Victor Hugo s'appelait alors rue des capucins, rue qui allait aux capucins). Après 1740, on a créé les routes royales (n°20 et 76 pour Vierzon). La rue des capucins était trop étroite, on en a donc créé une autre, l'actuelle rue de la République. Mais à cette époque elle s'appelait rue neuve des capucins. Le surnom de rue neuve est resté encore jusqu' aujourd'hui pour pas mal de vierzonnais. Le couvent fut abandonné avant la Révolution mais l'église resta debout. C'est dans l'église que la Milice Bourgeoise, future Garde Nationale fut réunie pour la première fois en 1790. La dernière vie de l'église est liée à l'épicerie : en effet, depuis 1893, le bâtiment a servi d'entrepôt à "la ruche vierzonnaise", coopérative épicière ouvrière. C'est de là que partaient les camions qui allaient livrer les 26 épiceries de quartier (chiffre 1957), sans compter les communes adhérentes voisines. L'église fut définitivement détruite en 1970, la résidence de la Gaucherie, nouvellement construite empiétant sur les terrains de la Ruche qui depuis, est devenue "coop"...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents