Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Conflit CGT/mairie : l'heure est grave, le P.C envoie une lettre à ses adhérents

Publié par vierzonitude sur 21 Janvier 2017, 13:36pm

Cela n'aura échappé à personne : le rassemblement de la CGT devant la mairie contre la fermeture des serres et du refuge municipal est une action inédite, de la part du syndicat contre la municipalité communiste. A tel point que la presse locale titre :

"la mobilisation de lundi révèle un profond malaise".

Tellement que : 

"le malaise politique est tel que les élus municipaux communistes ont adressé une lettre aux adhérents du PCF du Cher, mercredi."

L'heure doit être grave. Du coup, la presse locale tente d'analyser ce qui a pu se passer.

"Ce sont en effet les deux services municipaux dont l'existence a été remise en cause par la municipalité, selon les syndicats (CGT, CFDT et UNSA)." On apprécie le "selon". Car la remise en cause du refuge municipal, par exemple, n'est pas seulement porté par les syndicats. Mais par le Parti socialiste lui-même qui a bataillé contre les élus communistes. D'où le malaise politique, qui n'est pas seulement un face-à-face CGT/P.C mais se révèle plus profond entre les deux principales composantes de la majorité, à savoir le P.C d'un côté et le P.S de l'autre. Si au grand jour, ni l'un ni l'autre ne veut afficher ses désaccords, en interne, les tiraillements sont réels et les différences profondes. Mais jamais le P.S ne sortira du bois, jamais le P.S ne fera de déclarations publiques contre le P.C. Car chacun s'appuie sur l'autre pour conserver ses petites parcelles de pouvoir municipal.

"Pourtant, la fermeture du refuge a été démentie par l'adjointe aux services publics, Jill Gaucher, dès le 29 décembre. Elle indiquant toutefois dans nos colonnes que la municipalité se demandait « comment faire des économies ». D'ailleurs, à aucun moment dans ses déclarations, la maire-adjointe socialiste "dément" la fermeture. La presse locale explique d'ailleurs, le 29 décembre, que :

"face à des rumeurs de fermeture du refuge municipal, l'adjointe en charge des services publics, Jill Gaucher, défend son maintien." L'élue socialiste "défend son maintien".

Comme elle rappelle d'ailleurs que :

« Comme tout service public, le but premier n'est pas la rentabilité ! »

Pas de démenti encore dans cette déclaration :

" Jill Gaucher se veut rassurante, envers les habitants et les employés, attachés au refuge municipal : « Son financement est toujours prévu dans le budget prévisionnel 2017. »

Elle appuie surtout là où ça fait mal :

"En tant qu'élue socialiste, Jill Gaucher affiche son soutien aux services publics, comme l'avait déjà affirmé Philippe Fournié (PS) sur les bancs de la majorité, au conseil.

Le P.S veut ainsi couper l'herbe sous le pied du P.C dont le député-maire, sur les bancs de l'assemblée nationale, se veut un ardent défenseur des servces publics mais à condition que ce ne soit pas sa ville qui paye... D'ailleurs, cette dernière déclaration donne à réfléchir : 

« Ce sujet fera l'objet de discussions entre les membres de la majorité municipale. Ce sont d'autres qui sapent et détruisent nos acquis et la fonction publique ! Pas nous. N'attendons pas la disparition du refuge pour prendre conscience de sa nécessité » affirme Jill Gaucher.

Autre analyse de la presse locale : 

"Le député-maire PC, Nicolas Sansu, a également démenti les deux fermetures (refuge et serres) par voie de communiqué diffusé le 13 janvier. Il concluait avec ces mots : « Stop aux rumeurs et mensonges ! »

C'est là son erreur. Avoir cru qu'un communiqué publié vendredi soir sur la page Facebook due la ville de Vierzon et relayé le lendemain par la presse locale allait suffire à désamorcer le mouvement de lundi devant la mairie. Raté. Car en utilisant le mot "rumeur" et "mensonges", le maire a voulu surtout se dédouaner de toute décision portant atteinte aux deux services publics visés et surtout, mettre une charge contre la CGT, la laissant entièrement responsable finalement d'un non-événement...

La situation est tellement tendue que :

"Yann Journé, représentant CGT, a même évoqué des « menaces contre un représentant syndical dans l'exercice de son mandat ». Interrogé à ces sujets, Nicolas Sansu n'a pas souhaité apporter de commentaires."

Enfin :

"Des élus et des employés admettent « des maladresses dans la communication ». Selon un syndicaliste, l'annonce de la fermeture des services serait survenue « dans un couloir », de manière officieuse. D'autres évoquent « un conflit de personnes ». On aimerait beaucoup savoir à qui appartient le syndicaliste qui explique que l'annonce serait survenue dans un couloir. Et ces conflits de personnes... Quand un syndicat ami s'en prend à une municipalité amie, on ne parle de conflit social mais de conflit de personnes. Histoire de montrer que l'affaire n'est pas politique mais personnelle... 

Preuve que le Parti communiste se sent particulièrement visé puisqu'il a écrit un courrier à ses adhérents dans lequel on lit, évoque la presse locale :  

"Dans leur lettre aux adhérents du PCF, les élus municipaux communistes estiment que « la responsabilité du gouvernement a été édulcorée par les responsables de cette action ». La CGT aurait donc dû, comme une très bonne élève formatée comme le sont les adhérents du P.C, accuser le gouvernement et non pas la ville de Vierzon. Mais qui prend les décisions politiques pour Vierzon : les élus ou le gouvernement ?

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Jag 21/01/2017 14:48

On croit rêver ....
On croyait qu'on touchait le fond, mais non, on creuse encore ...on s'enfonce
C'est encore de la faute de F Hollande !! Facile !
La Mairie de Vierzon, c'est Dallas sur Cher, avec les dollars en moins...ils ne se battent pas pour le pétrole, mais pour les boulots de fonctionnaires

Marre 21/01/2017 18:30

Bien dit Jag, 100% d'accord avec vous, en espérant que les prochains ne seront pas de la même catégorie , sinon dehors également et sans retour dans l'avenir!!.

Cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents