Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Vierzonitude disait au revoir à la commerçante, pas à ses lecteurs...

Publié par vierzonitude sur 23 Décembre 2016, 10:14am

Vierzonitude disait au revoir à la commerçante, pas à ses lecteurs...

Vierzonitude disait au revoir à la commerçante de la rue Joffre, pas à ses lecteurs qui sont de plus en plus nombreux... Le post intitulé "Pour toutes ces raisons, Vierzonitude vous salue bien et bonne continuation" n'est pas, comme certains lecteurs de ce blog, ont pu le comprendre, un acte de démission de Vierzonitude, même si parfois... L'intensité de ce post est née de la fermeture du commerce de Véronique rue Joffre et surtout, de cette même intensité dramatique face à cette porte bientôt close.

Le rassemblement n'est pas un échec, Vierzonitude ne s'attendait pas à voir débouler des centaines de gens dans la rue piétonne. En revanche, France 3 y a fait trois directs, un à midi et un à 19 heures, un autre direct sur facebook, et un reportage. Le Berry républicain a consacré un article à ce rassemblement : le boulot est fait. La fermeture de ce commerce ne passera pas inaperçue, on ne pourra pas dire qu'à Vierzon, le commerce ferme dans l'indifférence.

Les mots que Vierzonitude a employés dans ce post peuvent être ceux de Vierzonitude lui-même, lassé, fatigué de l'inaction, de l'indifférence, du manque d'engagement, du jenfoutisme, de la fatalité, de cette acharnement à taire la réalité pour en installer une, artificielle, à la botte de celles et ceux qui ont tout intérêt à inventer un monde parallèle à celui dans lequel Vierzon tourne.

Mais ils sont surtout, ces mots-là, inspirés par un immobilisme vierzonnais inquiétant, du genre on ne bouge pas pour ne rien renverser de plus; on ne va pas à un rassemblement parce que si l'on m'y voyait on dirait que je fais de la politique... Toutes ces étiquettes qui, avec le temps, se sont collées sur les doigts des Vierzonnais au point qu'ils n'osent plus agir pour défendre leurs propres intérêts. Parce qu'on leur a confisqué, annihilé, le peu de révolte qu'ils contenaient. Et, on leur a appris, surtout, que la seule révolte qui vaille, est la révolte officielle, celle que les élus décident, celle que les syndicats mènent, pas pour le bien commun, non, pour le bien des chapelles érigées qui laissent dehors les citoyens que nous sommes.

"Parce qu'à force de crier dans le vide on se dit qu'on a mieux à faire, parce que le renoncement est une délivrance", c'est vrai, le renoncement est une telle délivrance que chacun renonce à sa façon pour ne pas avoir à vivre des contraintes comme se rassembler rue Joffre, comme se mettre en colère contre quelque chose, comme ne pas accepter la réalité telle qu'ion nous la soumet. Les mots de ce post que certains ont pris pour un au revoir de Vierzonitude, sont des mots d'au revoir mais à une commerçante. Combien de commerces ferment chaque jour dans le silence le plus opaque ? "Parce que 27.000 habitants font moins de bruit qu'un pot d'échappement de scooter, parce que la politique acide, parce que la politique sans queue ni tête, parce que l'argent public privé, parce que le contribuable essoré, parce que le citoyen fatigué, parce que le Vierzonnais n'y croit plus, parce que malgré sept poubelles sur vingt mètres on trouve encore des détritus par terre, parce cette ville ratiboisée, parce que lutter pour sa ville c'est être contre ceux qui l'administrent, parce la parole est étouffée

 

Commenter cet article

PG 23/12/2016 16:28

En 2008, lorsque Nicolas Sansu a pris la suite de l'équipe Rousseau, usée et divisée, il avait dit vouloir "replacer Vierzon sous les lumières", en promettant de concrétiser des idées originales.Bien vite, la désillusion s'est installée.Premier souvenir marquant: l'inauguration démesurée donc ridicule , du rond-point de la place Gabriel Péri ! Petit à petit, ce pourtant fin lettré, a donné dans le banal populisme...Les idées originales ? Un bowling dans le monumental B3, des Estivales racoleuses par leur gratuité, des spectacles de haut niveau dans la minuscule salle du Mac-Nab, de l'argent du contribuable pour des investissements colossaux générant une petite poignée d'emplois. Un populisme ravageur allié à un refus systématique de s'inspirer de bons remèdes de développement, émanant d'autres courants de pensées. Ainsi la ville se replie sur elle-même, dans l'obscurité,avec une pauvreté qui gagne du terrain. Désabusés, les Vierzonnais se tournent désormais vers l'extrême droite, considérant qu'ils n'ont plus rien à perdre.Le maire, conscient de ce cuisant revers, à l'image du président de la République, renonce pour d'autres aventures politiciennes.Désormais,qui "veut voir Vierzon ?"

Jag 23/12/2016 11:52

Ouf !
Merci de ne pas nous abandonner comme le fait Sansu....Avec Vierzonitude, on se sent moins seuls dans notre colère et notre protestation intérieure muselée par le politbureau municipal.
Pour que cette action ne soit pas vaine, il faut penser à voter pour se débarrasser du PC et de ses incapables. Il faut trouver de nouveaux élus courageux qui ne renoncent pas à changer l'avenir de notre ville. Ou sont-ils ?
Bonnes Fêtes à tous !!

Jag 23/12/2016 14:49

@Vierzonitude . Oui, il peut y avoir et il y a des citoyens courageux, mais leur action est très limitée comme vous pouvez le constater au quotidien. En France, le pouvoir est centralisé à tous les niveaux, faire participer les citoyens n'est pas dans la culture française. Les tentatives sont souvent faites pour faire accepter des décisions déjà prises.
IMHO, Le seul pouvoir du citoyen réside dans les urnes...

vierzonitude 23/12/2016 14:16

Ah bon, parce que pour s'engager politiquement, au sens noble du terme, il faut être élu ? Il ne peut y avoir de citoyen courageux ? Et si les élus fonctionnaient avec les citoyens, non ?

gérard marchais 23/12/2016 14:08

je suis entièrement d'accord avec le 1er paragraphe de votre intervention, pour ce qui est du second, vous appellez a de nouveaux élus courageux, n'oublions pas que la liste actuelle a été élue par les Vierzonnais, donc leurs positions actuelles ressortent du suffrage citoyen, ceci n'excuse pas les
erreurs qui ont été surement faites, ce qui, sans vouloir les défendre spécialement n'est pas signe d'un manque de courage.
J'espère qu'en qualité d'élus courageux on pourra vous voir sur la prochaine liste ..
Bonnes Fëtes de fin d'Année

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents